A la une Le déclin des hydrocarbures illustré par la chute de...

Le déclin des hydrocarbures illustré par la chute de l’activité de l’exploration et forage pétrolier en Algérie

-

L’activité de l’exploration de nouveaux gisements et du forage pétrolier pour améliorer le rendement des champs en activité est en chute libre en Algérie.  Algérie Part a pu obtenir au cours de ses investigations les dernières statistiques communiquées dans un document interne de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (OPEP) relatant les activités de la production de pétrole du mois de février passé pour l’ensemble des 14 pays membres. 

Ce document nous apprend ainsi que jusqu’aux mois de janvier et février 2021, la Sonatrach a utilisé à peine 19 appareils de forage pour le développement de la production pétrolière nationale. Un nombre dérisoire et ridicule par rapport aux périodes précédentes. Effectivement, en 2018, la Sonatrach a pu mettre en marche pas moins de 50 appareils de forage pour le développement des gisements pétroliers nationaux.  En 2019, ce nombre a été ramené à 45 appareils de forage. Et à partir de 2020, l’activité forage et développement des puits de pétrole a totalement chuté. Au premier trimestre, 30 appareils de forage étaient encore opérationnels. Mais à partir du troisième trimestre, la direction générale de Sonatrach a totalement immobilisé l’appareil de production du pays en utilisant uniquement 27 appareils de forage pétrolier. Le secteur des hydrocarbures va clôturer l’année 2020 avec la mise en marche de seulement 25 appareils de forage pétrolier.

Et à partir de janvier 2021, seulement 19 appareils de forage pétrolier sont utilisés par la Sonatrach. Un chiffre très bas qui reflète la faiblesse de la capacité de production pétrolière algérienne. Celle-ci oscille entre 864 mille et 874 mille barils de pétrole par jour, un seuil historiquement bas, nous apprend aussi le bulletin de statistiques du secrétariat général de l’OPEP. Avec le Congo et la Guinée Equatoriale, l’Algérie est devenue le 3e pays le plus faible de tous les membres de l’OPEP à l’exception du Vénézuela dont la production pétrolière a été totalement ébranlée par l’embargo américain.

Cet embargo interdit, en effet, à toute entreprise américaine d’acheter du pétrole à la compagnie pétrolière publique PDVSA ou l’une de ses filiales, et à toute entité étrangère d’utiliser le système bancaire américain pour se fournir en or noir vénézuélien. Cette mesure avait été décidée par le président Donald Trump pour renverser le gouvernement vénézuélien au profit de l’opposant Juan Guaido, président par intérim autoproclamé et reconnu comme tel par une cinquantaine de pays, dont la plupart de ceux d’Amérique latine.

Il est souligner enfin que depuis le début de ce mois de mars, seulement 09 appareils pour le forage d’exploration sont utilisés par Sonatrach. 23 appareils pour le forage et développement des gisements en activité sont opérationnels, a pu confirmer Algérie Part au cours de ses investigations. L’Algérie continue donc ce mois-ci de paralyser sa production pétrolière et de plomber ainsi ses exportations à cause d’une politique totalement incompréhensible de la direction générale du groupe Sonatrach qui croit pertinemment bien faire en réduisant les dépenses nécessaires à l’appareil de production pétrolière du pays au nom de la rationalisation des dépenses dictée par la crise financière paralysant le pays.

Notons enfin qu’auparavant, rien que pour la production des gisements du champ de Hassi Messaoud, la Sonatrach affectait pas moins de… 25 appareils de forage pétrolier. Quel triste déclin pour les hydrocarbures de notre pays.

 

4 COMMENTS

  1. La ruine continue et grâce à qui? A l’équipe dirigeante depuis 1962 et les voleurs qui ont ruiné l’Algérie et volé la révolution algérienne. Profitez tant que les banques françaises vous sont ouvertes .

  2. La crise du COVID-19 (conjuguée au Hirak) est finalement le tombeau du régime algérien :
    1/ il l’a rendu fauché donc inintéressant pour les autres pays qui pouvaient être attirés par la richesse (Chine, …)
    2/ il n’a plus les moyens d’acheter la paix sociale comme il le faisait depuis 62
    3/ il n’a plus les moyens pour garantir un minimum pour les Algériens comme les produits de base (l’huile, semoule/farine, lait, médicaments, carburant,…)
    4/ il aura du mal à payer les 400 000 policiers et gendarmes qui vont finir par se retourner contre lui contre ils pourront plus nourrir et soigner leurs familles
    5/ il est devenu infréquentable à cause de la violence (viol, torture,…) contre le Peuple où il est devenu la plus grande dictature en Méditerranée

  3. – Ça y est, c’est officiel : Bouteflika en avait rêvé durant son règne pour la catégorie « Paix » et finalement, c’est la «médecine» qui l’a emporté pour la 1ère fois dans l’existence du pays. En effet, la prestigieuse académie suédoise a annoncé que le prix Nobel de Médecine 2020 est attribué à une algérienne qui a inventé la chemma anti-Covid . Une immense fierté pour le pays.
    Souvenez-vous, Ech-chourouk TV avait invité une dame, jusqu’alors, totalement inconnue du public, pour présenter un remède miracle qu’elle avait elle-même inventé. Ce remède soutenait-elle permettait non seulement de prévenir la contamination au virus du Covid-19 mais aussi de guérir celui qui en était atteint, qu’il présente ou pas des symptôme.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

Pourquoi l’Algérie doit créer un Conseil national de lutte contre la vie chère

Dés le premier jour de ce mois de Ramdhan 2021, les Algériennes et Algériens découvrent avec beaucoup de stupéfaction...

Pourquoi la seule solution qui reste à Algérie Poste est de devenir… Une véritable Banque !

En Algérie, plusieurs bureaux de la Poste sont paralysés pour la 3e journée successive par une grève anarchique que...

Rassemblement de la diaspora algérienne à Marseille pour rendre hommage aux victimes du « printemps noir »

La diaspora algérienne va organiser le 18 Avril prochain à Marseille un rassemblement pour commémorer le triste souvenir du...

Décryptage. Pour se nourrir dignement en Algérie pendant le Ramadhan, il faut prévoir au moins 3178 Da par jour

Le Ramadhan 2021 est parmi les Ramadhan les plus chers et les plus compliqués sur le plan économique et...

Enquête. Les aliments pour bétail, l’autre cause qui explique les prix inaccessibles des viandes en Algérie

C'est une réalité qui n'a jamais suffisamment bien expliquée et racontée aux Algériennes et Algériens. Les prix de toutes...

Confidentiel. Air Algérie : ses avions cloués au sol, mais elle continue de désigner et de payer des représentants à l’étranger

Alors que ses avions sont cloués au sol depuis plusieurs mois, Air Algérie a continué à désigner des nouveaux...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you