A la une L'inconscience de Tebboune : un gouvernement "Khorda" pour...

L’inconscience de Tebboune : un gouvernement « Khorda » pour diriger une Algérie en effondrement économique !

-

Il a encore une nouvelle fois déçu. Abdelmadjid Tebboune avait promis des changements aux Algériens. Il s’est engagé le jeudi 18 février dernier à procéder à des changements au sein du gouvernement pour s’occuper des problèmes économiques qui menacent dangereusement la stabilité du pays. Mais ces promesses ont été finalement de cruels mensonges. Et pour cause, ce dimanche en fin de journée, à la surprise générale, la Présidence de la République a annoncé un remaniement très partiel qui a touché uniquement quelques départements ministériels.

Djerad maintenu comme Premier-ministre. La majorité des 40 ministres du gouvernement ont été maintenus. C’est un flop monumental. Pis encore, le gouvernement Djerad III traduit l’inconscience de l’actuel Président algérien qui reconduit une équipe dirigeante dont le bilan fut totalement catastrophique depuis le 4 janvier 2020. En clair, Abdelmadjid Tebboune a confié une Algérie en effondrement économique à un gouvernement « Khorda ».

Oui, un gouvernement « Khorda », à savoir des ministres de camelote ou de pacotille, pour diriger une Algérie menacée par la pire crise financière de ses 20 dernières années. Le ministre des Finances est maintenu. Et pourtant, l’Algérie n’a trouvé encore aucune solution à la crise de liquidités bancaires qui contraint depuis le mois de mars 2020 les Algériennes et Algériens à se rassembler comme du bétail devant les portes des banques et des bureaux d’Algérie Poste. Oui, le ministre des Finances Aïmene Benabderrahmane a été maintenu dans ses fonctions alors que le dinar algérien s’effondre, perd continuellement de sa valeur et la Banque d’Algérie n’a pas la moindre stratégie pour assurer sa stabilité. Pis encore, ce même ministre des Finances que Tebboune a conservé préconise la dévaluation pour que le dinar perde encore sa valeur et fait miroiter à la Présidence que cette solution technique est salvatrice pour le déficit budgétaire de l’Etat alors qu’elle va provoquer uniquement l’effondrement du pouvoir d’achat des Algériens.

Brahim Boumzar, ministre de la Poste et des Télécommunications, a été maintenu dans ses fonctions alors que le pays souffre encore et toujours de l’un des débits internet les plus lents de la terre. Des prestations chaotiques du groupe Algérie Télécom jusqu’à l’absence pure et simple des paiements mobiles ou en ligne, ce ministre est maintenu malgré ce bilan digne d’un pays moyenâgeux.

Tebboue limoge Abdelmadjid Attar, un vrai connaisseur du secteur des hydrocarbures même si son bilan depuis son arrivée à la fin du mois de juin 2020 est encore dérisoire en raison de son conflit ouvert avec Djerad et le PDG de Sonatrach Toufik Hakkar, pour reconfier une nouvelle fois le stratégique ministère de l’Energie à son ancien locataire en 2019 et pendant le premier semestre de 2020, à savoir le fameux Mohamed Arkab, un « électricien » anciennement patron du groupe déficitaire de Sonelgaz dont la méconnaissance crasseuse des enjeux du secteur des hydrocarbures ont provoqué des préjudices financiers et politiques gravissimes pour l’Algérie. Cet homme a failli à sa mission en 2019 et 2020 lorsqu’il a été dépêché aux différents sommets de l’OPEP pour défendre les intérêts pétroliers de l’Algérie. « L’électricien » a même suscité les railleries de ses homologues étrangers au sein de l’OPEP à cause de son ignorance manifeste du secteur pétrolier.

Les services secrets algériens connaissent cette réalité amère. La diplomatie algérienne le sait aussi. Les dirigeants de Sonatrach le savent aussi. Mais Tebboune lui redonne le plus stratégique des ministères, le secteur qui fait vivre les 45 millions d’Algériens. De la pure inconscience de la part d’un Président aveugle qui refuse de voir la réalité en face. Celle d’un pays qui lui échappe entre les mains à cause de son incapacité de trouver des solutions à ses problèmes concrets.

Ailleurs, dans les autres secteurs, Tebboune n’a presque rien fait. Zeghmati continuera d’incarner la « Justice du téléphone », de « l’arbitraire » et de la Hogra. Zeghmati continuera de salir l’image du pays dans le monde entier en soumettant l’Algérie à l’une des justices les plus serviles et les moins compétentes du monde.

A la tête du ministère de l’Industrie, il limoge l’impopulaire Ferhat Ait Ali pour le remplacer par Mohamed Bacha, l’ex-secrétaire général du ministère de l’industrie à l’époque de la corrompue Djamila Tamazirt qui croupit en prison depuis le 8 décembre 2020 en raison de son implication dans plusieurs scandales de corruption comme l’affaire du milliardaire déchu Mohamed Laid Benamor.

Le nouveau ministre de l’Industrie du gouvernement Djerad III est un ancien enseignant universitaire qui a fait carrière ensuite au ministère de l’Industrie depuis 2008 en prenant en charge plusieurs directions centrales. Un pur bureaucrate qui n’a jamais connu ou fréquenté le monde de l’entreprise ni celui des usines, le vrai univers de l’Industrie.

Dans le secteur de la santé, rien n’a changé. Toujours trois ministres pour s’occuper de la… même tâche : préserver la santé publique et fournir des produits pharmaceutiques face à la menace de la pandémie de la COVID-19. Oui, trois ministres pour la même fonction : un ministre de la Santé, un autre pour l’Industrie Pharmaceutique et un troisième pour la réforme hospitalière. Ismail Mesbah, Abderrahmane Benbouzid ainsi que Lotfi Benbahmed ont été maintenus tous les trois dans leurs fonctions en dépit de tous les ratages collectionnés dans la gestion de la crise sanitaire.

Au final, Tebboune perpétue l’échec, non pis encore, il l’encourage vivement et cerise sur le gâteau : il insulte l’intelligence des Algériens en maintenant Abdelaziz Djerad, premier-ministre au bilan désastreux, comme chef d’orchestre d’une équipe totalement incohérente et incompétente. Dans la nouvelle Algérie de Tebboune, on ne change jamais une équipe qui… perd.

La liste du nouveau gouvernement Djerad III

-Abdelaziz Djerad : Premier ministre.

-Sabri Boukadoum: Ministre des Affaires étrangères.

-Kamel Beldjoud: Ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du Territoire.

-Belkacem Zeghmati: Ministre de la Justice, garde des Sceaux.

-Aïmene Benabderrahmane : ministre des Finances.

-Mohamed Arkab: ministre de l’Energie et des Mines.

-Chems Eddine Chitour : ministre de la Transition énergétique et des Energies renouvelables.

-Tayeb Zitouni : ministre des Moudjahidine et des Ayants-droit.

-Youcef Belmehdi: ministre des Affaires religieuses et des Wakfs.

-Mohamed Ouadjaout : ministre de l’Education nationale.

-Abdelbaki Benziane: ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

-Hoyam Benfriha: ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels.

-Malika Bendouda: ministre de la Culture et des Arts.

-Sid Ali Khaldi: ministre de la Jeunesse et des Sports.

-Hocine Cherhabil: ministre de la Numérisation et des Statistiques.

-Brahim Boumzar: ministre de la Poste et des Télécommunications.

-Kaoutar Krikou: ministre de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme.

-Mohamed Bacha: ministre de l’Industrie.

-Abdelhamid Hemdani : ministre de l’Agriculture et du Développement rural.

-Tarek Belaribi: ministre de l’Habitat, de l’Urbanisme et de la Ville.

-Kamel Rezig: ministre du Commerce.

-Ammar Belhimer: ministre de la Communication, Porte-parole du gouvernement.

-Kamel Nasri: ministre des Travaux publics et des Transports.

-Mustapha Kamel Mihoubi: ministre des Ressources en eau.

-Mohamed Ali Boughazi: ministre du Tourisme, de l’Artisanat et du Travail familial.

-Abderrahmane Benbouzid: ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière.

-El-Hachemi Djaâboub: ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale.

-Bessma Azouar: ministre des Relations avec le Parlement.

-Dalila Boudjemaa: ministre de l’Environnement.

-Sid Ahmed Ferroukhi: ministre de la Pêche et des Productions halieutiques.

-Abderrahmane Lotfi Djamel Benbahmad: ministre de l’industrie pharmaceutique.

-Nassim Diafat: ministre délégué auprès du Premier ministre chargé des micro-entreprises.

-Yacine El-Mahdi Oualid : ministre délégué auprès du Premier ministre chargé de l’économie de la connaissance et des starts-up.

– Ismail Mesbah: Secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière chargé de la Réforme hospitalière.

-Salima Souakri : Secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Jeunesse et des Sports, chargée du sport d’élite.

-Yahia Boukhari: Secrétaire général du Gouvernement.

En vertu de ce remaniement ministériel, le Président de la République a décidé de réduire le nombre des départements ministériels et de se focaliser sur l’efficacité sur le terrain par l’implication de nouvelles compétences.

 

26 COMMENTS

  1. Lahouari Addi
    1o9 eitSponfodéhhvisroriiuerdic,redi c21ds:a0e4 ·
    Hirak I et hirak II
    Les détenus politiques qui ont quitté la prison le 19 février ont-ils été libérés grâce à la bonne volonté de Abdelmadjid Tebboune ou par crainte que la manifestation de Kherrata le 16 février dernier se reproduise le 22 février à Alger, Oran, Constantine…? Un homme politique ne commet aucun geste gratuitement. Dans les périodes révolutionnaires, les régimes en place utilisent la force et font des concessions en même temps. Mais dans les deux cas, la contestation populaire se renforce. La répression lui donne des leaders passés par la prison, et les concessions la poussent à vouloir plus. La mécanique des révolutions est implacable. Selon des historiens, la reine Marie-Antoinette a fait distribuer des pains au chocolat aux insurgés parisiens en 1789. Tebboune ira-t-il jusqu’à distribuer du makrout sur la place Audin? La politique est et sera toujours un rapport de forces. La question qui hante les décideurs algériens est de savoir comment amadouer le hirak, cette conscience collective désincarnée. Tebboune, les généraux, le FLN… disent tous qu’ils appartiennent au hirak béni. Quand la répression et la coercition physique trouvent des limites à obtenir l’obéissance, les dirigeants utilisent la ruse. Le hirak I a mis le régime sur la défensive. Quel résultat obtiendra le hirak II?

  2. Tebboune sait qu’il n’est pas élu par le peuple et que ce dernier en a parfaitement conscience.
    Il est le premier des illégitimes obligé de suivre une feuille de route dicté depuis l’étranger pour piller le pays.
    S’il bouge une oreille, il aura droit à une « Boudiaf « ( paix à son âme)
    S’il reste, il perdra plus qu’une jambe ( comme c’est le cas aujourd’hui) .
    Seul l’intérêt supérieur du pays compte.

  3. On ne change pas une équipe qui gagne !
    Zeghmati l’homme des associés-propriétaires veille toujours aux grains !
    Les libérations conditionnelles qu’ils ont faites vont servir uniquement à contenir la
    nouvelle vague du Hirak du 22/02/2021. Donc, épée de Damoclès quand tu nous tiens !

  4. Un gouvernement qui ne pourra jamais faire pire que les 20 années des Bouteflika qui auront vu 1000 milliards de dollars partir en fumée, un niveau de rapine jamais atteint, une corruption endémique, la déliquescence de pans entiers de la société…..mais qui à lépoque le dénonçait ??

    Semmar était le caniche des Bouteflika, donc c’était pas lui…

    Les demokhrates de la 25e heure? Ceux qui aboient opportunément avec le Hirak ??
    Non plus…en plus ce sont de grands crasseux intellectuels d’une malhonnêteté à rendre jaloux Momo6…

    Bref, Tebboune a compris que c’est pas avec des leaders autoproclames depuis l’étranger qu’il allait trouver la perle rare…

  5. Belhimmer déteste le makhzen….Il reste en poste…Excellente nouvelle !
    Et aujourd’hui l ANP a traité le makhzen sioniste d ignare…
    Moi j’adore quand on vomit sur le makhnaz et ses larbins….Ca veut dire : pas d’ouverture des frontières pas de khawas khawas avec les chiens….C’est parfait!

    Attendons juste l’erreur de Pedale6 sous drogue et influence d Azoulay son Dieu…

    Ya Belhimmer zidna tes mawachis dans la tronche de la prostituée que la France se sent obliger de coucher avec…( pour reprendre les propos tenus par un haut diplomate français )
    Mouahh

  6. …. les commentaires de certains posent des questions , a savoir si ces commentateurs sont des Algériens ou des infiltrés maroco-franco-sionistes missionnés à produire des mensonges et des contrevérités !…..si certains comme le karim1970 croient vraiment que le pouvoir a peur de certains énergumènes qui aboient encore , ils se trompent lourdement!…le danger est bien réel ! le hirak depuis sa récupération par les franco-berbéristes est une occasion bénie pour la france pour maintenir la pression sur le pouvoir pour qu’il lâche du lest et que la domination française sur le pays se renforce!…..le pouvoir est tiraillé entre neutraliser de force les relais de l’Etat profond français que sont les franco-berbéristes ce qui pourrait entraîner de fortes pressions ou interventions de la part de la france . ou de tempérer afin que les patriotes kabyles se réveillent et neutralisent eux même et à leur façon les traîtres nés en leur sein !….telle est la question!…mais le pouvoir aura toujours le dernier mot contre la france et ses brebis galeuses les franco-berbéristes pour la simple raison qu’il est soutenu par plus de 90% des algériens!….

  7. @patriote

    Karim70…nif…Ahmed….sont des marocains qui essayent de mettre le bazar dans les discussions….ils font ça partout où ils le peuvent….
    Mais bon…leur niveau bidon et prévisible n’est pas bien effrayant.
    Par contre la secte à Toutoune en raffole…De vrais patriotes avertis ces Toutoune Boys….La haine rend aveugle et chez eux ça saute aux yeux!
    Surtout pas cette merdasse aux manettes…là on sera foutu pour de bon

  8. La seule véritable merde du régime qui tente vaille que vaille à nous revendre le même tour de manège, c’est toi ( et crois moi, ça se voit).
    Tu critiques nos frères marocains mais l’algérien sait faire le distinguo entre le peuple et leurs pourritures .
    Comme chez nous en sommes.
    Ravale ta haine et écoute le peuple.

  9. Les toufik boys aboient comme des chiens enragés… personne d’intègre ou de compétent ne veut travailler avec la junte sauf les anciens ministres de boutesrika et les porteurs du cadre de boutesrika!

  10. @ toutoune l entubé

    Tes frêres marocains viennent ici insulter ton pays l’Algérie et tu tends la croupe…
    T’es inculte aveugle ou debile…j’arrive toujours pas à me determiner….
    L’Algérien ne comme toi ne fait aucuns distinguo c’est pour cela que les mouches à merde marocaines t adorent et pourquoi les patriotes algériens te vomissent.
    Pseudo fraternité débile à 2 balles…..en face ils te défendront leur merde de roi jusqu’à la mort tout en chiant sur ton pays.
    Pour tes  » freres » marocains, leur makhnaz est juste intouchable.
    N’aboies jamais avec tes ennemis…Achete toi un peu de jugeote et prend du recul sur ta haine d’un régime…Sans l ANP la sécurité du pays serait affectée notamment par ce pays de zbel qu’est le Maroc…

  11. Rend toi service, va te pendre!
    Le dernier des marocains vaut mieux que toi .
    Ta valeureuse ANP doit désormais pointer à l’ANPE.
    Bande de branquinioles ventriloquants.

  12. Algérie = Théâtre à ciel ouvert où des politiciens » généraux » jouent des pièces « dramatiques » et surtout « comiques » !
    Les présentations, à vomir ,sont gratuites pour tout le monde !

  13. Le +important pour moi est que la sale Race francaise ne se mele pas de nos affaires.

    Ok!!!
    Merci a Patriote qui nous rappelle que nous sommes entoures par des vrais PD…
    Oui tu as raison mon ami.

    C’est notre grand probleme.
    Merci a toi Patriote de le mentionner et mettre les pts sur les « I ».
    Ces Franco-?????? De merde qui depuis la France et ailleurs font tout pour detruire un pays qui a du mal a se reveiller….
    Ex: J’ai un enfant malade et qui a du mal a marcher.
    Moi, ma famille et mes Amis cherchons a trouver une solution, un remede, un docteur pour le guerrir.

    Malheureusement, devant moi j’ai une bande de Tueurs, des Zombis, cherchant a tout prix succer le sang des autres et les manger.
    Cette bande fait partie de la famille de ces Franco-?????? De merde.
    Vous avez compris j’espere????
    Notre probleme a nous Algeriens n’est pas forcement les juifs et Sionistes Marocains.
    Non plus Tunisiens.
    Certes, je n’oublies pas que je dois les considerer comme Ennemis…

    Mais le vrai souci aujourd’hui.
    c’est comment se debarrasser de cette Putaine de Bande de Merde Franco-berberiste qui tue notre systeme immunitaire deja deffaillant par une Bande de merde Franco- Harkiste…
    Les Arabes ou Berberes qui lechent les pieds des Francais sont des Harkis ni plus ni moins..

    Il faut les arreter avec leurs complices franco-sioniste

  14. @Patriote
    Le Hirak a ete recuper par les quoi ? les franco-Berberistes ??? Jamais entendu parler de cette frange. Encore une de tes inventions. Je sais que le mouvement Rachad dont tu fais certainement parti a essaye et essaye toujours de recuperere le « Hirak » en placant une cinquantaine de leurs membres en tete de toutes les manifs en Kabylie, ca toute le monde l’as remarque mais ils ont ete mis a la masse.

  15. Les ministres qui étaient au feu et donc exposés à la vindicte pour leur prises de position courageuse sont virés et ne restent donc que les planqués à l’exception du ministre des AE et celui de la transition energetique.Quant au premier ministre,l’archétype même du bureaucrate accompli qui ne se mouille jamais,incapable de taper sur la table et s’imposer pour commander à temps un vaccin anti covid ,il est, en normalement ,celui à qui il fallait montrer en premier la porte de sortie.Quels gachis!quelle déception

  16. Avez vous remarque quelque chose : Des que la presse Europeenne parle des Kabylo-leftistes , voila la presse de la haine anti-Kabyle qui les transforme en Franco-Berberistes .
    donc :
    Kabylo =Franco (votre Yemma Franca doit aimer cela mais helas c’est du khorti!)
    Leftistes = Berberistes (Peut etre! mais tous les Berberistes ne sont pas leftistes )

  17. Franchement que veulent encore tous ces planqués auto-proclamés « PATRIOTES » ?
    Après 60 ans de bricolage, ils veulent à nouveau un chèque en blanc !
    C’est un peu, comme au moment du jugement dernier, ils seraient capables de pousser
    l’audace jusqu’à demander à revenir sur terre pour accomplir ce qu’ils n’ont pas pu accomplir
    durant toute une vie ! Mais qui pourra vous croire ?
    Votre spécialité qui consiste à noyer le poisson en jetant l’opprobre sur les kabyles à chaque fois
    que vous échouez à fait son temps. Tous les algériens lucides l’ont à présent compris.
    Arrêtez d’alimenter le ridicule dont vous nous avez plongés en continuant de prendre tous les
    algériens pour des veaux ! Vous mêmes vous n’y croyez pas à ce que vous dites, tellement c’est grotesque !
    La différence avec vous, c’est que les kabyles que vous stigmatisez à longueur de temps et l’ensemble des algériens
    vrais patriotes aiment la justice indépendante, la démocratie et les meilleurs hôpitaux dans leur pays pendant que vous,
    vous les préférez chez les autres pour vous les réserver en exclusivité. Vous avez réussi à développer des défenses de ceux qui frappent et qui pleurent en même temps. En témoigne votre proximité avec les occidentaux que vous faites semblant d’insulter. Comme on dit en arabe, « Ehqui el Bibite » !
    Soyons clairs une bonne fois pour toute : Les kabyles que vous détestez ne veulent qu’une chose, c’est de vivre en bonne intelligence avec tout le monde dans un système de justice pour tous ou la « HOGGRA » sera bannie.

  18. C’est le 5 ème mandat avec un autre président qui ne décide pas du tout,reconduire la même équipe qui a échoué sur tous les plans. Ce chien de garde Hussein dey il faudra le nommer ministre de la propagande, j’aimerai bien voir combien de personnes vaciné en Algérie avec les frontières fermés depuis une année. Le Maroc a dépassé les 2 millions de personnes vacinés. Bled mickey

  19. L’armée choisit bien ses « présidents »: Incompétence et médiocrité donc docilité. Tout comme Chadli, le cabrane de l’armée française, Tebboune n’a jamais rêver se voir « président ». Et le miracle eut lieu.

  20. ET VA LA GALERE POUR L’ ALGERIE : tant que l’E.N.Administration ne ferme pas ses portes, le petrole coule et qu il reste quelques milliards de dollars, ces ripoux ne partiront pas,ils vont rester jusqu a la ruine totale de notre pays et malheureusement vrai!!!!!!!!!!!!!!!!!

  21. Qu’importe qu’il y ait un remaniement ou non, en profondeur ou non, qu’un tel parte et soit remplacé par un autre du même acabit, ce n’est pas là le problème de notre pays. Nous avons déjà oublié la comédie Gaïd Salah qui a prouvé que l’essence même de la gouvernance en Algérie se situait au sein de l’Etat major de l’ANP et non ailleurs. Il en était de même sous la présidence de Bouteflika, il était procédé régulièrement à des remaniements réguliers qui ne changeaient rien à la trajectoire fixée par le pouvoir occulte.

    Ce qui laisse à penser que la démarche gouvernementale est constamment tributaire des soutiens et/ou des ennemis du général décédé. De toutes les façons, la nouvelle Constitution que bien peu de citoyens ont lue, n’apporte aucune amélioration dans le mode de gouvernance, au contraire.

    Il est évident que dans notre pays où le débat politique se résume à dire : « toi, tu es un franco-berberiste et c’est moi le vrai patriote » ou bien « ce sont les franco hirakiste qui nous ont menés à la faillite » ou encore « Ce qui en jeux actuellement, c’est les fondements de notre pays, à savoir sa religion, sa langue et son emblème. Le reste, c’est de la poudre aux yeux pour occuper la scène politique », la gouvernance a beau jeu de continuer cette politique « du diviser pour régner ». Cette paralysie de la société algérienne face à son devenir a été sciemment instituée, pour pratiquer ainsi en toute impunité la corruption, le népotisme.

    Nous en voyons les conséquences. La population ressent instinctivement un besoin de changement devant l’impasse politique et économique du pays. Mais le contre pouvoir politique capable d’apporter des solutions a été constamment et habilement annihilé au fil du temps. Nous nous trouvons donc devant un problème sans solution cohérente.

    En toute logique dans la gouvernance d’une société quel quelle soit, quand une proposition ne convient pas, il est fait appel à une contre proposition capable de solutionner le problème. Nous avons la démonstration que la gouvernance actuelle n’a pas de solution radicale pour remettre notre pays dans la voie du progrès. L’Histoire actuelle nous enseigne que toutes dictatures se terminent par une remise en cause brutale de la nation dans certains cas ou de la société dans son ensemble. Avec les malheurs qui en résultent. Les exemples autour de nous ne manquent pas.

    Notre pays avait toutes les cartes politiques et économiques pour accéder au club des nations qui ont apporté à leur peuple un certain bien être et un bien vivre. Actuellement, il se retrouve être celui auquel la jeunesse ne croit plus au point de le fuir. Et ce n’est pas ce remaniement ministériel pitoyable qui va lui redonner espoir.

  22. « le ministre des Finances, Aymen Benabderrahmane, a bien gardé son poste. » avec la crise de liquidités qui dure depuis un an il n’a pas été viré cet incapable!!!! Pas fichu de régler la disponibilité des billets de banque ou de mettre enfin en place la paiement électronique: bref, un bourricot fini. La devise depuis 1962: on ne change pas une équipe qui perd

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

Hirak : la foule « brise » le cordon sécuritaire à Alger et fonce vers le coeur de la capitale

Une foule composée de milliers de manifestants a brisé le cordon policier au niveau de la rue Dr Saadane...

Hirak : une importante foule rassemblée devant la Place de l’Emir Abdelkader à Alger

Une importante foule a pu se rassembler ce matin matin à Alger-centre en dépit de l'impressionnant dispositif policier déployé...

Le Nouveau Communiqué de Presse Trompeur d’Ooredoo Algérie !

Le groupe Ooredoo est une entreprise de communication internationale opérant au Moyen-Orient, en Afrique du Nord et en Asie...

Inédit dispositif policier à Alger pour bloquer la marche des étudiants du Hirak

Une seule photo vaut mille mots. Des camions de la police algérienne qui bloque entièrement l'une des plus grandes...

Said Boudour, encore un journaliste algérien en prison

Said Boudour, originaire d'Oran, l'un des journalistes algériens les plus engagés et les plus actifs dans les rangs du...

Tebboune : « Je suis le ministre de la Défense Nationale et le Chef Suprême des forces armées »

Abdelmadjd Tebboune a réfuté catégoriquement toute tension entre lui et l'Institution Militaire en Algérie. "Je suis le ministre de...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you