A la une Sa résidence, ses voitures, son personnel : le Premier-ministre,...

Sa résidence, ses voitures, son personnel : le Premier-ministre, un poste qui coûte cher à l’Etat algérien et au Trésor Public

-

Le Premier-ministre, Abdelaziz Djerad, coûte cher, très cher à l’Etat algérien et le Trésor Public qui doivent débloquer des budgets colossaux pour financer son niveau de vie et le fonctionnement de tous les services administratifs qui lui sont dédiés. La répartition des crédits ouverts au titre du budget de fonctionnement de 2021 de l’Etat algérien, décidée dans le cadre des comptes financiers approuvés par la Loi de Finances de 2021, nous apprend que le Trésor Public accorde des budgets qui se chiffrent à plusieurs milliards à Abdelaziz Djerad et ses principaux collaborateurs.  

En effet, il faut savoir que rien que les frais de fonctionnement de la résidence officielle du Premier ministre, Abdelaziz Djerad, coûtent à l’Etat algérien pas moins de 1,45 million de Da, à savoir 145 millions de centimes algériens. L’habillement, costumes et divers vêtements dédiés au Premier-ministre et ses services, coûte à l’Etat algérien pas moins de 2,56 millions de Da, soit plus de 256 millions de centimes algériens. Le mobilier et divers matériel bureautique coûtent plus de 5,3 millions de Da. Le Parc automobile dédié aux activités du Premier-ministre et ses collaborateurs coûte à l’Etat algérien en 2021 plus de 34 millions de Da. Plus de 156 millions de Da sont débloqués par le Trésor Public pour la prise en charge des loyers des divers cadres et fonctionnaires du Premier-ministère.

Ainsi, rien que la partie matériel et fonctionnement des services du Premier-ministère vont coûter en 2021 à l’Etat algérien plus de 471 millions de Da, à savoir l’équivalent de près de 3 millions d’euros.  Pour un pays qui traverse l’une de ses pires crises financières de son histoire contemporaine, c’est quand même cher, très cher à payer.

Mais Abdelaziz Djerad coûte encore à l’Etat d’autres frais et factures dont il faut s’acquitter. Les charges sociales du personnel administratif mis au service de Djerad coûtent plus de 167 millions de Da à l’Etat algérien. La rémunération des employés contractuels, à savoir les personnes recrutées au Premier-ministère pour une durée limitée et déterminée en fonction de missions précises, vont coûter en 2021 plus de 108 millions de Da. Le Premier-ministère algérien dispose même d’un budget pour organiser des séminaires et des conférences dont on ne connaît nullement l’objectif ni l’efficacité. Ce budget est fixé à 20 millions de Da.

C’est également le Premier-ministre, Abdelaziz Djerad, qui gère les frais de gestion des services communs de la résidence d’État du Club des Pins qui va coûter à l’Algérie en 2021 pas moins de 320 millions de DA, à savoir presque 2 millions d’euros.

Au final, le total des crédits budgétaires débloqués et accordés par l’Etat algérien au Premier-ministre en 2021 dépasse les 4,49 milliards de Da, soit l’équivalent de 28 millions d’euros. Une coquette somme pour une simple administration qui ne créé aucune richesse ni contribue à la croissance économique du pays. Une somme que va dépenser l’Etat algérien sans le moindre justificatif convaincant car de nombreux frais semblent bel et bien superflus et injustifiés pour un pays qui traverse une crise financière aiguë.

 

 

 

13 COMMENTS

  1. Le probleme n’est pas combien coute un poste de premier ministres qui chapote tous les autres ministres, mais combien coute un president de la republique avec tous son staff, adviseurs et tous les dual attributions de la presidence tel president de la republique, ministre de la defense et chefs de certains services de securite’. Le probleme n’est pas le poste de premier ministre ou le poste d’un president de la republique, mais un poste est extra et dilue les responsabilites et rend l’un ou l’autre faineant, sinon subsidiaire, sinon trouble fete!
    Le systeme de gouvernance Algeriens est a revoir et a adapter a l’Algerie et ne doit pas etre un tres sale copie du systeme francais administrativement parasite, lourd, inefficace, raciste et colonisaliste et aussi ne doit pas etre criminels comme voulait instaure’ le clans bouteflika, tels ceux des maitres d’esclaves homosexuels du maroc ou pedophile des emirates.

  2. Le niveau des articles de Abdou Messmar est l’un des pires qu’on peut trouver sur le net..Rendez vous compte de ce qu’il nous apporte….Mieux vaut en rire.
    Peut être que Messmar pense qu’un gouvernent ne coûte rien…Pourtant lui qui aime comparez pourrait juste prendre l’exemple de la France où il vit…

    Non vraiment rions de cette médiocrité intellectuelle….0 déontologie 0 informations 100% aigreur..

  3. Larbi ne peut pas commenter n’importe quel sujet, sans parler du Royaume du Maroc !!! On dirait que ce pays l’empêche de dormir ! Haha haha
    La caravane marocaine passe, et Larbi « de 3abla » ab….. ! Haha haha

  4. Attention Nif est un MAKak doublé d’un mokhnazi…
    Il déteste les Algériens Patriotiques….Et pour cause ce sont ses cauchemards à ce laicard islamophobe qui vit à Paris ou au Canada leurs repères à ces ratons aigris…

  5. @hassan. Eh Hassan l’malokia, t’a oublié le numéro (2). 😂 Lol Hassan 3 il arrive bientôt. Lol. Vous aimez les chiffres chez vous.

  6. @nif, dit nous ont est tres interesse’ ici a Abla/Antar (les deux sex dans une meme tete)! Est-ce que le maitres d’esclaves homosexuel au Maroc a juste un rejeton male ou il a aussi une femelle? Si par malheur le rejeton male qui d’apres certaine tres mechante langues arrive a crever, est-ce que la femelle ou celui qui au USA, est un cousin du maitres d’esclaves du Maroc, qui herite les commandes de l’hacienda Marocaine avec tous ces esclaves. J’espere qu’il ne serra pas decouper a l’ambassade du maitres des esclaves du Maroc a Washinghton comme Khashoukdji dans le consulats des maitres d’esclaves de la seoudite a Istanbul. Enfin, passe le bonjour a Zafzafi et surtous ne pas le liquider sinon le maitres d’esclaves du maroc accelerera la revolutions des esclaves au Maroc. Ici a Abla/Antar ont travaille jour et nuit pour initier la revolucion, viva la revolucion au Maroc.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

Le déclin des hydrocarbures illustré par la chute de l’activité de l’exploration et forage pétrolier en Algérie

L'activité de l'exploration de nouveaux gisements et du forage pétrolier pour améliorer le rendement des champs en activité est...

6,5 millions de travailleurs algériens ne peuvent pas se nourrir correctement et payer un loyer à chaque fin de mois

Récemment le président de la République,  Abdelmadjid Tebboune, a fait savoir que l'exonération des salaires inférieurs à 30.000 de...

Ghaleb Bencheikh est-il Crédible Pour Parler Au Nom de l’Islam?

Victor Ghaleb Bencheikh est un Franco-Saoudien qui s’annonce Islamologue réformiste et se dit attaché à la séparation du religieux...

Le dinar algérien recule face au dollar au moment où les prix des matières premières agricoles flambent

Le dinar algérien a reculé dangereusement face au dollar américain depuis le début de cette  semaine marquant une nouvelle...

Tribune. Le Hirak ne peut pas être un parti !

Dans le sens où on comprend qu’un parti est une organisation d’un courant politique et parfois idéologique plus ou...

Tribune. « La dernière sortie de notre Président suggère que les portes du dialogue sont définitivement closes en Algérie »

Est-il encore utile d’acculer le régime Algérien d’une quelconque forme que ce soit ? Et bien je ne le...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you