A la une L'inquiétant recul des exportations algériennes du pétrole brut depuis...

L’inquiétant recul des exportations algériennes du pétrole brut depuis 2016

-

Les exportations algériennes du pétrole brut connaissent un inquiétant et alarmant recul ces 5 dernières années impact ainsi très négativement la balance des paiements du pays et ses précieuses recettes en devises qui proviennent à hauteur de 96 % des exportations des hydrocarbures. 

Ce recul des exportations algériennes du pétrole brut a atteint une dimension alarmante depuis 2020, année pendant laquelle la pandémie de la COVID-19 a plombé le marché mondial des hydrocarbures. Durant l’année 2020, l’Algérie a exporté seulement une moyenne de 438 mille barils de pétrole par jour. C’est l’une des moyennes les plus faibles de l’histoire contemporaine de l’Algérie, nous apprend à ce propos le bilan annuel de l’OPEP, l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep en français ou Opec en anglais), qui regroupe les statistiques annuelles de 2021 de l’ensemble des pays membres de cette incontournable organisation dans le marché mondial de l’or noir.

En 2019, cette moyenne des exportations pétrolières était de l’ordre de 584 mille barils de pétrole par jour. Le même document de l’OPEP révèle également qu’en 2018, l’Algérie exportait une moyenne de 571 mille barils de pétrole par jour. Depuis 2018, les exportations algériennes du pétrole brut ont baissé au-dessous de la barre des 600 mille barils par jour. Ce qui constitue une régression inquiétante qui explique pourquoi les revenus en devises du pays ont marqué un repli progressif depuis 2018. Auparavant, à savoir en 2016 et 2017, l’Algérie exportait respectivement 668 mille barils de pétrole par jour et 632 mile barils au quotidien. Ces données recueillies et confirmées par l’OPEP démontrent que les exportations algériennes du pétrole brut déclinent sans arrêt ces dernières années à cause de la faiblesse de la production nationale et de l’augmentation de la consommation interne qui s’approche de la barre symbolique des 500 mille barils par jour.

Concernant les principaux clients du pétrole algérien, le dernier bulletin annuel de l’OPEP nous apprend que les pays européens demeurent la principale destination du baril de Sahara Blend, le nom de référence du baril de pétrole algérien. En 2019, les pays européens ont consommé jusqu’à 360 mille barils de pétrole made in Algérie par jour. En 2018, près de 350 mille barils de pétrole algérien ont été vendus par jour aux pays du continent européen. En 2020, en pleine crise sanitaire, l’Algérie écoulait seulement 282 mille barils de pétrole par jour sur le marché européen.

Les pays du continent américain membres de l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), à savoir les Etats-Unis, le Chili, le Mexique, la Colombie ou le Costa Rica, ont consommé jusqu’à 23 mille barils de pétrole algérien en 2020. En 2019, les ventes du pétrole algérien pour ces pays du continent américain étaient de l’ordre de près de 16 mille barils par jour. Ces chiffres indiquent un déclin très poussé du Sahara Blend sur le marché américain puisqu’en 2016, l’Algérie y écoulait plus de 143 mille barils par jour !

L’Inde est l’autre client important du pétrole algérien. En 2020, ce grand pays du continent asiatique a consommé jusqu’à 27 mille barils de pétrole algérien par jour. En 2019, l’Algérie avait vendu à l’Inde plus de 53 mille barils de pétrole par jour. Après l’Europe et les pays du continent américain membres de l’OCDE, l’Inde est le troisième plus important marché international pour le pétrole algérien.  Nous reviendrons dans nos prochaines publications avec de plus amples explications et détails sur les ventes du pétrole algérien sur les marchés internationaux.

2 COMMENTS

  1. Zmar parait-il est inquiet.

    Vraiment ? Moi je doute de son réel sentiment. A la lecture de tous ses articles, toute personne sensée, (sauf les MAKaks et autres fous du village qui se reconnaitront), décèle en lui une certaine délectation à voir l’Algérie en faillite et avec des problèmes de toute sorte.

  2. L’Algérie est une des 15 grandes puissances mondiales et elle sera prochainement, le 6 ème pays permanant du conseil de sécurité avec droit du véto … inchallah .
    Longue vie aux 6 millions 532 000 chouhadas.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

Le déclin inquiétant et dangereux de plusieurs secteurs industriels se poursuit en Algérie

Le discours officiel du régime algérien sur la nécessité de développer l'économie nationale en la diversifiant pour renforcer la...

La majorité écrasante des jeunes algériens habitent encore avec leurs parents et peinent à obtenir leur indépendance

La majorité des jeunes algériens habitent encore avec leurs parents et peinent à obtenir leur indépendance en ayant leurs...

Révélations – Le Consul Général à Marseille, le Conseiller de la Présidence Sont-ils Véritablement au Service du Peuple Algérien ?

Nul besoin de le dire. Les Algériens savent que dans ce club très fermé de privilégiés et d’opportunistes composé...

Plus de 8,6 millions d’enfants et 6,8 ans d’adolescents algériens : quel pays va-t-on léguer pour les générations futures ?

L'Algérie compte plus de  8,6 millions d'enfants âgés de moins de 9 ans et plus de 6,8 millions d'adolescents...

L’Algérie ne compte que 4,3 millions de personnes âgées

L'Algérie compte seulement 4,3 millions de personnes âgées, nous apprennent les plus récents chiffres sur l’évolution démographique dans notre...

Les enseignements étonnants de la démographie algérienne : un pays très jeune… dirigé par des hauts responsables très vieux

Abdelmadjid Tebboune, l'actuel Président de la République, est âgé de 76 ans. Le Chef d'Etat-Major de l'Armée Nationale et...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you