Rachad et le MAK classés officiellement comme des organisations terroristes en Algérie : les manifestants du Hirak bientôt accusés de… terrorisme

15
2386

Le régime algérien l’a fait : les mouvements d’opposition Rachad et le MAK ont été classés officiellement ce mardi 18 mai sur la liste des organisations terroristes. Désormais, les militants de ces deux mouvements algériens politiques dont les décideurs sont tous exilés à l’étranger sont considérés comme des « terroristes » et risquent ainsi des peines de prison très graves allant jusqu’à la perpétuité. 

Mais le pire est encore à venir car il s’avère que les officines du régime algérien n’ont pas cessé d’accomplir un travail de sape pour assimiler tous les manifestants pacifiques à de « potentiels terroristes » en les accusant à travers une inédite propagande médiatique d’être affiliés aux deux « mouvements » diaboliques Rachad et le MAK. Cette nouvelle sortie machiavélique du pouvoir algérien n’est qu’un prétexte pour préparer le terrain à une vaste campagne de répression politique.

Jusque-là, les manifestants pacifiques du Hirak jouissaient d’une certaine « impunité » au regard de la noblesse de leur cause et de la légitimité de leurs revendications. Mais le Hirak est un mouvement populaire qui n’a aucune idéologie et n’appartient à aucune mouvance. C’est ce mur que le pouvoir algérien vient de détruire officiellement aujourd’hui mardi 18 mai lors d’une réunion périodique du Haut Conseil de Sécurité qui a été présidée par Abdelmadjid Tebboune.

C’est au cours de cette réunion que le Haut Conseil de Sécurité « s’est penché sur les actes hostiles et subversifs commis par les mouvements dits (Rachad) et (MAK) pour déstabiliser le pays et attenter à sa sécurité, et décidé, dans ce cadre, de les classer sur la liste des organisations terroristes et de les traiter comme telles », selon le communiqué final diffusé par les services de la Présidence algérienne.

La portée de cette décision n’est pas uniquement symbolique. Elle est dangereusement concrète et elle changera radicalement la composition du paysage médiatique algérien. Et pour cause, les autorités algériennes permettent, à travers cette nouvelle classification, d’adapter la législation pénale élaborée contre le terrorisme extrémiste aux militants du MAK et de RACHAD. Deux mouvements qui officiellement demeurent pacifiques et n’ont jamais été à l’origine d’une seule action violente. Avec cette nouvelle classification, les juges algériens doivent considérer tout militant présenté comme membre du MAK ou de Rachad comme « terroriste ». Cela signifie que le pouvoir algérien s’est doté d’un nouveau dispositif légal et juridique pour légitimer toutes les futures mesures extra-judiciaires et toutes les potentielles exactions au nom de la lutte contre le… terrorisme. Une mesure radicale et guerrière qui nous rappelle une certaine… Algérie des années 90.

 

 

15 COMMENTS

  1. Ridicule de chez ridicule !!!
    Mais qui va prendre au sérieux un régime militaire dictatorial aux abois qui monte en épingle « le Mak et Rachad » deux poulets déplumés en les accusant de démoraliser encore notre vaillante armée et de déstabiliser le pays en quasi-faillite !
    Comme dirait Ben au dessus, c’est une blague !
    Dans tous les pays du monde, il y’a des opposants de toutes tendances, y compris des extrémistes, sans pour autant en arriver à faire des drames comme en Algérie !
    Finalement, c’est le régime qui dévoile au grand jour son extrémisme, maladie qui risque de l’emporter s’il ne se réforme pas à temps !

  2. De toute façons ils peuvent dire tout ce qu’ils veulent , classés tel ou untel comme patriotes ou terroristes , plus personne ne les croient. La question, pourquoi s’acharnent t ils à tout prix à vouloir trouver des terroristes ? Après le Cap Sigli, abou dahdouh, Rachad et le MAK , bientôt les faux tests antigéniques payer par la diaspora pour pouvoir rentabiliser les hôtels algériens appartenant aux oligarques. Sacré régime. Et pauvre Algérie.

  3. Une junte qui a peur de deux Pantins !!!!
    L’un exilé et Boulanger à Londres, voulant nous mettre tous au turban.
    L’autre pilier de comptoir à Paris 17 ème.!
    Waouh ils ont finis par trouver les maux qui minent l’Algérie !!
    Bravo, maintenant qu’il ont finis par découvrir la main étrangère nous sommes sauvés.
    L’handicapé alcoolique pourra faire de l’Algérie le Japon du Maghreb.
    Désolé mes amis ,mais je vais être radical, la seule solution pour se débarrasser de Cette junte et celle de prendre les armes.
    Rien ne se fera en Algérie sans combattre. Jamais il ne partiront sans leurs mener une vraie guerre.
    Tous ceux qui viendront me dire que je suis pour l’implosion du pays et que tralala et tralali, n’ont qu’à continuer, car dans un siècle nous serons au même Stade. Le peuple doit défendre sa liberté par les armes, car le hirak malheureusement ne changera rien. Cette secte doit être combattu sans aucune concession, car plus on se tait ils continuent à avancer leurs pions. Jamais ils ne nous laisserons respirer donc il faut les combattre avec.leurd armes.
    Je suis fou de cela je suis conscient, mais je suis près à faire la hagra à l’envers pour défendre mon pays contre ces usurpateurs. Beaucoup rêvent d’une issue démocratique, malheureusement pas avec ceux là, la seule chose qui les fera partir, c’est de faire comme ont fait nos parents.

  4. Non mon frère Loco. C’est justement ce qu’ils attendent pour se légitimer par les armes et ainsi perdurer et continuer à dilapider les richesses.
    Restons pacifiques, ça les déstabilises comme jamais.
    Ils paniquent avec des arrestations arbitraires sans trop de conséquences.
    C’est mieux que des morts et massacres comme jadis.
    Ils veulent nous emmener vers cette option qu’il ne faut en aucun cas valider.
    Ben Ali a fini par être lâché par ses maîtres et a pris la fuite.
    Ils en feront autant et nous les retrouveront d’autant que leurs complices, aujourd’hui, veulent redorer leurs images contrairement à la décennie passée.
    Grève Générale et manifestations à tout va.
    Vivement cet été pour que l’on puisse participer.
    Ces fils de putes sont piégés, ne reste que leurs cachiristes pour faire semblant.
    Et même eux, ne sont pas loin d’un nouveau retournement de veste.
    Des merdes sur pattes. N’est-ce pas Zoukakhra75?

  5. Toutoune is seek miskine , BONJOUR ET UN GRAND MERCI POUR TON COMMENTAIRE , LOCO frere, sois sage, StP , restons a l ecoute de ce qu se passe au bled. bonne journee a mes freres

    la peur des autres pouvant aller jusqu a la paranoia ..ON voit des agents de l Etranger de partout .,nous aussi nous sommes des ennemis ou …….. de l algerie parce que nous lisons le journal A.P..Bravo la democratie dans notre pays, mais non il faut bien reconnaitre que c est une dictature , La democratie version «  » » » »TEBBOUNA «  » »

    bussiness, j ai appris qu il y a des conteneurs de france vers algerie,( ALGER,ET ORAN) et nous pouvons envoyer ce que nous voulons a 4 euros kgs et les frontieres sont fermees pour qui ?

    la vie continue et gardons toujours un bon espoir ..

  6. Qui terrorise les algériens si ce n’est le pouvoir algérien et son armée qui ne sert qu’à coloniser l’Algérie et à s’enrichir?
    Qui reprime des manifestations pacifique chaque vendredi et mardi?
    Qui a noyé dans le sang en 1988 une manifestation de jeune protestant contre la hausse des prix de la semoule prélude à une effroyable guerre civile où l’armée a tué et fait disparaître sans compter?
    Qui emprisonne ou force à l’exil les rares journalistes libres?
    Les vrai terroristes sont à l’ANP et à la Mouradia.
    Le seul espoir pour le peuple algérien est qu’ils sont profondément stupides, ignares, peureux et lâches et donc à même de commettre des erreurs qui leurs seront fatales.

  7. Qui vient nous faire chier matin midi soir en étant au service de sa pédale de reine….
    La seule différence entre vous et nous dans votre dictature,c’est que vous le décor tiens encore.
    N’est pas résistant qui veut.
    Tahane.

  8. Morgane
    Salam.La peur et la panique sont de leur côté.
    L’ouverture forcée des frontières tombe très mal pour la junte.
    Ils ne peuvent pas violentés et incarcérés les doubles nationalités au risque de mettre dans l’embarras leurs maîtres via les institutions internationales.
    Restons pacifiques, mobilisés et surtout soudés.
    Bien à toi ( pardon pour mon langage vulgaire mais… c’est la guerre non?🥷

  9. Loco :je comprends ta rage, ça m’arrive souvent d’avoir la même moi aussi contre ces chiens, alors je me console en me disant que un jour peut être cela va changer, je sais c’est frustrant, mais ces chiens attendent que ça pour passer a l’action. Alors je me console à écouter de vielles chansons sur l’exil comme « l’Algérie mon beau pays «  de Slimane azem. » Entre autres « Paix à son âme. Courage frérot on finiras par les avoir à l’usure ces chiens de la casse.

  10. Quand on veut tuer son chien on dit qu’il a la rage. Quand on veut mater un opposant (personne physique et/ou mouvement) on le déclare terroriste. C’est là la dernière « trouvaille » des laborantins de pacotille au service d’un régime de grabataires qui ne sait plus où donner de la tête. Les véritables terroriste c’est bien vous et tous vos acolytes dont ceux missionnés du viol collectif de 10 enseignantes à Bordj Badji Mokhtar. Honte à vous!