A la une Malgré toutes les crises successives, le régime algérien a...

Malgré toutes les crises successives, le régime algérien a pu assurer sa survie : Mais cette fois-ci…

-

Plusieurs politologues et experts en géopolitique le reconnaissent : le régime algérien est un cas inédit et étonnant car il réussit à chaque fois à assurer sa survie malgré les graves crises systémiques auxquelles il est confronté. Choc pétrolier de 1986, émeutes d’octobre 1988, décennie noire au cours des années 90, printemps berbère de 2001, émeutes de janvier 2011, Printemps Arabe de 2011 jusqu’à 2014, Hirak de février 2019, le régime algérien a survécu à toutes ces épreuves en dépit de ses graves dysfonctionnements. Face à la crise sanitaire de la COVID-19 et la profonde crise financière née dans son sillage, le régime algérien sera confronté, une nouvelle fois, à un examen final qui engagera son avenir. 

Mais jusque-là, le régime algérien a pu, tout de même, s’en sortir avec, certes, beaucoup de dégâts sur le développement du pays. Avec 1,3 million de barils produits par jour, l’Algérie était le troisième plus grand exportateur africain de pétrole brut en 2017. Cette capacité de production est en chute libre et depuis 2019, l’Algérie produit moins de 1 million de barils par jour. Depuis le début de la pandémie de la COVID-19, la production pétrolière algérienne a baissé à moins de 900 mille barils, voire 800 mille barils par jour.

Le choc économique est terrifiant pour l’Algérie depuis 2020. Mais le régime survit encore et tente de résister tant bien que mal même s’il ne dispose, du mois jusqu’à maintenant, d’aucune stratégie qui peut lui assurer une relance et de nouvelles ressources financières.

Cette absence d’un véritable plan de relance se traduit notamment par l’absence de la moindre industrie nationale en Algérie. Malgré des efforts vigoureux pour accroître la capacité industrielle après l’indépendance, la part de l’industrie manufacturière dans le PIB est passée de 20% en 1980 à seulement 6% en 2014.  En juin 2015, les exportations
de pétrole et de gaz représentaient 94,3% des exportations totales du pays, faisant de l’Algérie le pays le moins diversifié par rapport à son groupe de PIB (Banque mondiale
2017). Et cette situation a perduré jusqu’à aujourd’hui en 2021 où l’Algérie est demeuré un pays rentier.

Dans les sciences économiques, l’Algérie est considéré comme un cas d’analyse pertinent des obstacles à la diversification dans les pays riches en pétrole. Mais le plus étonnant demeure la nature inchangée du régime algérien malgré toutes les crises auxquelles il avait été confronté. Et pour cause, le régime en place a non seulement survécu au Printemps arabe ainsi qu’au Hiral mais il ne s’est guère écarté de son mode habituel de gouvernance autoritaire. Le pouvoir algérien reste encore et toujours hybride avec une forte domination des militaires et une légère coloration civile avec une classe de dirigeants civils très âgés et peu ouverts sur le reste du monde.

Or, à l’avenir un nouveau élément risque de compliquer dangereusement la vie au régime algérien et de mettre en péril sa pérennité ainsi que sa force à surpasser les crises : la démographie galopante du pays. En effet, gérer et dominer un pays de 30 millions d’habitants est beaucoup moins compliqué que de répondre aux besoins d’un pays de 45 millions d’habitants, voire de 55 millions d’habitants d’ici 2030.

L’année 2019 a connu un volume de naissances vivantes dépassant le seuil d’un million de naissance en Algérie pour la sixième année consécutive, quoi que légèrement en baisse par rapport à 2018, d’une augmentation significative du volume des décès, et la poursuite du recul du nombre des mariages enregistrés, entamé depuis 2014.

Ces nouvelles naissances renforcent la démographie algérienne et cela signifie qu’il y aura de plus en plus de bouches à nourrir en Algérie, des jeunes à éduquer et des personnes actives qu’il faut employer et recruter pour leur verser des salaires et leur fournir des conditions de vie dignes de ce nom. Face à ce boom démographie qui émerge derrière une profonde crise financière ayant débuté depuis 2019/2020, le régime algérien va jouer encore une fois sa survie. Et cette fois-ci, il risque d’y laisser des plumes.

 

7 COMMENTS

  1. Il ne manque plus que Lamamra pour compléter la hiérarchie du régime « poupées russes » algérien.
    La grande poupée, symbolisée par Chengriha (Chaouis) ; la moyenne poupée symbolisée par Tebboune, président (Wahrani) et la petite poupée, symbolisée par Lamamra, ministre (KDS). Ne pas s’étonner du rôle de roue de Secours qu’on nous fait jouer. Mais, jusqu’à quand ? La balle est dans le camp des « Serviteurs-serviles » !

  2. Sincèrement avec la crise qui sévit et qui va s’accroître rapidement sur le pays et la population.. (ils )n’ont aucune chance de survivre …en espérant qu’ils acceptent de se retirer pacifiquement.

  3. Il faut regarder ce qui s’est passé ailleurs et en tirer des leçons.
    Un système despotique comme le nôtre poussé dans ses retranchements, préférera tout saborder et brûler que de céder.
    Les premiers prémisses sont là, la vigilance est de mise.

  4. @ZEMMAR
    je suis repassé sur ton site malgré mon engagement à ne plus y revenir et supporter les écrits de petites frappes, tu es un fils de pute et tu le resteras. rkhiss yabka rkhiss. Comment fais-tu pour dormir le soir?

  5. Le pays va droit à la failite et la guerre civile, plusieurs sociétés étrangères ont quitté le pays,zéro investissement étranger depuis 2 ans,l’inflation a atteint 250%, le dinars très faible,augmentation des prix à 150%, instabilité politique, répression et plusieurs sociétés publiques au bord de la failite comme air couscous, métro, Entmv, algerie Télécom etc. Il faudra un miracle pour sauver le pays de la déroute actuelle. Ce président ne sort même pas de son bureau depuis 2 ans.

  6. l image ( La photo) parle d’elle-meme, la loi de «  »L OMERTA «  » »: la loi de la corruption est la REGLE , et la loi du silence dans le pays « PAYS DE MAFIA »

    UN ETAT POLICIER A FACADE DEMOCRATIQUE OU LES CLANS AU POUVOIR CHANGENT SUIVANT LES INTERET DU MOMENT

     » LA CORRUPTION EST UNE PRATIQUE GENERALISEE DANS L ARMEE DEPUIS DES ANNEES, ILS S ACCROCHENT AU POUVOIR.  » ( L ARGENT ET LA CORRUPTION )

    TOUT N EST PAS ETERNEL, TOUT CE PAIE ICI ET AILLEURS…..

  7. On dirait un article d’un journal marochien…
    Depuis 2014 et la chute des prix de l’énergie , on nous prédit la faillite, la famine, le chaos
    Le royaume de la drogue a un budget en déficit ( les dépenses sont supérieurs aux recettes) depuis 3 décennies…donc la BM et le FMI lui financent ses déficit, ses dépenses ( investissements et sociales) …le royaume du cannabis s’endette depuis 30 ans…Le Roitelet baron incontesté du cannabis vient de commander pour 20 milliards de dollars d’armements américains ( en plus d’autres centaines de millions par çi par là d’autres fournisseurs) alors que son royaume moyennageux à une dette de 80 Milliards de dollars mais pour Zemmar c’est un bon exemple
    Avec la dette, on te tient par les COU.ILLES …c’est les experts du FMI et de la BM qui décident du budget, des privatisations, des « secteurs à privatiser, des subventions, des dépenses etc
    Il faut surement diversifier l’économie en investissant sur le secteurs miniers, la pétrochimie, l’agroalimentaire et la pharmacie mais surtout pas chercher des financement du FMI, de la BM, de la BEI
    Jamais les européennes ne vont délocaliser en Afrique des projets à fortes valeurs ajoutés ou comportant un fort transferts de technologie…c’est dans leurs ADN… »on » doit rester ses sous traitants ou des marchés captifs

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

Des pluies diluviennes sèment la panique à Alger et d’autres villes du nord du pays

Des pluies diluviennes s'abattent depuis ce mardi matin sur la Capitale Alger et plusieurs autres villes du nord du...

Quatrième record à la baisse pour le dinar algérien en moins de deux mois face au dollar américain

La dégringolade du dinar algérien se poursuit sur le marché des changes. La monnaie algérienne vient d'enregistrer hier lundi...

Confidentiel. Gravement malade, le général-major Mahfoud travaille à peine deux heures par jour : le renseignement extérieur algérien pris en otage par l’état de...

C'est une situation totalement inédite qui suscite de très vives inquiétudes au sein du régime algérien. Au moment où...

Des avocats algériens déposent plainte contre Zeghmati pour « Tortures, Tentative d’homicide volontaire et Usurpation de fonction ministérielle »

Des avocats algériens ont déposé auprès de la Cour Suprême une plainte contre l'ex-ministre de la Justice, Belkacem Zeghmati....

Une étude mondiale démontre l’impact des problèmes politiques et économiques sur la santé émotionnelle des Algériens

Les turbulences politiques et économiques ont un impact important sur la santé émotionnelle et le bien-être de la population...

Emmanuel Macron demande pardon aux Harkis

Le Président français Emmanuel Macron a demandé officiellement ce lundi 20 septembre pardon aux Harkis, ses anciens combattants -ou leurs...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you