Les proches de Karim Younes démentent les révélations du rapport accablant des services secrets algériens

3
1966

Algérie Part a pris attache avec plusieurs membres de l’entourage de l’ex-médiateur de Karim Younès qui a été limogé le 18 mai dernier par le président de la République Abdelmadjid Tebboune. Ces « proches » ont voulu démentir catégoriquement l’information révélée par notre Rédaction concernant les véritables raisons inavouées du limogeage de celui qui a été nommé médiateur de la République depuis le 17 février 2020. 

Selon ces sources familiales ou intiment proches de Karim Younès, aucune des filles de l’ex-médiateur de la République ou celui qui fut le Président du parlement algérien entre 2002 et 2004, n’a contracté un mariage avec un palestinien titulaire de la nationalité israélienne. D’après ces sources, la fille de Karim Younès s’est mariée en novembre 2020 avec un ressortissant algérien d’origine palestinienne et le mariage aurait été célébré à la mairie de Staoueli dans la wilaya d’Alger. Ces sources reconnaissent tout de même que Karim Younès a effectivement trois filles qui résident à l’étranger et vivent en France. Mais une 4e fille a toujours vécu en Algérie et s’est mariée à Alger.

Ces sources proches de l’entourage de Karim Younès contredisent les informations rapportées dans un rapport officiel des « services secrets algériens » qui a été communiqué à la Présidence algérienne. En effet, les informations d’Algérie Part ont été confirmées par une source sécuritaire au sein de la Direction Générale de la Sécurité Intérieure (DGSI), la principale direction des services secrets algériens. Celle-ci avait rédigé toute une note concernant le cas de Karim Younès en épluchant son entourage familial et personnel. C’est pendant ces investigations que les « services algériens » ont épinglé Karim Younès en raison du mariage récent de l’une de ses filles avec un ressortissant palestinien ayant résidé en Israël, comme il a été rapporté par Algérie Part dans sa précédente publication.

Une autre source policière a confié à Algérie Part que même le ministère de l’Intérieur a chargé les Renseignements Généraux (RG) de rédiger également un rapport accablant contre Karim Younès et ses connexions inquiétantes en France où il avait « séjourné » régulièrement ces dernières années avant d’occuper les devants de la scène politique à partir de 2019 à la suite des évènements du Hirak et la chute brutale du régime Bouteflika.

Face aux démentis de ces « sources » proches de l’entourage de Karim Younès, une explication officielle s’impose de la part des autorités suprêmes de l’Etat algérien pour nous expliquer les véritables raisons de ce limogeage brusque et surprenant alors que Karim Younès était largement respecté par le régime algérien pour « ses services rendus » lorsqu’il avait assuré la coordination de l’Instance nationale de dialogue et de médiation entre juillet et septembre 2019 pour préparer le terrain à la fameuse élection présidentielle de décembre 2019.

 

3 COMMENTS

  1. Ce clerc Ben Younes et smalla savent maintenant ce que cela signifie d’être utilisé comme un kleenex aux toilettes par des généraux génocidaires, analphabète, stupides et imbéciles. Ils ont jeté après utilisation pas mal de clerc indigne à l’Algerie et son peuple. Les généraux génocidaires qui vivent en parasites ont même essayer d’effacer la personnalité, l’identité, l’histoire d’un chef de région durant la révolution Algérienne, le valeureux Moudjahid Bouragha Allah Yerahmou. Parceque il a été un est indivisible humain, nationaliste, patriote et loyal à ces frères de la révolution et a son peuple jusqu’au Hirak. Il l’ont même jeté en prison pour ses positions juste pour la liberté au peuple.

    Tous les clercs savent qu’ils/elles ne sont que de sale kleenex pour les généraux génocidaires Algériens. Au moins si ils étaient intelligents, patriotique et ont un plan de développement pour leurs casernes et le pays, non, c’est que des stupides et imbéciles.

  2. Personnellement, je suis aux côtés des opprimés et de tous les opprimés pas seulement « les miens » que le colon de l’époque et d’aujourd’hui a délimité selon convenances.
    Si je suis du côté du peuple algérien à me révolté, dois-je me réjouir du sort de celui des palestiniens ou de la RASD.
    Si mon pays est immense ce n’est que par la volonté du colon.
    S’il est si pauvre matériellement et humainement ce n’est pas que de la faute du colon et de nos harkas.
    Nous avons une grande part de responsabilité…
    Faire en sorte que notre combat se limite à notre pays, c’est creuser notre propre tombe .
    Se séparer des pays qui cautionnent les genocides , est de notre responsabilité.
    Comment accepter par les insultes racistes et les actes genocidaires le fait de se mettre aux côtés du Maroc, des émirats et toutes les entités sionistes à commencer par celle qui se nomme Algérie.
    Cautionner cela revient à attendre son tour et perdre sa souveraineté comme les pays cités en amont.
    Je suis et je le dis fièrement de ceux qui auraient défendu le juif quand il était exterminé et je suis celui qui souhaite l’extermination de ceux qui abandonnent à leurs sorts les opprimés d’aujourd’hui ou pire encore, celui qui applaudit et se réjouit du traitement qui leur est fait.
    Le temps, pour celui qui souffre est long mais il est toujours trop court pour celui qui se réjouit…
    Le châtiment pour celui qui cautionne est éternel car il commence déjà ici-bas par le remord.
    C’est un mal, qui ne se négocie nul part et qui ne s’achète encore moins.
    Je suis fier d’être algérien, palestinien, sahraoui , ouïgour ….
    Et cela est d’autant plus valable que dans ses populations, beaucoup ne sont pas musulma