A la une Pénuries de lits, respirateurs et de masques : ...

Pénuries de lits, respirateurs et de masques : à Jijel, les médecins lancent un cri de détresse et appellent à l’aide

-

Les médecins des hôpitaux de la wilaya de Jijel lancent un véritable cri de détresse. Totalement débordés et dépassés face à l’augmentation vertigineuse des cas hospitalisés pour des symptômes sévères du COVID-19, les médecins de Jijel manquent cruellement de presque tout afin de soigner les patients et de se protéger eux-mêmes contre les infections qui peuvent leur être terriblement fatales. Face à cette situation dramatique, des médecins ont décidé de rompre le silence pour faire notamment appel à la générosité de la diaspora algérienne à l’étranger. 

C’est le cas du docteur Rouibah Mohamed, 57 ans, anesthésiste et réanimateur à l’hôpital Seddik Ben Yahia de Jijel depuis plus de 26 ans. « Nous sommes épuisés et le personnel soignant est déprimé. Nous avons perdu encore une infirmière décédée au cours de ces dernières 48 heures d’une infection au COVID-19. Nous faisons face à une situation critique depuis plusieurs semaines et l’hôpital est en train de s’asphyxier », explique ce médecin de Jijel qui crie sa détresse et en appelle à la générosité des Algériens établis à l’étranger.

« Nous manquons de tout. Les moyens matériels sont très limités et nous avons besoin de vos dons pour soulager notre hôpital », indique encore ce médecin infortuné d’après lequel l’hôpital de Jijel manque cruellement de respirateurs artificiels  et le ministère de la Santé tente de rassurer les soignants de cet hôpital en leur promettant de les classer prioritaires lors de la fourniture des respirateurs artificiels dés la réception du prochain arrivage attendu depuis l’étranger. Ces appareils médicaux d’assistance respiratoire sont  essentiels en cas de syndrome de détresse respiratoire qui touche de nombreux patients comme c’est le cas en ce moment dans les services de réanimation ou des soins intensifs des trois hôpitaux qui existent dans la wilaya de Jijel.

Le docteur Rouibah Mohamed a indiqué également que les soignants à l’hôpital de Jijel manquent cruellement des masques oro-nasaux qui sont conçus pour les patients respirant spontanément et nécessitant une assistance respiratoire à l’aide d’une ventilation non invasive (VNI). « Avec ces masques, on pourra soigner les patients atteints de COVID-19 dans les services de soins généraux parce que nos services de réanimation sont totalement saturés », explique le même médecin d’après lequel les patients de Jijel rapportent eux-mêmes ces équipements médicaux en les achetant à l’extérieur en raison de leur pénurie chronique dans les hôpitaux publics.

« Nous manquons aussi des masques FFP2 et des combinaisons », assure encore le même médecin qui insiste sur le caractère urgent de ces appels à l’aide. « La situation dans notre hôpital est très difficile et nous sommes en train de sacrifier tous les autres services médicaux pour les transformer en services dédiés aux patients atteints de COVID-19 », souligne Rouibah Mohamed en faisant savoir enfin que dans les prochains jours, si la situation continue de s’aggraver, les hôpitaux de la wilaya de Jijel ne pourront plus accueillir des patients souffrants des syndromes les plus inquiétants du COVID-19.

Signalons enfin que la wilaya de Jijel est devenue un véritable foyer de transmission du virus et la situation sanitaire y demeure tendue depuis le début du mois d’octobre passé. Hier lundi 2 novembre, l’hôpital de Taher, la troisième ville la plus meurtrie face à l’épidémie dans la wilaya de Jijel, les services hospitaliers ont comptabilisé pas moins de 18 morts en 24 heures. Et le pire reste à venir car les nouvelles contaminations sont toujours en hausse.

2 COMMENTS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

Pourquoi l’Algérie doit créer un Conseil national de lutte contre la vie chère

Dés le premier jour de ce mois de Ramdhan 2021, les Algériennes et Algériens découvrent avec beaucoup de stupéfaction...

Pourquoi la seule solution qui reste à Algérie Poste est de devenir… Une véritable Banque !

En Algérie, plusieurs bureaux de la Poste sont paralysés pour la 3e journée successive par une grève anarchique que...

Rassemblement de la diaspora algérienne à Marseille pour rendre hommage aux victimes du « printemps noir »

La diaspora algérienne va organiser le 18 Avril prochain à Marseille un rassemblement pour commémorer le triste souvenir du...

Décryptage. Pour se nourrir dignement en Algérie pendant le Ramadhan, il faut prévoir au moins 3178 Da par jour

Le Ramadhan 2021 est parmi les Ramadhan les plus chers et les plus compliqués sur le plan économique et...

Enquête. Les aliments pour bétail, l’autre cause qui explique les prix inaccessibles des viandes en Algérie

C'est une réalité qui n'a jamais suffisamment bien expliquée et racontée aux Algériennes et Algériens. Les prix de toutes...

Confidentiel. Air Algérie : ses avions cloués au sol, mais elle continue de désigner et de payer des représentants à l’étranger

Alors que ses avions sont cloués au sol depuis plusieurs mois, Air Algérie a continué à désigner des nouveaux...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you