A la une La fabrication du dinar algérien coûte jusqu'à 7 fois...

La fabrication du dinar algérien coûte jusqu’à 7 fois plus cher que sa valeur actuelle sur le marché

-

Le dinar algérien dégringole depuis plusieurs mois et sa chute vertigineuse a provoqué l’effarement des consommateurs algériens. Mais cette dépréciation de la monnaie algérienne ne cause pas uniquement problème au niveau du pouvoir d’achat des citoyens algériens qui s’effrite de jour en jour face à une inflation forte et puissante. Aujourd’hui, même les autorités algériennes traînent ce dinar comme un lourd boulet. Et pour cause, aujourd’hui, à la suite de la chute quotidienne de sa valeur, la fabrication du dinar coûte jusqu’à 7 fois plus cher que sa véritable valeur sur le marché, a appris Algérie Part au cours de ses investigations. 

En effet, pour les besoins de nos recherches, nous avons approché plusieurs cadres supérieurs de la Banque d’Algérie, la Banque Centrale Algérienne, qui ont accepté de témoigner anonymement sur le coût de production des pièces et billets en papier du dinar.

Il faut savoir que les pièces de monnaie sont fabriquées essentiellement avec des alliages de métaux. Il s’agit essentiellement de l’acier,  cuivre,  zinc ,  aluminium ou le nickel. L’alliage le plus utilisé est le cupronickel. Il s’agit  d’un alliage à base de cuivre, majoritaire, et de nickel, entre 10 % et 30 % en masse, et en plus faibles proportions le fer et des éléments dits « renforçateurs de résistance mécanique », comme le manganèse, le silicium…, parfois aussi du zinc, de l’étain et de l’aluminium. La gamme des cupronickels, incontournable par sa plus grande résistance à la corrosion que la plupart des autres alliages de cuivre ou encore sa résistance à l’usure, à l’eau de mer ou aux milieux salins, représente un important élément constitutif de la fabrication des pièces de monnaie et ce dans les pays du monde entier.

Cependant, la majorité de ces métaux sont importés de l’étranger et leurs importations est payées en devises. La plupart de ces métaux ne sont pas produits en Algérie ou faiblement exploités en raison de la faiblesse du secteur minier de notre pays. L’Algérie est un pays essentiellement pétrolier et gazier. Ainsi, l’importation de ces métaux représente un coût important pour la fabrication des pièces de la monnaie algérienne. Or, comme cette monnaie est en perte de valeur et vaut de moins en moins cher, ses coûts de production ne cesse d’augmenter. D’après nos sources au sein de la Banque d’Algérie, depuis le début de cette année 2020, la fabrication d’une pièce d’un 1 DA coûte à l’Algérie 7 fois plus cher que sa valeur !

Et ce calcul vaut pour toutes les autres pièces existantes sur le marché monétaire algérien, à savoir les pièces de 50, 100 ou 200. A chaque fois que le poids de la pièce de monnaie augmente et l’alliage des métaux utilisé pour sa fabrication est diversifié en plusieurs composants, le coût de production est élevé pour la Banque d’Algérie. Celle-ci doit aussi supporter des frais de fonctionnement de la logistique et équipements nécessaires à la fabrication de la monnaie algérienne sans oublier les frais d’exploitation de la manne d’oeuvre nécessaire au fonctionnement de l’hôtel des monnaies de la banque centrale.

Cet établissement est chargé officiellement de l’impression des billets de banques et de la frappe des pièces de monnaie, selon les standards internationaux, mais tout en veillant sur le respect de certaines normes nationales qui tiennent compte des symboles de notre histoire nationale. L’hôtel des monnaies dispose également d’imprimeries de haute technologie, d’une Caisse Générale de la Banque d’Algérie, d’un centre national de tri de billets de banque, d’une fonderie et un même d’un centre de formation aux métiers de fabrication fiduciaire. Toutes ces structures nécessitent un important budget d’équipement.

Or, la valeur actuelle du dinar algérien ne rapporte aucun retour sur investissement à l’Etat qui doit subventionner cette monnaie nationale très faible sur les marchés mondiaux. L’Etat surévalue la monnaie algérienne qui ne peut même pas égaler la valeur de sa propre conception et réalisation.

Pour les billets de banque, le même constat s’impose. Le coût de fabrication d’un billet de 2000 Da est en réalité de… 2500 Da, attestent nos sources. Ces billets sont fabriqués essentiellement avec des papiers à base de coton. Il faut savoir que les papiers fiduciaires pour les billets de banques, ainsi que d’autres papiers spéciaux pour les passeports et les documents officiels, doivent avoir des caractéristiques leur permettant de garantir une sécurité de haut niveau pour rassurer les utilisateurs. Pour atteindre ces deux objectifs et résister à l’usure et aux déchirures, les papiers fiduciaires, dont les billets de banque, ont toujours été fabriqués avec du coton.

Ces matières sont également importées par l’Algérie depuis l’étranger et en devises. Il s’agit d’un coût de production important que l’Etat algérien doit supporter financer. Il faut savoir qu’il y a plus de 15 mille milliards Da en liquidités qui circulent en Algérie. Il s’agit de la masse monétaire globale du pays. L’Etat algérien imprime régulièrement de nouvelles quantités de billets pour renforcer le poids de la masse monétaire lequel demeure faible par rapport aux besoins d’un pays de la taille de 45 millions d’habitants.

Entre 2017 et 2019, une autorisation a été donnée pour créer jusqu’à3 050 milliards de dinars, soit près de 27,5 milliards d’USD. Ce qui représentait à l’époque pas moins de 15 % du PIB de l’Algérie en 2018. Toutefois, la monnaie créée a dépassé le montant autorisé. Et pour cause, de la mi-novembre 2017 à mars 2019, le Trésor Public a mobilisé à la Banque centrale d’Algérie 6 556 milliards de DZD, soit 55 milliards d’USD ou 32 % du PIB de tout notre pays en 2018. Cette fabrication de la monnaie a déséquilibré l’économie algérienne en contribuant à la chute de la valeur du dinar puisque cette création de la monnaie n’a pas pour équivalent la moindre création de richesses et provoqué l’augmentation des prix sur les marchés nationaux étant donné que l’Algérie est un pays largement dépendant de ses importations en devises étrangères pour se nourrir ou s’habiller. La fabrication de la monnaie algérienne est devenue donc une très mauvaise affaire sur le plan macr-économique et financier, mais aussi sur le plan purement technique et fiduciaire puisque la valeur propre de cette monnaie ne correspond même pas à son coût de production.

 

 

14 COMMENTS

  1. Sans commentaires…mais j’apprécie quand meme la préoccupation des algeriens quant à la situation economique du Maroc… je pense que vous allez avoir d’autres priorités maintenant…

  2. Maroc,Tunisie,Libye et autres pays frontaliers pres de chez nous.
    Sommes tous pareils en terme de demande de securite pour nos familles, notre culture, notre Langue, nos Economies et notre ISLAM.
    Pour un monde meilleur dans une zone en Afrique » Afrique du nord +Sahel » on se doit de se montrer plutot patients et intelligents.
    Plutot que debiles et insultants.
    On a le choix mes amis »es » n’est ce pas????
    Si les Marocains ont un probleme ok.
    On est presents pour les soutenir.
    De meme pour les Tunisiens et nos autres Freres.
    Mais quand L’Algerie a des problemes alors on compte sur nos freres Marocains, Tunisiens et les autres de nous aider.
    Un amour fort et mutuel peut importe nos characteres et nos personalites.
    Devant Allah on est rien d’autres que ses creations et en tant que tels redevables des explications.
    A la fin c’est a Allah que nous nous soumettrons et lui devons des Expkications pourqoui cette haine qui nous dechire.
    Nous sommes tous des freres avec chacun de nous a un degre +/- different dans le comportement philosophique et social.
    Happy new year

  3. @Bonois, il faut le faire vite, si ce n’est pas fait surtout en cette periode de crise economique, ca veut dire que vous avez vraiment besoin d’eux…

  4. L’immigré Marocain et Tunisien peut rentrer chez lui pour les vacances alors que l’immigré Algérien ne pas rentrer pour voir ses parents et proches meme s’ils sont mourants ! Et la situation n’est pas prete de s’arranger !!! Ce régime nous a rendu les derniers au monde !!!

  5. @onlythebrave tu as la haine des algériens car nous sommes les guerriers et vous des bergers, mais en vérité tu es frustré, car nous algériens nous pouvons critiquer nos dirigeants et pas vous, vous êtes tellement soumis, écraser, détester par votre seigneur babouche 6 tout puissants ,que vous refouler votre haine sur nous.Mais ce n’est pas grave continuez à détourner votre regard sur nous au lieu de prendre votre destin en mains et essayer de briser vos chênes . Pour ta gouverne , nous aimons profondément notre pays et nous méprisant nos dirigeants corrompus contrairement à vous . Continuez à porter vos chênes et a faire du baise mains et laisser nous faire nôtre chemin.

  6. @balou,
    Tu es dans les slogans mon ami, et la propagande qu’on ta servi depuis tout petit… guerriers?? Depuis quand ? Quelle guerres vous avez fait et gagnée??? Quel conflit avez vous réglé ou contribué a réglé ?? Personne n’a rien vu … peut être que l’on vous dit cela pour justifier le budget indecent de l’armée… sinon je ne vois pas en quoi l’algerien serait plus guerrier qu’un tunisien, qu’un malien ou qu’un tchadien… tu as des element tangibles a apporté?
    Quand au berger, c’est un metier noble, la majorité des prophetes ont été bergers. En plus le berger de part son activité a du lait, du fromage et de la viande.

  7. @balou entre la monarchie et le regime militaire je choisi tous les jours la monarchie. Le peuple algerien est tres libre en effet et peut dire tous ceux qu’il veut on le voit bien avec tous les prisonniers politiques en algerie. Si vous voulez liberer quelqu’un commencé par vous liberer de votre junte militaire qui pille vos richesse et vous laisse vous comparer (avec difficulté) aux pays voisins qui n’ont ni gaz ni pétrole.
    Quant à nous, nous aimons notre monarchie, on ne vous demande pas de faire la meme chose, meme si Bouteflika etait quasiment un roi en algerie dans le prestige et la légitimité qui va avec.

  8. @onlythebrave
    Salam mon frère
    Boutef était bien un Roi.
    Malheureusement le natif d’oujda nous avait importé sa vision monarchique des peuples arabes à l’instar de celui de ton pays.Donc, juste un Dictateur rien d’autre. Vous avez Azoulay le youpin pour vous spoliez et nous av(i)ons Saïd la fouine.
    Nous aurions aimé peut-être avoir une monarchie du type des pays nordiques où quasi personne ne connaît les noms de leurs dignitaires avec un parlement qui représente vraiment les intérêts du Peuple.
    Mais bon, Allah Raleb nos peuples ne sont que dans le folklore quand il s’agit d’appliquer les préceptes d’une religion qu’ils revendiquent du matin au soir.
    Certains vont même, comme toi, à s’emmouracher pour leurs voleurs (pour justifier leur salaire?)
    Bien à toi khouya.

  9. @toutoune is seek,
    Wa alaykom salam wa rahmatullahi wa barakatuhu.
    Toujours un plaisir de te lire malgré nos divergences d’opinions.
    Malheureusement, dans nos pays le.pouvoir surtout a cour terme est synonymes de corruption et dilapidation de deniers publiques.
    Malheureusement, le professionnalisme et l’éthique nordique se fait tres rare dans nos contrees.
    Dans ce contexte je reste convaincu que la monarchie est le meilleur systeme pour le Maroc.
    Ce que nous voyons de nos parlementaires et gouvernements successifs est vraiment triste et pathétique. Ils ne servent strictement a rien (pour l’immense majorité, il y a des exceptions) tous les autres sont des bandits en cols blancs qui viennent avec l’objectif de detourner un maximum d’argebt dans un delai le plus court possible. C’est pour cette raison que je préférerais que le Roi s’entour d’une equipe reduite de 10-15 technocrates experts dans leurs domaines pour mettre en place la vision du roi.
    Ce serait bcp plus efficace et facile a suivre l’avancement des projets plutot que d’avoir un gouvernement de 25 bons à rien (sur 30) et de 300 parlementaires qui en plus de toucher unnsalaore comfortable et une retraite consitante à vie passent leur temps a voler l’argent du peuple.
    C’est pour cette raison que je suis pour une monarchie avec un pouvoir encore plus centfaliser pour eviter de payer une horde de bons a rien qui ne font rien d’autres que de piller les richesses du peuple.
    En ce qui me concerne j’ai toujours travailledans lw secteur privé et une gtande partie de ma carrierer a l’etranger dans differents pays…

  10. @Onlythebrave
    Traîtres, vous l’êtes depuis la nuit des temps. A votre place je me terrais et je me tairais aussi, A JAMAIS, POUR LA HONTE d’avoir vendu LE PEUPLE PALESTINIEN. HONTE A VOUS, A VOTRE ROITELET ET A VOTRE PEUPLE DE LIMACES!!!!!!!!!!! Quant au Sahara occidental, il reviendra tôt ou tard à son peuple. ON NE PARTAGE PAS ET ENCORE MOINS, ON N’ACHÈTE PAS SON BIEN , SAUF POUR LES CHAROGNARDS.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

Pourquoi l’Algérie doit créer un Conseil national de lutte contre la vie chère

Dés le premier jour de ce mois de Ramdhan 2021, les Algériennes et Algériens découvrent avec beaucoup de stupéfaction...

Pourquoi la seule solution qui reste à Algérie Poste est de devenir… Une véritable Banque !

En Algérie, plusieurs bureaux de la Poste sont paralysés pour la 3e journée successive par une grève anarchique que...

Rassemblement de la diaspora algérienne à Marseille pour rendre hommage aux victimes du « printemps noir »

La diaspora algérienne va organiser le 18 Avril prochain à Marseille un rassemblement pour commémorer le triste souvenir du...

Décryptage. Pour se nourrir dignement en Algérie pendant le Ramadhan, il faut prévoir au moins 3178 Da par jour

Le Ramadhan 2021 est parmi les Ramadhan les plus chers et les plus compliqués sur le plan économique et...

Enquête. Les aliments pour bétail, l’autre cause qui explique les prix inaccessibles des viandes en Algérie

C'est une réalité qui n'a jamais suffisamment bien expliquée et racontée aux Algériennes et Algériens. Les prix de toutes...

Confidentiel. Air Algérie : ses avions cloués au sol, mais elle continue de désigner et de payer des représentants à l’étranger

Alors que ses avions sont cloués au sol depuis plusieurs mois, Air Algérie a continué à désigner des nouveaux...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you