A la une Urgent. L’ONU se dit "de plus en plus préoccupée"...

Urgent. L’ONU se dit « de plus en plus préoccupée » par la situation en Algérie et dénonce les violences du pouvoir algérien

-

L’ONU est « de plus en plus préoccupée » par la situation en Algérie où plusieurs droits fondamentaux, comme les droits à la liberté d’opinion et de réunion pacifique, « continuent d’être attaqués », a indiqué le Haut-Commissariat aux droits de l’homme mardi.

Lors d’un point de presse régulier à Genève, un porte-parole du Haut-Commissariat, Rupert Colville, a expliqué que depuis la reprise des marches hebdomadaires du Hirak, le mouvement de contestation antirégime en Algérie, le 13 février, l’ONU a reçu des rapports « faisant état de l’usage inutile et disproportionné de la force contre des manifestants pacifiques, ainsi que d’arrestations continues ».

« Nous demandons instamment aux autorités algériennes de cesser de recourir à la violence pour disperser les manifestations pacifiques et de mettre fin aux arrestations arbitraires et détention de personnes ayant exercé leurs droits à la liberté d’opinion, d’expression et de réunion pacifique », a-t-il poursuivi. Le porte-parole a expliqué qu’« à quatre reprises en avril et mai, des marches d’étudiants ont été empêchées : les autorités ont continué à bloquer l’accès aux points de rassemblement des manifestations; des centaines de manifestants ou toute personne que les forces de l’ordre ont supposée être un manifestant ont été arbitrairement arrêtés ».

En outre, a-t-il ajouté, « certains manifestants auraient été détenus puis relâchés après avoir été contraints de signer un document promettant de ne plus participer aux manifestations ». A l’approche des élections législatives anticipées du 12 juin, rejetées par le Hirak, la répression s’accroît en Algérie, estiment les organisations de défense des droits humains. Le 30 avril, la police a dispersé à coups de matraques la marche du Hirak à Alger et procédé à plusieurs arrestations. La plupart des personnes interpellées ont été relâchées. « Au cours des deux derniers mois, des militants, des défenseurs des droits humains, des étudiants, des journalistes, des blogueurs et de simples citoyens exprimant pacifiquement leur désaccord ont continué à faire l’objet de poursuites pénales. Les militants du Hirak continuent d’être poursuivis sur la base de lois trop larges, même après l’annonce d’une grâce présidentielle en février de cette année », a affirmé M. Colville.

Selon le Comité national pour la libération des détenus (CNLD), une association d’entraide, plus de 70 personnes sont actuellement incarcérées, poursuivies pour des faits en lien avec le Hirak et/ou les libertés individuelles. L’ONU demande « aux autorités algériennes d’honorer la grâce présidentielle accordée aux personnes participant au mouvement Hirak, et de cesser toute forme de harcèlement et d’intimidation à leur encontre », a indiqué le porte-parole du Haut-Commissariat.

Et, a-t-il dit, « nous réitérons notre appel aux autorités pour qu’elles mènent des enquêtes rapides, impartiales et efficaces sur toutes les allégations de violations des droits humains (…) et qu’elles veillent à ce que les victimes obtiennent des réparations ».

8 COMMENTS

  1. Il y a encore des abrutis qui croient que l’ONU sert à quelque chose !
    Pourquoi tu ne sollicite pas l’ONU pour soutenir les palestiniens de Jérusalem ?
    Pour peu qu’un larbin ou une institution fantoche critique l’Algérie, poussée par des cercles hostiles, vous reprenez ça comme du petit beur.
    tiens, l’ONU devrait s’intéresser aux droits de l’homme au Sahara Occidental bafoués tous les jours par les ayachas.
    L’Algérie elle vous pisse au cul royalement et au passage, moi aussi je vous pisse dans votre bouche ouverte bande de petits tarlouzes.

  2. L’ONU commence à s’intéresser à vos majorettes en sandales et les grosses 🪰 a demère commencent à prendre conscience et à claquer du fessier, Il existe quelqu’un de pire que le bourreau, c’est son valet ou son cachiriste.

  3. La junte est avertie pour vendredi prochain, elle ne pourra pas réprimer impunément… les généraux et ses agents (comme amine bouchacour de Mouzaya le salop de policier qui a frappé le vieux a Alger vendredi dernier) vont finir leur vie en prison ou lynchés par le Peuple une fois que le régime agonisant est détruit par la mobilisation massive et pacifique du Peuple!
    DRS terroristes
    Généraux assassins

  4. Merci Karim de nous donner l’identité et informations de ces fils de chien qui soutiennent la terreur.
    Cette fois, ils doivent payer. Il ne faut pas qu’il se dilue une fois la Révolution acquise.

  5. Le communiqué de l’ONU, entre nous c’est un régal de lire comment est traitée par l’ONU le régime juste à sa valeur de junte ! La France coloniale a perdu la guerre d’Algérie à partir où l’ONU a commencé à examiner le cas de l’Algérie!

    Nous sommes de plus en plus préoccupés par la situation en Algérie où le droit à la liberté d’opinion, d’expression, de réunion pacifique et de participation à la vie publique est toujours attaqué.
    Depuis la reprise des manifestations dans les rues d’Alger le 13 février 2021-après une année de manifestations organisées par le mouvement en ligne à cause de la pandémie de COVID-19-nous avons reçu des rapports continus sur l’utilisation de la force inutile et disproportionnée contre les manifestants pacifiques. Et ainsi que des arrestations continues.
    En quatre occasions en avril et mai, les marches des étudiants ont été interdites.
    Les autorités ont continué à interdire l’accès aux points de rassemblement pour les manifestations. Des centaines de manifestants ou de toute personne prétendant être manifesté arbitrairement par les forces de l’ordre. Selon ce qui a été rapporté, certains manifestants ont été arrêtés puis libérés plus tard à signer un document dans lequel ils s’engageaient à cesser de participer aux manifestations. En ce moment, environ 70 personnes sont toujours détenues pour avoir exercé leurs droits humains légitimes. Certains purgent des peines prolongées tandis que d’autres purgent la détention provisoire. De nouvelles allégations de violence physique et sexuelle ont été révélées au cours de ces derniers jours. Au cours des deux derniers mois, les activistes, les défenseurs des droits de l’homme, les étudiants, les journalistes, les blogueurs et les citoyens ordinaires qui expriment l’opposition pacifiquement face à la poursuite pénale. Les militants du mouvement se poursuivent sur la base de lois très abondantes même après l’annonce d’une amnistie présidentielle en février cette année.
    Nous exhortons les autorités algériennes à cesser d’utiliser la violence pour disperser les manifestations pacifiques, à mettre fin aux arrestations arbitraires et à la détention des individus pour exercer leur droit à la liberté d’opinion, d’expression et de réunion pacifique. Nous demandons également aux autorités algériennes de respecter la grâce présidentielle accordée aux personnes participant au mouvement et de mettre fin à toutes les formes de harcèlement et d’intimidation contre eux. Nous demandons de nouveau aux autorités de mener des enquêtes immédiates, justes et efficaces sur toutes les allégations de violations des droits de l’homme, de tenir les responsables et d’assurer l’équité des victimes. Nous exhortons également les autorités à réviser le Code pénal et d’autres lois répressives, en particulier la loi 12-06 sur les associations et la loi 91-19 sur les réunions publiques et les manifestations, afin de les rendre compatibles avec le pacte international relatif aux droits civils et politiques et la Charte africaine. En ce qui concerne les droits de l’homme et des peuples, l’Algérie a tous les deux ratifié.

  6. @Karim [email protected] le marochien de service, sujet de son roitelet momo 6…
    Ton ONU de merdre ne dénonce pas la morts des 12 enfants palestiniens de Gaza, ne condamne pas Israel mais appel les deux parties ç la désescalade
    Ton ONU de Merdre ne condamne pas les 42 manifestants comoriens morts et les centaines de blessé par balles en 13 jours
    Ton ONU de merde n’a jamais condamné la morts par balles de 50 manifestants chiliens et les 2000 blessé de l’année dernière
    Peut être que la chilienne Madame Michelle Bachelet , ex présidente et surtout Haut- Commissaire des Nations Unies aux droits de l’homme est intervenu …
    Ton ONU de merde ne condamne pas les dizaines de manifestations interdites et réprimés par la force au royaume de la drogue depuis le début de l’année : enseignants, chômeurs, contre le couvre feux le soir, pro-palestiniens , contre la normalisation avec l’entité juive, à FNIDEQ , à Laayoun ou Dakhla etc…
    L’ONU estime que les service du makhzen , narco état comme le tien, qui se vante d’avoir vacciné 10 millions de ses sujets a le droit d’interdire toute manifestations ou revendications publiques sous prétexte de la crise Covid …
    A quoi cela sert de vacciner les sujets du Roi pour leurs interdir de manifestes pacifiquement , faire la salât le ramadan ou la Joumaa , ou de leurs imposer des couvre feux successifs depuis 2019

  7. J’adore,
    On se croirait sous Brejnev !
    l’ONU condamne l’Algérie et on vient nous parler de la Palestine et du Sahara ?
    Sommes nous devenus Palestiniens et Sahraouis sans le savoir ?
    Ne vous en déplaise,je suis Algérien et uniquement Algerien, mes seuls frères ce sont les Algériens.
    Ce qui me préoccupe en premier chef c’est mon pays, et une fois réglé les problèmes de mon pays, promis je penserai aux autres, mais pas avant.
    Quant à Karim, je ne cherche pas à savoir si il est martien, où descendant d’Uranus, l’essentiel c’est que ses écrits sont frappés au coin du bon sens,et surtout respectueux du peuple Algérien.
    Ce n’est pas le cas des rampants qui se prostitues pour une junte agonisante et qui finira inévitablement dans la poubelle de l’histoire.
    Saha aidkoum

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

Document. Répression des Droits de l’Homme : la lettre des 82 ONG algériennes et internationales qui demandent une « action urgente » contre le régime algérien

Mesdames, Messieurs, Nous, organisations non gouvernementales algériennes, régionales et internationales soussignées, exhortons votre gouvernement, individuellement et conjointement avec d'autres...

82 organisations Algériennes et internationales appellent à des sanctions concrètes contre le régime algérien

82 organisations Algériennes et internationales ont lancé des appels pour demander au Haut-Commissariat aux droits de l'homme (HCDH) et...

En Kabylie, un village bannit à vie un partisan du pouvoir algérien et de Tebboune

"Taajemaah", le comité de village, de la localité d'Imzizou, a décidé le 15 juin dernier d'excommunier et de bannir...

COVID-19. Augmentation du nombre des patients hospitalisés dans au moins une quarantaine de wilayas en Algérie

Attention, la situation commence à devenir inquiétante dans les hôpitaux algériens en raison d'une augmentation significative des patients hospitalisés...

COVID-19. Les nouvelles contaminations continuent d’augmenter dans les wilayas du centre et de l’ouest algérien

L'épidémie de la COVID-19 continue de progresser en Algérie et les indicateurs commencent à virer au rouge. Le dernier...

Hôtels saturés et confinement sanitaire compliqué : Transavia contrainte d’embarquer que 189 voyageurs vers Oran

Le confinement sanitaire obligatoire d'une durée de 5 jours est en train de créer de nombreuses complications en Algérie....

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you