A la une L'Etat algérien a enclenché en 2021 le processus ...

L’Etat algérien a enclenché en 2021 le processus d’acquisition de 20 % d’Ooredoo Algérie

-

Dans la plus grande discrétion et sans faire de bruit ni la moindre annonce aux médias nationaux, l’Etat algérien s’était lancé en cours de cette année 2021 dans l’acquisition de 20 % des actions de la société « Wataniya Télécom Algérie », la maison mère de l’opérateur de téléphonie mobile Ooredoo Algérie. 

Ces 20 % étaient détenues en partie jusque-là par le groupe koweitien Wataniya Telecom qui voulait céder le reste de ses parts dans l’opérateur de téléphonie mobile Ooredoo Algérie afin de se désengager de l’Algérie depuis fin 2017. Mais les troubles politiques qui ont éclaté en 2019 en Algérie ont, visiblement, retardé ce projet. Ce dernier a été ainsi relancé en 2021. Mais sans aucune transparence de la part du ministère des Finances qui est le principal pilote de cette opération financière.

Parmi les crédits budgétaires accordés et débloqués au profit de l’administration centrale du Ministère des Finances figure un budget dédié spécialement à « l’Accompagnement du Ministère des Finances pour l’acquisition de 20 % des actions de la société « Wataniya Télécom Algérie » ». Cependant, aucune mention ne précise le montant auquel va consentir réellement l’Etat algérien pour acheter ses parts et devenir ainsi officiellement actionnaire au sein d’Ooredoo Algérie.

Selon nos sources, c’est le Fonds National d’Investissement (FNI), la plus importante institution financière publique en Algérie qui est derrière le financement de tous les méga-projets stratégiques du pays, qui est chargé de financer et de chapeauter cette acquisition.

Mais combien elle va coûter ? Jusqu’à aujourd’hui, aucune source officielle ne veut dévoiler le montant de cette acquisition alors qu’elle sera financée… par des deniers publics ! Selon diverses sources approchées par Algérie Part, cette opération va coûter au bas mot près d’un milliard de dollars pour pouvoir acquérir toutes leurs parts visées par l’Etat algérien.

Il est à souligner enfin que c’est le 6 octobre 2012 que le groupe télécom Qatari Qtel, devenu par la suite Ooredoo, a acquis 39,1% d’actions supplémentaires de Wataniya Telecom Algérie (WTA) alors connu sous l’appellation de Nedjma. Qtel qui détenait déjà 52,1% de l’opérateur de téléphonie mobile depuis 2007 était ainsi passé à 91,2% de parts dans la société télécoms. L’opération d’acquisition d’actions supplémentaires dans WTA avait été évaluée à 1,8 milliard de dollars.

Wataniya Télécom était entrée sur le marché télécoms algérien à travers l’acquisition d’une licence de téléphonie mobile le 2 décembre 2003. Le précieux sésame lui avait été octroyé contre la somme de 421 millions de dollars US. L’entreprise télécom avait procédé au lancement officiel de ses services télécoms le 25 août 2004. Officiellement Wataniya Telecom ne détient plus que 8,8% d’actions dans Ooredoo. Cela signifie que l’Etat algérien ne va pas se contenter d’acquérir les parts des actionnaires Koweïtiens, mais grignotera encore une part du groupe qatari Ooredoo. Vraisemblablement, l’Etat algérien réfléchit à une nationalisation programmée de l’opérateur Ooredoo Algérie. Une option qui serait motivée par la volonté avérée  des qataris de diminuer leurs investissements en Algérie faute d’une rentabilité garantie dans le marché algérien des télécoms qui souffre d’une véritable décroissance ces dernières années. Algérie Part poursuit ses investigations et reviendra sur ce sujet avec de plus amples révélations dans les jours à venir.

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

En 2022, les autorités algériennes envisagent d’importer seulement 1,7 milliard de dollars USD de céréales

En 2022, l'Etat algérien ambitionne de réduire drastiquement les importations du blé depuis l'étranger. L'objectif fixé est de limiter...

L’équivalent de 130 millions de dollars USD pour soutenir les catégories les plus fragiles de la société : où ira cet argent public...

En 2022, l'Etat algérien s'est engagé à dépenser l'équivalent de 130 millions de dollars USD pour soutenir et prendre...

Le déclin inquiétant et dangereux de plusieurs secteurs industriels se poursuit en Algérie

Le discours officiel du régime algérien sur la nécessité de développer l'économie nationale en la diversifiant pour renforcer la...

La majorité écrasante des jeunes algériens habitent encore avec leurs parents et peinent à obtenir leur indépendance

La majorité des jeunes algériens habitent encore avec leurs parents et peinent à obtenir leur indépendance en ayant leurs...

Révélations – Le Consul Général à Marseille, le Conseiller de la Présidence Sont-ils Véritablement au Service du Peuple Algérien ?

Nul besoin de le dire. Les Algériens savent que dans ce club très fermé de privilégiés et d’opportunistes composé...

Plus de 8,6 millions d’enfants et 6,8 ans d’adolescents algériens : quel pays va-t-on léguer pour les générations futures ?

L'Algérie compte plus de  8,6 millions d'enfants âgés de moins de 9 ans et plus de 6,8 millions d'adolescents...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you