A la une Vendredi 2 avril : le juge Saadedin Marzoug devient...

Vendredi 2 avril : le juge Saadedin Marzoug devient la « coqueluche » des manifestants du Hirak

-

Très présent sur les réseaux sociaux depuis plusieurs jours, le juge Saadedin Marzoug est devenu ce vendredi 2 avril la coqueluche des manifestants du Hirak. Des milliers d’Algériennes et d’Algériens ont brandi son portrait ce vendredi dans les marches populaires organisées à Alger, Oran, Constantine, Béjaia, Annaba ou Bouira ainsi que Tizi-Ouzou. 

A travers ce geste fortement symbolique, les manifestants du Hirak ont voulu ainsi exprimer leur entière solidarité avec Saadedin Marzoug qui sera auditionné lors de la prochaine session disciplinaire du Conseil Supérieur de la Magistrature (CSM) prévue le 4 au 6 avril en cours. Ce magistrat s’est fait distinguer au début du Hirak en 2019 lorsqu’il avait dirigé courageusement la fronde des juges contre le 5e mandat brigué par Abdelaziz Bouteflika. Saadedin Marzoug fut parmi les fondateurs et leaders du Club des Magistrats, un syndicat autonome non-agréé ni reconnu par les autorités algériennes.

Et pourtant, ce collectif de juges indépendants a fait bouger les lignes dérangeant fortement le système qui a orchestré une violente campagne d’intimidation et dénigrement pour étouffer ses membres et leaders. Saadedin Marzoug a fait l’objet d’un acharnement particulier de la part du ministère de la Justice depuis qu’il est dirigé en août 2019 par le sinistre Belkacem Zeghmati.

Saadedin Marzoug est officiellement poursuivi dans trois affaires au total et il a été suspendu de ses fonctions pour une durée de six mois dans une affaire avec la privation de 50% de son salaire, relaxé dans la deuxième affaire tandis que la troisième a été reportée “à la prochaine session disciplinaire” alors qu’il avait auditionné une première fois par le CSM le 25 janvier dernier.

Aujourd’hui, Saadedin Marzoug devra répondre aux accusations de “violation de l’obligation de réserve”. Selon plusieurs sources concordantes, le ministère de la Justice lui reproche  une photo prise en juin 2020 devant la Cour suprême en compagnie de l’ancien procureur adjoint près le tribunal de Sidi M’hamed, Sid Ahmed Belhadi, et diffusé sur son compte Facebook.

Sid Ahmed Belhadi est l’autre figure populaire de la Justice algérienne saluée et encouragée par le Hirak. Et pour cause, il avait requis la relaxe pour pas moins de 16 militants du Hirak en février 2020. Une attitude qui lui avait valu les foudres de Belkacem Zeghmati et ce dernier a décidé de le punir en le mutant au tribunal d’El Oued, au sud du pays, tout en le poursuivant de « violation de l’obligation de réserve” devant le CSM.

Ce vendredi 2 avril, les manifestants du Hirak ont tenu à rendre un vibrant hommage à Saadedin Marzoug et Sid Ahmed Belhadi, les deux magistrats qui illustrent cette « indépendance de la Justice », un rêve encore impossible dans cette Algérie étouffée encore et toujours par un régime profondément autocratique et totalitaire.

 

 

4 COMMENTS

  1. le hirak est un corp sans tete . et ca ne derange pas le systeme car un corp sans tete ne fait que gesticuler . et a chaque fois qu’il y a une tete qui se greffe a ce corp sans ame , le systeme que nous combattons la coupe . on n’arrivera a rien . citez moi un seul soulevement populaire au monde ou silmia a changé quelque chose . la pauvre Silmia a mis son maquillage , elle s’est faite belle , elle voulait seduire . mais le systeme tient a son Algérie volé, violé et devergondé .

  2. Le Hirak produit des héros comme le juge Saadedin Marzoug et des zeros/traîtres comme le procureur Takheroubt Fodil qui a demandé perpétuité au héros Walid Nekiche et a mené une répression inqualifiable à l’encontre de Brahim Laalami et les autres militants du Hirak quand il était au tribunal de BBA.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

Pourquoi l’Algérie doit créer un Conseil national de lutte contre la vie chère

Dés le premier jour de ce mois de Ramdhan 2021, les Algériennes et Algériens découvrent avec beaucoup de stupéfaction...

Pourquoi la seule solution qui reste à Algérie Poste est de devenir… Une véritable Banque !

En Algérie, plusieurs bureaux de la Poste sont paralysés pour la 3e journée successive par une grève anarchique que...

Rassemblement de la diaspora algérienne à Marseille pour rendre hommage aux victimes du « printemps noir »

La diaspora algérienne va organiser le 18 Avril prochain à Marseille un rassemblement pour commémorer le triste souvenir du...

Décryptage. Pour se nourrir dignement en Algérie pendant le Ramadhan, il faut prévoir au moins 3178 Da par jour

Le Ramadhan 2021 est parmi les Ramadhan les plus chers et les plus compliqués sur le plan économique et...

Enquête. Les aliments pour bétail, l’autre cause qui explique les prix inaccessibles des viandes en Algérie

C'est une réalité qui n'a jamais suffisamment bien expliquée et racontée aux Algériennes et Algériens. Les prix de toutes...

Confidentiel. Air Algérie : ses avions cloués au sol, mais elle continue de désigner et de payer des représentants à l’étranger

Alors que ses avions sont cloués au sol depuis plusieurs mois, Air Algérie a continué à désigner des nouveaux...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you