Les autorités algériennes avaient refusé des extracteurs d’oxygène offerts par la France pour sauver la vie des patients algériens gravement atteints de COVID-19

14
1630

De graves révélations ont été faites aujourd’hui ce vendredi 22 octobre concernant la gestion chaotique de la 4e vague de l’épidémie de COVID-19 par les autorités algériennes. Lors cette vague meurtrière qui avait emporté de nombreuses vies et décimées de nombreuses victimes fragiles de juin jusqu’à août 2021, l’Algérie faisait face à une gravissime pénurie de l’oxygène médical et des équipements essentiels en réanimation pour aider les patients atteints de détresse respiratoire aigüe notamment les respirateurs artificiels nécessaires à la prise en charge et les soins intensifs des cas les plus gravement atteints de COVID-19. 

Malgré l’urgence extrême de la situation et la nécessité absolue d’agir vite pour sauver des vies menacées par les formes les plus graves de l’infection à la COVID-19, les autorités algériennes ont refusé un précieux don français de matériel médical qui aurait pu permettre de soulager les tensions dont  faisaient l’objet au cours de l’été dernier les hôpitaux algériens. C’est le prestigieux quotidien Le Monde qui fait cette révélation fracassante ce vendredi 22 octobre dans un long article qui énumère les sujets alimentant les vives tensions diplomatiques entre Paris et Alger.

« L’été très difficile vécu en Algérie sur le front du Covid-19 a également nourri son lot d’incompréhensions entre les deux capitales. Alors qu’une nouvelle vague épidémique frappait le pays, les autorités algériennes n’ont pas donné suite à une proposition française d’assistance et de fourniture d’extracteurs d’oxygène tandis que les hôpitaux algériens manquaient d’oxygène, affirme-t-on à Paris », souligne ainsi à ce sujet l’article du quotidien Le Monde.

D’après cette source, les autorités algériennes n’ont jamais voulu donner la moindre explication concernant leur silence intrigant et leur immobilisme face à la main tendue de la France pour l’amélioration de la prise en charge médicale des patients algériens gravement malades.

Ces révélations ne manqueront de susciter un véritable scandale en Algérie car l’attitude irresponsable des autorités algériennes a, malheureusement, aggravé le bilan des morts et victimes de la 4e épidémie dans le pays. Jusqu’à l’heure actuelle, les autorités algériennes n’ont toujours pas répondu à ces informations que l’on peut aisément qualifier de pavé jeté… dans la mare.

 

14 COMMENTS

  1. Le monde, n’est ce pas ce journal qui a été chargé par Macron pour véhiculer ses messages insultants et méprisants sur la nation algérienne?
    Il fut un temps où ce journal était une référence mais malheureusement de ce prestige ne restent que des lambeaux puants depuis le changement de propriétaires.
    L’article de ce 22 octobre (que j’ai lu) est un produit commandé, sur mesure. Des milieux bien connus dans les plus hautes sphères du pouvoir français utilisent ce torchon pour véhiculer des messages.
    Quant à zemmar, depuis quelque temps, il s’enfonce dans l’ignominie la plus abjecte. Comment il arrive à dormir la nuit, c’est un mystère.

  2. L’Algérie n’a pas besoin de dons français ou d’autres pays. C’est pas le Maroc qui se vante d’avoir vacciner 70% de sa population, mais il ne dit pas comment? Il l’a fait avec les dons et rien que les dons de ses maitres d’Europe et moyen orient.
    Les enfants de l’Algérie ont envoyé l’aide à la population qu’aucun autre pays n’aurait fait!
    Au fait, ZEMMAR, dis moi qu’est ce que t’as envoyé à ton pays pour la COVID-19 ou pour les victimes des incendies que tes AMIS MAKaques ont provoqués??

  3. @willrock
    Renseigne toi d’abord. L’Élysée a invité un seul journaliste à cette rencontre avec comme mission de rapporter des propos de Macron choisis par les conseillers du président français.
    Est-ce du journalisme ou du mercenairiat de la plume? Où est la déontologie quand un journal »référence » se transforme en outil de propagande du pouvoir.

  4. Quant aux dirigeants qui « supplient la france » d’inscrire leurs enfants au lycée français, ce sont des sous fifres, sans dignité, descendants de harkis.ils se sont infiltrés dans tous les rouages de l’état, prêts à vendre leur âme pour de minables privilèges. Ils ont été et sont les fossoyeurs de la nation.

  5. Zemmar n’arrêtes pas d’encenser un fois le Makhnez, une autre fois la France
    Décider de réduire de moitié des visas qui ont déjà réduit plusieurs , ne touche ni la junte, ni leurs progénitures
    Ils ont des passeports diplomatiques et leurs affidés peuvent obtenir des visas Schengen d’autres consulats
    Moi ce que j’ai entendu …c’est que la France a perdu la main au sein des décideurs..beaucoup ont été écartés ou sont en prison…d’où la décision immédiate et sans préavis d’interdire le survol du territoire aux avions militaires français en plein départ des forces françaises du Nord Mali…
    J’ai aussi entendu…que l’Algérie a encore refusé pour la nième fois de jouer au Gendarme au Mali ( ou au Sahel),
    L’Algérie joue la carte d’une solution inter-malienne et a toujours protégé le leader Touaregue Iyad Ag Ghaly,que les forces française ont essayé d’éliminer …les nouveaux dirigeant maliens sont entrain de négocier avec ce que les français surnomment « les islamistes  » touaregeus
    Macron, est en plein campagne est a besoin de « récupérer » une partie des électeurs à la droite de la droite et quoi de plus facile que de taper sur « les algériens »…c’est de bonne guerre
    La bataille d’inscrire ses enfants dans un lycée français est planétaire , mec…pas qu’à Alger…
    De mon temps, notre programme était un programme français…on était bilingue , on avait des enseignants coopérants français ( j’ai passé une partie de ma jeunesse au sahara ou mon père avait été muté) …nos universités avaient des équivalences avec des universités françaises…Chadli ( désolé c’est ma bête noire et la cause du départ de dizaines de milliers d’universitaires compétents dans les années 80) a décidé d’arabiser l’enseignement supérieur ( pour économiser des sous au détriment d’un enseignement de qualité) …et son ministre de l’enseignement de l’époque a créé l’école fondamentale qui a complètement détruit les fondement de notre enseignement depuis l’indépendance…
    Il est temps de revoir tout cela, encourager et développer l’enseignement des sciences en anglais ( et en français), essayé de créer des diplômés bilingues … même dans les pays du golf ils enseigner les sciences et les maths en anglais alors qu’eux ce sont des arabes …on a voulu être plus arabe que les arabes

  6. A vous lire ça donne envie de vomir vous faites que contre dire la réalité si tout est beau et tout va bien en Algérie que faites vous en Europe, on déteste pas notre pays mais ceux qui nous gouvernent et on ne défendra jamais ces vermines qui sont la juste pour se remplir leurs comptes en banque et les comptes de leurs progénitures , ils ont en rien a foutre de leur peuple. Alors tant qu’on peut les dénigrer on arrêtera pas.

  7. @Amara,
    Ne fais pas preuve de mauvaise fois. Personne,ici, ne défend les dirigeants pourris qui ont gouverné l’Algérie de 1962 à ce jour, je fais une exception de zeroual,, un patriote sincère, mais il a été un lâche, il a refusé de combattre et il a démissionné.
    Nous avons une certaine de l’Algérie et nous la défendons.
    Nous haïssons les vendus qui manipulent la détresse des algériens pour essayer de semer le chaos dans le pays.
    Nous avons vécu la décennie noire et nous savons ce à quoi peut aboutir le discours populiste au sein d’une société en perte de repères.

  8. Que fallait-il attendre de la part de criminels de guerre algériens? Laisser son peuple crever ou le faire mourir, ils l’ont toujours fait. ex Benthallah alors des respirateurs… ils s’en foutent. D’autant que Taboune se fait hospitaliser en Allemagne ou le chef du Polisario en Espagne dans un avion medicalisé algérien interdit au peuple.

  9. Dans tout pays normalement constitué, le refus de canadairs en pleins incendies meutriers ( pire bilan méditerranéen) ou d’oxygène dans une Algérie non vaccinée et en detresse sanitaire merite le Tribunal Penal International pour crime contre l’humanité. Et cela en attendant que les intellectuels algériens se réveillent en prenant à partie l’opinion internationale contre leur régime en putréfaction qui ne se reformera jamais sans pressions internationales, embargo ciblés et surtout suites judiciaires. Les faux generaux d’Alger et leur progeniture parasite ne comprennent que cela.

  10. @[email protected] il y’a l’ALGERIE qui est notre bien à tous..celle qui nous a été légué par nos centaines de milliers de chouhadas
    On s’est mobilisé pour les concentrateurs d’oxygène , pour aider les victimes des incendies, pour soutenir nos étudiants pendant le Covid …et on restera uni chaque fois que nos compatriotes , je dis bien compatriotes auront besoin de notre aide dont la mesure de nos moyens…
    L’Algérie a formé des centaines de milliers d’universitaires ( il y’avait 500 étudiants « musulmans » en 1962)..il y’a des centaines de milliers de cadres compétents , des techniciens, des universitaires, des chercheurs , des millions de patriotes qu’on a tous vu lors du Hirak de 2019 qu’ils ne faut confondre avec « le sytème mafieux » …ce pays doit changer de l’intérieur , cela prendra du temps.