Le Conseil de Paix et Sécurité de l’Union Africaine Anéantit les Fantasmes du Maroc, Bourita sur la Sellette !

21
2113

Le Conseil de Paix et Sécurité de l’Union Africaine (UA) est l’équivalent du conseil de sécurité de l’Organisation des Nations Unies (ONU), mais pour le continent africain.

Suite à la réunion tenue le 9 mars 2021 en présence de la Représentante du Secrétaire Général des Nations Unies, Hanna Tetteh, le CPS a adopté et publié un communiqué aux membres de l’UA sous la Présidence d’Uhuru Kenyatta, Président de la République du Kenya et Président du CPS pour le mois de mars 2021.

Le texte a d’abord rappelé les différentes décisions de la Conférence et du 14e Sommet extraordinaire des chefs d’État et de gouvernement, tenu le 6 décembre 2020, sur le thème  » Faire taire les armes : créer des conditions propices au développement de l’Afrique « , et toutes les décisions antérieures sur la situation au Sahara occidental, en particulier le Communiqué adopté lors de sa 547e réunion tenue le 26 septembre 2015, à New York, au niveau des chefs d’État et de gouvernement, dans lequel le Conseil a exhorté le Conseil de sécurité des Nations unies à assumer pleinement ses responsabilités et à prendre toutes les mesures nécessaires pour résoudre rapidement le conflit au Sahara occidental et trouver une réponse efficace aux questions relatives au respect des droits de l’homme et à l’exploitation illégale des ressources naturelles du territoire.

Le communiqué du CPS revient sur le rôle historique de l’OUA/UA en tant que garant du plan de règlement du conflit du Sahara occidental signé par les deux parties en 1991, qui a conduit au déploiement de la Mission des Nations Unies pour l’organisation d’un référendum au Sahara occidental (MINURSO) pour superviser le cessez-le-feu et organiser un référendum d’autodétermination du peuple du Sahara occidental.

Soulignant la nécessité pour l’UA de jouer son rôle dans la recherche d’une solution juste et durable au conflit du Sahara occidental, en travaillant pour soutenir les efforts menés par les Nations unies, le CPS se dit toutefois profondément préoccupée par la reprise de la confrontation militaire entre le Royaume du Maroc et la République Sahraouie, en violation des accords de cessez-le-feu, notant également avec inquiétude les répercussions préoccupantes de ce conflit sur la stabilité de la région et sur l’état de la paix et de la sécurité sur le continent.

Par ailleurs, le CPS se déclare préoccupée par l’impasse persistante dans laquelle se trouve le processus politique engagé sous les auspices des Nations unies dans le but de parvenir à une solution politique mutuellement acceptable qui permette l’autodétermination du peuple du Sahara occidental, tout en soulignant l’urgente nécessité de redoubler d’efforts pour faciliter un règlement définitif du conflit, conformément aux dispositions pertinentes de l’Acte constitutif de l’UA, notamment sur l’interdiction du recours à la force ou à la menace de recours à la force entre les États membres de l’Union.

Au vu de ses rappels et constats, le communiqué du CPS énonce plusieurs décisions dont celle de la revitalisation d’urgence par la Troïka de l’UA de son engagement avec le Maroc et la République Arabe Sahraouie Démocratique, en vue de trouver pacifiquement une solution permanente à la crise.

Mais la grande décision adoptée par le CPS concerne le Conseil de paix et de sécurité qui s’acquitte de son mandat sur le conflit du Sahara occidental, conformément aux dispositions pertinentes du Protocole et aux décisions pertinentes de la Conférence, en examinant la situation au Sahara occidental le cas échéant, au niveau des chefs d’Etat et de gouvernement, y compris en recevant des informations de la Troïka de l’UA.

Ainsi, le CPS de l’UA prend l’initiative d’accompagner l’ONU dans le processus de règlement du conflit au Sahara occidental ce qui implique que désormais l’instance onusienne n’est plus la seule instance chargée de la question.

Le communiqué du CPS demande nommément au Royaume du Maroc et à la République Arabe Sahraouie Démocratique (RASD) de cesser immédiatement les hostilités et d’engager le dialogue, de créer un environnement propice à des pourparlers directs et francs, sans aucune condition préalable et conformément à l’Article 4 de l’Acte constitutif de l’UA et aux dispositions pertinentes du Protocole relatif au CPS.

Il y a également lieu de souligner, autre innovation, la demande faite par le CPS à la Commission de l’UA de prendre d’urgence les mesures nécessaires pour la réouverture du Bureau de l’UA à Laayoune, au Sahara occidental, afin de permettre à l’UA de réactiver son rôle dans la recherche d’une solution politique à ce conflit de longue date et d’entreprendre une mission de terrain dans la région, dès que possible, afin de faire le suivi, sur place, de la situation !

Après avoir reconnu le rôle crucial de l’ONU dans l’exercice de sa responsabilité de trouver une solution durable à la crise, le CPS exhorte le Secrétaire général de l’ONU d’accélérer la nomination d’un nouvel envoyé personnel et invite le nouvel envoyé personnel à travailler en étroite collaboration avec l’UA, conformément aux dispositions de la Charte des Nations unies et du cadre UA-ONU pour un partenariat renforcé dans le domaine de la paix et de la sécurité, tout en demandant au Secrétaire général de l’ONU de demander au Conseiller juridique des Nations unies de fournir un avis juridique sur l’ouverture de consulats dans le territoire non autonome du Sahara occidental…

Par ailleurs, le CPS encourage l’Envoyé spécial de l’UA pour le Sahara occidental à reprendre d’urgence son engagement auprès des parties au conflit, afin de soutenir les efforts menés par les Nations unies en vue de trouver une solution durable au Sahara occidental, demandant à toutes les parties concernées de coopérer pleinement à cet égard avec tout le soutien nécessaire à l’envoyé spécial de l’UA pour le Sahara occidental.

Transmis au Secrétaire général des Nations Unies et au Coordonnateur des membres africains du Conseil de sécurité des Nations Unies ainsi qu’aux deux États membres, à savoir le Royaume du Maroc et la République arabe sahraouie démocratique, le communiqué a été rejeté par le Maroc !

Le Ministre des Affaires étrangères Nasser Bourita affirmait au lendemain de la publication du communiqué du CPS que le Maroc ne se sentait ni concerné ni intéressé par ledit communiqué qu’il rejetait dans sa totalité…

Pourtant la décision du CPS de l’UA, souveraine par rapport à tous les Etats africains membres, a été adoptée à l’unanimité de l’ensemble des Etats membres sans aucune réserve d’un quelconque Etat participant !

Sabri Boukadoum, Ministre des Affaires étrangères algérien, a qualifié la dernière décision du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union africaine (UA) sur le Sahara occidental de «très importante» et d’acquis devant instaurer la sécurité et la stabilité dans l’Afrique du Nord !

Ce communiqué du CPS de l’UA reflète un retour à la légalité internationale et constitue clairement un premier coup de semonce à la politique expansionniste du Royaume, tout en anéantissant les efforts diplomatiques et financiers du Makhzen qui dans sa fuite en avant a voulu mettre l’Afrique devant le fait accompli.

Conjugué au peu d’empressement que met le Président américain Joe Biden à tenir la promesse de son prédécesseur quant à l’ouverture d’un consulat à Laayoune et aux récents évènements de la région Figuig qui a vu l’Etat algérien récupérer une partie de ses terres exploitées par des sujets marocains, Nasser Bourita, plus que jamais sur un siège éjectable, sera très probablement convoqué par la commission des affaires étrangères à la Chambre des représentants, qu’un groupe de députés du Parti de la Justice et du Développement (PJD) somme d’auditionner…

Le début de la Fin !

Bachir Outaghani

[email protected]

 

21 COMMENTS

  1. Bachir Outaghani le marocophobe est de retour ! Hahahaha

    « Le Maroc ne se sent ni concerné ni intéressé par le communiqué qui a sanctionné la réunion du Conseil de paix et de sécurité (CPS) de l’Union Africaine (UA), tenue le 9 mars 2021 sur la question du Sahara marocain », a déclaré, vendredi à Rabat, le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger, Nasser Bourita.

    Il s’agit d’un «non-événement» pour le Maroc, qui continue à travailler au sein de l’UA dans le cadre de la décision 693 de l’Union, a précisé M. Bourita, lors d’un point de presse à l’issue d’entretiens avec son homologue guinéen, Ibrahim Khalil Kaba.

    «Ce communiqué est le fruit de manœuvres et d’irrégularités qui ont entaché la procédure d’adoption», a souligné M. Bourita, qui a rappelé dans ce contexte que la réunion du CPS a eu lieu le 9 mars, alors que le document est sorti le 19 du mois.

    «Pendant tous ces 10 jours, la majorité du Conseil avait rejeté par écrit ses conclusions. Il se peut que de force ou de fait accompli, le texte a été modifié», a-t-il dit.

    Cette réunion du CPS a été déjà entachée de plusieurs irrégularités et suscite beaucoup d’interrogations sur son contexte, ses visées et ses arrière-pensées, a-t-il noté, soulignant que les débats ont montré que l’Afrique a une position claire, qui est celle de soutenir les efforts des Nations Unies pour trouver une solution à la question du Sahara marocain.

    Le ministre des Affaires étrangères, de la Coopération africaine et des Marocains résidant à l’étranger a saisi cette occasion pour rappeler que le dossier du Sahara marocain est soumis aux Nations-Unies, et que la Troïka est la seule habilitée à suivre la question du Sahara.

    M. Bourita n’a pas manqué de souligner la satisfaction du Maroc que la majorité des Etats membres du CPS, ainsi que la Commission de l’UA soient restés fidèles à la légalité et à la légitimité, en défendant lors du Sommet du CPS du 9 mars la validité et la pertinence de la décision 693 de l’Union, en tant que seul cadre de l’UA pour suivre la question du Sahara marocain.

    La solution doit refléter la position nationale des deux tiers des pays africains qui ne reconnaissent pas l’entité fantoche autoproclamée par les séparatistes du polisario, a dit le ministre, rappelant que la plupart des pays africains soutiennent la marocanité du Sahara. « Donc pour nous c’est un non-événement », a martelé M. Bourita.

  2. Un seul mot : CHEHHHHH!

    Ce makhnaz putride vit ses derniers moments…Pedale6 le roitelet ignare et bouffi ne maîtrise plus rien sauf ses caprices d’achat de palaces pendant que son peuple meurt dans des bennes ordures.
    Les marocains rêvent de voir l’Algérie sombré…C’est leur lupanar à ciel ouvert qui va imploser…Je me délecte à l’avance.

    Ma seule crainte : de 500 000 clandestins marocains sur notre sol on va en avoir 2 millions…La faim va leur faire oublier leur statut d’esclave consentant et ils vont être contraints d’aller chez l’ennemi…Parmi eux beaucoup d’adorateurs de Pedale6…

    J’espère Chengriha saura nous préserver de ces criquets qui vont débarquer….Le makhnaz malgré la couverture de leur proxénète française et des médias sionistes va couper à pic et là beaucoup d’occidentaux vont découvrir effarés le niveau de prédation sans équivalent au monde de Pedale6 et son entourage….Israel va t il venir de nouveau au secours? Wait and see…

    P.s : Zefzafi est actuellement en grève de la faim…Pas un mot chez les médias sionistes…

  3. Quelle tarte humiliante pour Bouricha la tarlouze grand serviteur d Azoulay…Mais ce régime a pris l’habitude de se faire humilier pour ensuite crier victoire…Ils se font violer et se présentent ensuite en vainqueurs…ahahahhahahahahaha…..
    Pitié gardons les frontières fermées à vie !

  4. @Hassan& le marochien de service , sujet de son toitelet premier producteur et exportateur de cannabis ( depuis 4 decennies selon l’ONUDC et le département américain de drogue) , blanchisseur de l’argent sale grâce à sa Banque Attijarawafabank , encore une fois épinglé par un blâme et une amende de 500.000 $ Ce que dit ton bouriko , MAE de ton roitelet narco trafiquant , on s’en tape
    On attend « Mr BOURICO » au sujet de la Palmerais d’EL ARJA…il a perdu son bagout

  5. Les marocains se foutent ROYALEMENT de ce qui se passe entre algériens !
    A lire vos écrits , j’ai compris que vs êtes incurables de: « la jalousie » !
    Les dénommés : Dey Hussein, zakaria75, Farsi … sont « l’algérien type » du futur !
    Restez comme ça , vous représentez les VRAIS algériens, mal éduqués, du 21 siècle !

  6. Salut Hassan…Demande plutôt à Axis et Nif qui sont les plus jaloux et complexés….H24 les marocains sont sur les sites algériens ( la preuve tu y es) parce que JALOUX COMPLEXÉS ET HAINEUX.

    Personnellement je ne vais JAMAIS sur des forums de discussions marocains…Pas de temps à perdre avec des Esclaves consentants qui se mentent et s autocongratulent en dépit de tout bon sens…

  7. Inquiétudes sur l’état de santé du journaliste marocain emprisonné Maâti Monjib

    MM comité France
    Maâti Monjib. D. R.
    Le comité France de soutien à Maâti Monjib alerte l’opinion internationale, les autorités marocaines et françaises sur l’état de santé très préoccupant de l’historien franco-marocain et militant des droits humains Maâti Monjib, en grève de la faim depuis le 4 mars dernier dans sa cellule de la prison El-Arjat. Il rappelle que Maâti Monjib souffre de maladies chroniques (diabète, arythmie cardiaque), qu’il s’est nettement affaibli après 18 jours de grève de la faim et qu’il a perdu conscience à plusieurs reprises. Maâti Monjib demande à être transféré dans un centre hospitalier afin d’être suivi par un cardiologue et de pouvoir continuer sa grève de la faim sous surveillance médicale.

    Le comité France exige la libération sans délai de Maâti Monjib et demande qu’il soit transféré immédiatement dans un centre hospitalier.

    Le comité France souligne la responsabilité des autorités marocaines et françaises face au danger que fait peser la grève de la faim sur la vie de Maâti Monjib.

    Pour dénoncer l’inaction des autorités marocaines et françaises, le comité France, en union avec Maâti Monjib, appelle ses membres et ses amis(es) à une grève de la faim solidaire le mercredi 24 mars jusqu’au jeudi 25 mars 2021.

    Et pendant ce temps Axis glorifie Pedale6 et ses réussites qui rendent les marocains heureux…Mais diable ! Pourquoi avons nous autant de clandestins marocains chez nous ????

  8. Ici, n’est pas un forum à ce que je sache !!!! Et je ne suis pas venu ici ! hahaha
    C’est ce titre : « Le Conseil de Paix et Sécurité de l’Union Africaine Anéantit les Fantasmes du Maroc, Bourita sur la Sellette » ! que j’ai vu sur Google et qui parle de mon pays, sinon, je n’ai rien à foutre des sites algériens du moment qu’ils n’évoquent pas le Royaume du Maroc !!!
    En tout cas , j’ai pu constater votre vrai niveau intellectuel !
    Continuez comme ça vs êtes sur la bonne piste ! hahaha
    Adios

  9. C’est un non événement, ça sert à rien de s’emballer. Le titre de l’article est trompeur, la situation est toujours favorable au Maroc et les gesticulations de Mr Boukadoum et compagnies ne changeront rien à la situation. Donc je conseille à Dey, Farsi et d’autres de se calmer, car ils risquent d’être déçus tôt ou tard par la disparition de leur chimère rasd.

  10. Oui oui le Maroc est un exemple et toujours en avance…D’ailleurs 400 000 algeriens rêvent de venir vivre aux milieu de gueux soumis…C’est vrai vous avez raison….l auto persuasion et l autocongratulation sont d’excellents protecteur contre les risques de suicide….D’ailleurs ça fait 40 ans que j’entends vos discours sur la rasd…Et toujours rien de neuf…Mais continuez à vous auto convaincre…C’est tout ce qui reste à un esclave consentant…

    Je le répète : par pitié arrêtez de demander l’ouverture des frontières ! On veut pas!
    Récupérez vos 500 000 clando qui vivent en Algérie et je vous jure que je vous trouverais au moins une qualité.

    Le peuple reconnu comme le plus malhonnête au monde c’est qui? Maroc….véridique et vérifiable.

    Au moyen orient beaucoup de marocaines se font passer pour des algeriennes….Parce que sinon elles risquent l’expulsion…véridique et c’est du vécu..

    Donc en terme de peuple detestable…vous êtes pour le coup largement devant nous.

    Et enfin tout le monde commence à préparer l apres Pedale6…On parle d’explosion sociale gigantesque qui va tout balayer..

    Vive Zefzafi…un Homme un Vrai…Libre.

  11. En réponse à cet article fantoche d’APart et du journaleux « Bachir Outaghani », Voici les dernières informations:

    Nairobi -24 mars 2021
    – Le vice-président du Kenya, William Ruto, a affirmé que le plan d’autonomie des provinces du sud sous souveraineté marocaine « est la meilleure solution à la question du Sahara »:

    « Je déclare en tant que Vice-Président du Kenya que le Plan d’Autonomie sous souveraineté marocaine est la meilleure solution à la question du Sahara », a assuré M. Ruto qui a été reçu par l’ambassadeur du Maroc au Kenya, El Mokhtar Ghambou, mardi soir au siège de sa résidence à Nairobi.
    – Le vice-président du Kenya qui est candidat à la présidentielle de 2022, a aussi affirmé que « la représentation du polisario à Nairobi n’a aucun sens ».
    – Selon M. Ruto, « le conflit autour du Sahara n’est qu’une excuse pour permettre à l’Algérie de continuer à dilapider les richesses de son peuple sur des causes perdues », ajoutant que « la création d’un Etat séparatiste au Sud du Maroc n’est qu’un fantasme nourri par ceux qui n’aiment ni la paix, ni l’unité, ni la prospérité pour les pays africains ».
    – Le vice-président du Kenya a également soutenu que son pays « ne doit jamais se défaire de sa neutralité et doit, au contraire, travailler directement avec l’ONU pour appuyer le processus de paix concernant la question du Sahara ».
    – Concernant le Conseil de paix et de Sécurité (CPS) de l’Union Africaine (UA), M. Ruto a indiqué qu' »au lieu de provoquer des conflits et divisions inutiles au sein de l’Union Africaine, cette instance panafricaine doit veiller à ce que l’intégrité territoriale des 54 membres soit respectée selon la charte de l’UA qui interdit l’ingérence dans les affaires internes des pays souverains ».

  12. @ hassan tu transpire la mauvaise foi et tu enrage que ton hmaroc soit sur la sellette de par le monde.

    Non le Kenya n’a jamais dit qu’il encourageait le plan foireux d’autonomie du Sahara Occidental. Pourquoi aurait-il déclaré cette ineptie alors que par ailleurs tous les membres de l’UA ont voté la résolution qui gifle le hmaroc.

    Vous faites tout un laïus pour vous donner des bons points qui n’en sont pas. Vous avez beau mentir, comme vous en avez l’habitude, et je ne parle pas seulement de toi, mais de tous les hmarocains, allez magnanime, je dirais 90 % d’entre-vous sont des menteurs, des lâches, des traîtres, des trafiquants, des prostitués …. etc …. et toute la panoplie qui se déroule comme un tapis à babouches. Bon sang vous cumulez toutes ces tares ! Mazette !

    Vous vous croyiez au dessus de tous mais vous n’êtes que des petits , vous faites les fanfarons face au Polisario, sans succès, mais vous courbez l’échine, comme vous en avez l’habitude devant vos maîtres, la France et l’Espagne pour ne parler que de votre voisinage.

    A la fin vous nous fatiguez à venir nous emmerder avec vos histoires à faire pleurer de rire même les morts.

  13. Un narco état, premier producteur et premier exportateur de cannabis au monde selon l’ONUDC et le département américain des drogues, 23 % du PIB marocain est issu du commerce de la drogue, toujours selon le département américain des drogues soit 25 milliards de dollars annuel…les banques de ce nacro état sont accusés de blanchiment d’argent et de financement du terrorisme , y compris la Banque, propriété du roitelet, Attijarawafabank, qui vient de se voir infliger un nouveau blâme et une amende de 500.000 $ pour blanchiment d’argent…
    Mais ce narco état ne se contente pas d’inonder ses voisins de tonnes de cannabis mais il est devenu un pays de transit pour la cocaïne sud américaine toujours selon l’ONUDC …des tonnes de cocaïne remontent de l’Afrique de l’Ouest vers les ports de Casablanca ou Tanger med pour passer vers l’Europe …
    Guerguerat est un point de transit stratégique pour le narco état , le cannabis passe au Sahel, et la cocaïne vers le nord

  14. Larbi, tes Sahraoui de Tindouf ont déjà repris les armes mais, ils ne font pas les poids, ni eux ni leurs géniteurs. Donc, vous pouvez dormir tranquille, le Sahara est Marocain et le restera malgré les gesticulations e certains !

  15. @Anhichem,

    Tu n’a meme pas de nom, ce qui est normal pour un numero appartenant a un maitres des esclaves. Ce que je sait c’est que le peuple Marocain se liberera de l’esclavagisme et le grand pas d’Afrique du nord naitera. Ce qui entrainera la disparition de tous les maitres des esclaves de la Seoudite et des Emirates ce qui donne un vrai prix pour le petrole et gaz, en passant et une unite’ des pays et peuples republicains du sud de la planete pour le bien des peuple du sud de la planete et du monde entiers.

    Les esclaves consentants et les maitres des esclaves du Maroc, de la Seoudite, des Emirates, Jordanie, Bahrein sont a abattrent pour le bien de la liberte’. Il faut voir grand esclaves consentant Marocain!