Témoignages accablants à Oued Rhiou (Relizane) : des manifestants du Hirak battus et humiliés sexuellement par les services de sécurité

17
2271

De nouvelles graves accusations de torture et de mauvais traitements ont été formulées par 6 manifestants du Hirak originaires de la ville d’Oued Rhiou dans la wilaya de Relizane à l’ouest du pays. Ces manifestants ont été violemment interpellés hier vendredi 5 mars en marge des rassemblements et marches imposantes du Hirak. 

Embarqués manu militari, ces manifestants ont confié dans des témoignages diffusés sur les réseaux sociaux qu’ils ont été sévèrement violentés, battus, tabassés et insultés par plusieurs membres des services de sécurité. Pis encore, l’un de ces 6 manifestants décrit des scènes d’humiliations sexuelles.

En effet, à visage découvert, un activiste raconte dans un témoigne diffusé sur les réseaux sociaux ce samedi 6 mars comment un policier en uniforme a voulu lui imposer une « fellation » au commissariat. « Il a sorti son sexe et il l’a voulu me le mettre dans la bouche. Je me suis débattu pour ne pas subir ces sévices », jure ce manifestant originaire d’oued Rhiou qui réclame l’ouverture d’une enquête judiciaire pour établir la vérité sur ces pratiques de torture. Un autre manifestant qui décline son identité, un certain Abdelkader Serfag, reconnu effectivement comme étant l’un des activistes les plus engagés en faveur du Hirak dans la wilaya de Relizane, a confirmé les faits dévoilés par les manifestants violentés et humiliés par les services de sécurité. Il figurait lui-même parmi les personnes interpellées et violentées. « Nous avons été encerclés par plus de 40 policiers qui nous ont conduits vers un commissariat. Nous avons été frappés, ligotés, injuriés, battus à plusieurs reprises parce que les policiers nous accusaient d’organiser les marches du Hirak dans la région », témoigne cet activiste qui avait été arrêté auparavant à la mi-octobre 2020 à Relizane.

D’après le témoignage du même activiste, les médecins légistes de la wilaya de l’ouest algérien ont refusé d’ausculter les manifestants tabassés pour ne pas établir des certificats médicaux prouvant la culpabilité des agents des services de sécurité. Ces médecins auraient subi des pressions et des menaces pour ne pas exercer leurs obligations et examiner les manifestants violentés.

Face à ces accusations gravissimes, la Rédaction d’Algérie Part a tenté de joindre des représentants des institutions sécuritaires incriminées par ces témoignages accablants. Malheureusement, aucune source sécuritaire n’a voulu réagir officiellement à ces accusations dangereuses. D’autres sources « officieuses » ont nié catégoriquement l’existence de pratiques de torture dans les commissariats de la DGSN, brigades de la Gendarmerie Nationale ou les casernes de l’dx-DRS. Ces sources accusent des « mouvements politiques radicaux » de manipuler des manifestants infortunés pour produire de faux témoignages contre les institutions les plus névralgiques de l’Etat algérien.

Rappelons enfin que Rupert Colville, le Porte-parole du Haut-Commissaire des Nations Unies aux Droits de l’Homme, a demandé officiellement hier vendredi 5 mars aux autorités algériennes des « enquêtes rapides et impartiales » à la suite des allégations de torture et de sévices sexuels formulées par plusieurs détenus du Hirak qui ont dénoncé ouvertement des mauvais traitements infligés par les services de sécurité lors de leur garde-à-vue.

Dans un communiqué rendu public sur le site internet du Haut-Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme, le régime algérien a été instruit par cette instance onusienne de « mener des enquêtes rapides, impartiales et efficaces sur toutes les allégations de torture et de mauvais traitements en détention ». Rupert Colville a exigé également aux autorités de « demander des comptes à tous les responsables » de ces pratiques infâmes de torture « et à garantir que les victimes aient accès à des réparations ». L’Algérie n’a toujours pas réagi officiellement à ces injonctions des Nations-Unies.

 

17 COMMENTS

  1. « …un policier en uniforme a voulu lui imposer une « fellation » au commissariat. « Il a sorti son sexe et il l’a voulu me le mettre dans la bouche. Je me suis débattu pour ne pas subir ces sévices »… »
    Voila les pratiques de la police terroriste de la junte militaire en 2021 !

  2. Quelques slogans scandés le vendredi 5 mars 2021 à travers les rues algériennes :
    Mtkhaoufounech bil jinssia oua7na rabatna elouatania : Vous ne nous effrayez pas avec la nationalité, nous sommes baignés de nationalisme.
    Zeghmati fi el Harrach djibouh djibouh : Incarcérons Zeghmati à la prison d’El Harrach.
    Nihiwe Macron mine Mouradia : Nous allons enlevé Macron d’El-Mouradia
    Dawla madania machi 3askaria : Etat civil et pas militaire
    Tebboune lemzouar : Tebboune le mal élu
    Les généraux à la poubelle oul djazair tadi elistiqlal : les généraux à la poubelle et l’Algérie aura son indépendance
    Djibou Toufik djibou Nezzar maran 3abssine ya ouled Bigeard : ramenez Toufik, ramenez Nezzar, nous ne cesserons pas fils de Bigeard
    Nkemlou biha ghir bissilmia na7ou el3askar mel Mouradia : nous terminerons pacifiquement et chasserons les militaires d’El Mouradia (présidence)
    Klitou lebled yasarakine : vous abez pillé le pays, voleurs
    Mokhabarate 3abla ya7agrou ghir ezzouaoula : services secrets Abla (caserne Antar des services) ne s’attaquent qu’aux démunis
    7na ouled Amirouche : Nous sommes les enfants d’Amirouche
    Echhab yourid isqat enidam : le peuple veut la chute du régime
    Echaab yourid elistiqlal : le peuple veut l’indépendance
    istiqlal istiqlal : indépendance ! indépendance !

  3. Toutes personnes commettant des exactions contre une population sans justification devraient un jour au l’autre rendre des comptes devant la cour pénale internationale de la Haye , n’oublier jamais que le monde vous surveille.

  4. @[email protected] le marochien
    Et oui, ils sont libres de s’exprimer pas comme chez toi, le narco-état policier
    Nos journaux nationaux relatent les manifestations, publient les photos et mêmes relaient les slogans
    Chez toi, tu baisses la tête et tu t’écrases …vous récitez tous la trinité  » Allah-El Watan-Al Malik »
    Tous kouffar, aoudou Billah…associé Allah avec un roitelet , narco trafiquant allié des sioniste

    les manifestations sont vite réprimés comme a Fnidek ou oujda

    Faut choisir Zemmar
    Ce matin j’ai lu un article où tu dénonçait les agissements de quelques voyous qui entache la réputation des Algériens résidents à l’étranger
    Même si tu le dis pas sur tes articles, il y’a parmis les hirakistes quelques voyous qui essaient de profiter des manifestations pacifiques pour commettre leurs larcins, casser ou s’attaquer au biens d’autrui…la Police est occupée ailleurs.
    cela s’est passé en france avec les Gilets Jaunes et ailleurs comme aux USA
    La grande majorité des manifestants est pacifique mais comme dans toutes manifestations, il y’a des casseurs, voleurs et délinquants
    Les forces anti-émeutes dans les pays occidentaux utilisent contre ces gens la matraque pour les disperser ou les arrêter( on les a tous vu à la tv lors des manifestations gilets Jaunes) …
    Je ne crois que nos policiers, qui ont toujours manifesté de la sympathie pour les manifestants pacifiques soient des SS
    Maintenant comme en Europe ou aux USA, il y’a des policiers violents et ceux là , il faut les arrêter et les juger.
    Les ordres donnés , c’est de contenir les manifestants pour que cela ne dégénère pas en guérilla urbaine avec ses conséquences désastreuses
    Sinon tout le monde peut manifester dans sa ville ou son village sans risquer sa vie, ce n’est pas le cas partout dans les pays du tiers monde…il y’a eu des dizaines de morts au Chili en 2020, des centaines de blessés …des manifestants torturés
    Hier au Sénégal,il y’a eu  » officiellement 4 morts » et des centaines de blessés

  5. C’est des bâtards, qui ont copié le même système de la CIA dans les années 1990 en Irak et après ils viendront eux et leurs dirigeants dirent qu’ils sont musulmans.Dans aucun pays on voit ça, c’est une bande de sauvages dirigé par des fous barbares qui font honte à l’Algérie.

  6. Alors à tous ceux qui mélange ces trous du c..l de p’tits merdeux qui salissent l’image de l’Algérie et des algériens un peu partout en Europe et les hirakistes qui défendent leurs libertés et la la nôtre par la même occasion, je vous dis ceci : vous vous mettez le doigt dans l’œil pour ne pas dire autre part pour rester poli.

  7. De toute évidence, au vu des faits qui se répètent le problème du pouvoir algérien est d’abord sexuel. Une homosexualité systémique, refoulée et insatisfaite.
    Au fait quelqu’un sait pourquoi a t-on décidé en Algérie de surnommer Bouteflika, Atéka? Un prénom féminin.

  8. @zakaria75
    Comment pourriez-vous cautionner ce genre de pratique barbare que meme en Birmanie ou en Corée du Nord on ne viole pas sexuellement dans les commissariats. Axis7 l’a bien dit son poste parlant du régime et de ses agents comme vous zakaria et ce porc de policier ».. Une homosexualité systémique, refoulée et insatisfaite. »
    En tout cas ce sale policier qui a fait ça va le payer très cher car il est facilement identifiable pour une ville comme Oued-Rhiou qui compte 64000 habitants et qui a un commissariat de 30 à 40 policiers.
    Un grand merci et bravo pour ce Monsieur (comme Nekkiche) qui met à nu ces pratiques barbares commises par ouled frança contre le Peuple Algérien! Et cette fois Macron ne pourra pas vous sauver des mains du Peuple Algérien, vous êtes foutus!!!
    PS : ça sera bien que vous commentez l’article en question et ne pas parler à chaque fois du Maroc et de la Tunisie !

  9. … kARIMA 2971…JE CROYAIS QUE TU DEFENDAIS TES COUSINS BERBERISTES MAIS VOILA TU ES CONTENT ET FIER DE REPETER LES MOTS D’ORDRE DE RACHAD ANCIENNEMENT FIS !….MAIS LOSQU’ON A PAS DE « ASSL » ON PEUT SE PERMETTRE DE PETER EN PLEIN JOUR ET DEVANT DU MONDE !…

  10. @axis7
    Je suis d’accord avec toi. En Algérie l’homosexualité est refoulée contrairement au Maroc où elle est légalisée.
    Pédalo6 étant le premier de ses représentants…
    Mais est-ce que c’est le sujet de l’article?

  11. @ Zakaria porte de Clichy.
    Peux tu nous dire quels journaux parlent du hirak dans ton pays imaginaire ?
    Définitivement vous n’êtes et vous ne serez jamais Algerien car les Algériens ont des Cojones, attributs dont vous êtes dépourvu.
    Vous défendez un état voyou, donc vous n’êtes pas mieux.
    Bien le bonjour à Balou, Amara et sœur Morgane.

  12. Les slogans des sangliers et des salafistes sont propagés via les réseaux sociaux.
    Mais ils ne font pas mouche parce que les algériens ne sont ni proches des sangliers et encore moins des salafistes…
    Si le peuple algérien adhéraient à ces slogans venus de l’étranger ça se verrait…

    Par contre les dépassements policiers doivent être combattu ! Le souci c’est que ce sont parfois des types paumés et manipulés qui au final se font attrapés. Pas les manipulateurs planqués à l’étranger. Les lâches et les néo harkis…

  13. «Nous sommes très préoccupés par la détérioration de la situation des droits de l’homme en Algérie et par la répression continue et croissante contre les membres du mouvement pro-démocratique du Hirak», a le 5 mars 2021 déclaré Rupert Colville, porte-parole du Haut-Commissariat de l’ONU. Par conséquent, il appelle à cesser tout recours à la violence contre des manifestants pacifiques et «à mettre un terme aux arrestations et détentions arbitraires».

    On attends toujours la réaction régime algérien qui tarde à arriver, je garde espoir que le régime algérien va réagir face à cette condamnation sans équivoque en rappelant par exemple son ambassadeur à l’ONU!

    Le régime n’a plus le choix soit il accepte les traités de l’ONU qu’elle ratifiés et abdique devant le Peuple Algérien soit il quitte l’ONU et se compte en vraie dictature comme la Corée du Nord ou la Birmanie !