A la une Lancement d'une campagne de soutien international en faveur du...

Lancement d’une campagne de soutien international en faveur du détenu algérien Nourredine Tounsi

-

« Nous appelons l’Algérie à libérer immédiatement Noureddine Tounsi. #FreeTounsi ». C’est avec ces mots que débute la nouvelle campagne internationale initiée par la plate-forme de protection des lanceurs d’alerte en Afrique (PPLAAF). Une campagne de soutien en faveur du détenu d’opinion et lanceur d’alerte algérien, Nourredine Tounsi, placé en détention de la façon la plus arbitraire depuis le 23 septembre 2020. 

« Nourredine Tounsi a eu le courage de révéler des faits de corruption au port d’Oran. Il ne mérite pas de se retrouver en prison », entonnent ainsi dans ce clip de campagne de nombreux lanceurs d’alerte issus des 4 coins du globe. De l’Afrique, de l’Amérique Latine ou de l’Europe, des lanceurs d’alerte ont lancé un appel à la libération du lanceur d’alerte Nourredine Tounsi. « il doit être libéré pour retrouver sa famille », ont insisté ces lanceurs d’alerte qui n’omettent pas de rappeler au passage que Nourredine Tounsi s’était retrouvé sans emploi, privé de salaires, et menacées depuis des années parce qu’il a osé dénoncer la corruption dans son propre pays.

Pour rappel, le lanceur d’alerte Nourredine Tounsi est l’un des visages les plus emblématiques de la lutte contre la corruption en Algérie. Et pourtant, fin septembre 2020, il a été victime d’une incroyable et invraisemblable machination judiciaire. Arrêté manu militari par les services de sécurité, Nourredine Tounsi a été placé ensuite en garde-à-vue pendant 48 heures avant d’être présenté devant le Procureur de la République près le tribunal de la Cité Djamel à Oran. Ce dernier décide de le déférer devant le juge d’instruction de de la 4e chambre d’instruction.

Il a été ensuite inculpé officiellement pour « espionnage ». Le cas de Nourredine Tounsi est un dérapage inédit de la justice algérienne.  Nourredine Tounsi risque un long séjour en prison. Une mésaventure malheureuse qui a commencé dés aujourd’hui mercredi 23 septembre puisque Nourredine Tounsi a été placé sous mandat de dépôt par le tribunal de la Cité Djamel à Oran.

Soulignons en dernier lieu que la Plateforme de protection des lanceurs d’alerte en Afrique (PPLAAF) offre un soutien juridique, moral et financier aux citoyens dont les révélations font trembler les plus hauts dignitaires du continent africain. Il s’agit d’une ONG européenne qui défend les lanceurs d’alerte dans tous les pays africains en plaidant leur cause auprès de tous les Etats africains et en engageant des litiges stratégiques en leur nom lorsque leurs révélations traitent de l’intérêt général des citoyens Africains.

 

1 COMMENT

  1. Il aurait révélé quoi ? Les noms de ceux qui ont importé les 401 kgs de drogue ? Sûre ? Quel exploit !
    Non, là, il a fait une erreur ! Avec les gros bonnets, c’est toujours la loi du silence qui est en vigueur.
    Il risque l’oubli à vie. Vite ! Sortons les casseroles, les piloris et autres ustensiles pour faire du bruit !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

Le déclin des hydrocarbures illustré par la chute de l’activité de l’exploration et forage pétrolier en Algérie

L'activité de l'exploration de nouveaux gisements et du forage pétrolier pour améliorer le rendement des champs en activité est...

6,5 millions de travailleurs algériens ne peuvent pas se nourrir correctement et payer un loyer à chaque fin de mois

Récemment le président de la République,  Abdelmadjid Tebboune, a fait savoir que l'exonération des salaires inférieurs à 30.000 de...

Ghaleb Bencheikh est-il Crédible Pour Parler Au Nom de l’Islam?

Victor Ghaleb Bencheikh est un Franco-Saoudien qui s’annonce Islamologue réformiste et se dit attaché à la séparation du religieux...

Le dinar algérien recule face au dollar au moment où les prix des matières premières agricoles flambent

Le dinar algérien a reculé dangereusement face au dollar américain depuis le début de cette  semaine marquant une nouvelle...

Tribune. Le Hirak ne peut pas être un parti !

Dans le sens où on comprend qu’un parti est une organisation d’un courant politique et parfois idéologique plus ou...

Tribune. « La dernière sortie de notre Président suggère que les portes du dialogue sont définitivement closes en Algérie »

Est-il encore utile d’acculer le régime Algérien d’une quelconque forme que ce soit ? Et bien je ne le...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you