A la une L'Algérie a dépensé plus d'argent sur les élections qu'un...

L’Algérie a dépensé plus d’argent sur les élections qu’un pays aussi riche comme… la France

-

En Algérie, on dépense énormément d’argent sur l’organisation des scrutins électoraux. L’Algérie dépense même plus d’argent sur les élections qu’un pays aussi riche et puissant… comme la France. Non, ce n’est pas une blague : les élections sont plus couteuses en Algérie… qu’en France. 

Les élections présidentielles du 12 décembre 2019 ont coûté à l’Etat algérien la bagatelle de 50 milliards de Da, à savoir l’équivalent de 310 millions d’euros. L’élection présidentielle algérienne a coûté plus cher que l’élection présidentielle… française ! Preuve en est,  la facture des dernières élections présidentielles françaises organisées en avril et mai 2017 a approché les 223 millions d’euros. Soit 5,2 euros par électeur, au lieu des 2,85 euros prévus. En Algérie, le coût des élections présidentielles de décembre 2019 a atteint les 12,5 euros par électeur ! La France, un pays de 67 millions d’habitants, compte 45,5 millions d’électeurs, à savoir des inscrites sur les listes électorales.

L’Algérie, un pays de 45 millions d’habitants, compte 24,5 millions d’électeurs. Le corps électoral algérien est donc beaucoup moins important que le corps électoral algérien. Les élections présidentielles françaises sont composées de deux tours. En Algérie, il n’y a jamais eu de deuxième tour lors d’une élection présidentielle. Et malgré cela, les autorités algériennes ont dépensé l’équivalent de pas moins de 310 millions d’euros pour un scrutin électoral alors qu’en France, l’un des 10 pays les plus riches et puissants du monde, on a dépensé à peine 223 millions d’euros. Cherchez l’erreur !

En mars et juin 2020, la France a organisé les élections municipales en deux tours. Ces élections ont nécessité des dépenses de 138 millions d’euros. En Algérie, le 12 juin 2021 va organiser les élections législatives anticipées. Et ces élections vont consommer un budget colossal de 70 milliards de Da, soit l’équivalent de 430 millions d’euros, soit plus de 3e fois le coût des élections municipales en France. En mai 2017, l’Algérie a dépensé un budget de 40 milliards de Da pour l’organisation des élections législatives et locales, soit l’équivalent de 250 millions d’euros. Les élections en Algérie consomment trop, mais vraiment, trop d’argent…

10 COMMENTS

  1. C’est marrant comment agissent ces gens là.
    D’abord comment il connait ce chiffre et quelle crédibilité lui accorde-t-il ? Puisque à chaque fois que l’Algérie avance un chiffre il est mis en doute et contester mais, là, comme par miracle, ce chiffre devient officiel est irrévocable.

  2. Il y’a deux raisons principales, pour expliquer la cherté des élections , la première est que tout participants est arrosé copieusement ,pour ensuite allez déballer des débilités devant la CNN du pouvoir « alias entv » ,et la deuxième non pas des moindres, c’est le transport par bus des centaines milliers de cachiristes à travers toutes les wilayas du pays pour faire croire que les habitants de ces villes sont sortis pour soutenir le pouvoir et voter en masse. Pour le tout le reste «  c’est de la poudre perlimpinpin « .

  3. Les élections en Algérie c’est toute une histoire !
    Il faut savoir que les bidasses votent jusqu’à 5 fois dans la même journée. On est transporté en bus et il faut faire tous les bureaux de votes de la région avec la consigne stricte de quel bulletin prendre. Des choufs sont dans chaque groupe et.si la consigne n’est pas suivie, pas de permission pendant des mois et d’autres brimades aussi. Voilà la stricte réalité. Et aujourd’hui des zallabia et des deykelboune viennent nous donner des leçons de démocratie !
    Yakhi zmen yakhi.
    PS: sur une chaîne bouzelouf, Nezzar à même admis que les urnes étaient préparées à la région à Blida, et après la fermeture des bureaux de votes des camions venaient directement de Blida récupérer les « Mauvaises » urnes, pour déposer les « Bonnes ». Et c’était partout pareil.

  4. Il balance des chiffres comme à chaque fois sans citer ses sources.
    Il y’a quand même 24,5 millions d’électeurs …
    Il y’a les grandes villes du nord…ou l’abstention est toujours importante quoi que beaucoup d’algériens se lassent de ce Hirak qui n’arrive pas à se structurer, ni à définir une plate forme commune ni de représentants.

    Et les petites agglomérations et l’Algérie rurale et le sud ou les habitants ont toujours voté et ils voteront
    Zemmar a bien publié un article ici affirmant qu’il y’avait beaucoup plus de listes et de candidats dont beaucoup sont issus de la société civile…

  5. Zoukakhra,
    Moi ce que je dis c’est du vécu, ce n’est pas de l’imaginaire ou des éléments de langages qui viennent des Tagarins comme pour toi et tes amis , les nouveaux harkas de l’Algérie.

  6. Vous croyez que tous les algériens sont aussi stupides que vous pour croire à vos fake news …votre Algérie Bashing
    Nous présenter le Hirak comme  » la solution miracle  » alors que 2 années après c’est un mouvement qui est incapable de se structurer, de définir une plate forme commune, d’avoir des leaders ou portes paroles…
    Chaque semaine on découvre des nouveaux slogans, de nouveaux « portes drapeaux  » , plutôt porte slogans
    Kaddour a été tabassé…Mohand a été arrêté.. Mourad a été relâché
    Passionnant cette série  » Hirak » , on a aimé la saison I , mais cette saison II , elle est truqué

  7. Zoukakhra75
    Moi, cette série j’arrêterai pas de la regarder jusqu’à ce que les chiens de la casse comme toi se retrouvent derrière les barreaux avec le régime que vous préconisez au peuple depuis plus d’un demi siècle…

  8. Les islamistes critiquent le pouvoir ! Mais on constate que cette # boutique religieuse # fait du Népotisme comme les partis au pouvoir !
    La fille de Makri est candidate !
    Le fils de Soltani également
    Le fils de Bengrina Idem !
    Les élections sont familiales même chez les islamistes !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

COVID-19. Pas moins de 5500 patients gravement atteints en une journée : Alger et ses environs battent le record des hospitalisations

Les chiffres de la 3e vague de l'épidémie de la COVID-19 font froid dans le dos. Les hospitalisations ont...

Confidentiel. Les véritables raisons du limogeage du général-major Noureddine Gouasmia

Nouveau coup de théâtre au sein du sérail algérien.  Noureddine Gouasmia qui dirigeait   le commandement de la Gendarmerie Nationale...

COVID-19. Depuis le 23 juillet dernier, l’Algérie a dépassé le nombre d’hospitalisations record de novembre 2020

Depuis le 23 juillet dernier, l'Algérie a enregistré un alarmant pic des hospitalisations liées aux formes les plus graves...

Exclusif. Les images qui prouvent l’implication d’un haut responsable du renseignement algérien dans le financement occulte du 5e mandat de Bouteflika

Algérie Part a obtenu au cours de ses investigations une vidéo authentique exclusive qui démontre clairement l'implication d'un haut...

Algérie – Ces Militaires Devenus Propagandistes et leurs Relais Devenus Journalistes Complotistes !

Depuis que nous avons révélé au grand jour l’incompétence notoire et les graves dérives du Lieutenant-Colonel Tarik à la...

Révélations. 2e Partie : comment les officiers du général-major Mahfoud ont voulu récupérer le dossier médical de Tebboune pour lui faire du chantage

Algérie Part a entamé, le lundi 26 juillet 2021, la publication d’une enquête d’envergure dans laquelle il est fait...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you