A la une La Banque Mondiale dément les annonces du ministère des...

La Banque Mondiale dément les annonces du ministère des Finances et décrit une « économie algérienne déprimée »

-

La Banque Mondiale vient de publier une note de conjoncture au cours de laquelle il planche sur les indicateurs actuels de l’économie algérienne. Et dans cette note, la Banque Mondiale, l’une des plus importantes et influentes institutions financières mondiales, a démenti les annonces faites récemment par le ministère algérien des Finances qui s’était réjoui d’un retour à la croissance en Algérie et d’une amélioration notable de la situation financière du pays. 

Contrairement à ce qui a été dit et raconté par le ministère algérien des finances, la Banque Mondiale a affirmé clairement lors de cette note publiée le 14 juin dernier que « la pandémie de COVID-19 a déprimé l’économie algérienne en 2020 ». « On estime que la croissance du PIB réel s’est contractée de 5,5% en raison de mesures de verrouillage strictes pour contenir le COVID-19 et d’une baisse simultanée de la production d’hydrocarbures, la production pétrolière tombant en dessous du quota OPEP de l’Algérie. Les secteurs à forte intensité de main-d’œuvre, tels que les services et la construction, largement concentrés dans l’économie informelle, ont été profondément touchés, entraînant la perte temporaire ou permanente de nombreux emplois. Parallèlement, la chute temporaire des prix du pétrole, conjuguée à la baisse des volumes d’exportation, a provoqué une chute brutale des recettes d’exportation d’hydrocarbures », a analysé encore la Banque Mondiale.

Dans la même note, la Banque Mondiale a pris le soin de signaler que « la pauvreté devrait avoir augmenté en 2020, en raison de la baisse de la croissance et de l’emploi, bien que les données à ce sujet fassent défaut ». Et contrairement à ce qui a été dit par le ministère algérien des Finances, « l’économie algérienne devrait se remettre partiellement en 2021 des crises sanitaire et économique causées par la pandémie de COVID-19 ». L’Algérie est pénalisée, malheureusement, par plusieurs facteurs qui risquent de prolonger la crise financière dans le pays. Des facteurs qui s’expliquent entièrement par la mauvaise gouvernance actuelle du pays par le nouveau pouvoir en place.

« La lenteur de la vaccination en Algérie laisse toutefois penser que certaines mesures de confinement pourraient rester en place dans le pays jusqu’en 2022. En conséquence, bien que l’industrie des hydrocarbures devrait rebondir en 2021, l’activité dans le reste de l’économie tardera à se redresser », indique à ce sujet la Banque Mondiale.

Cette institution financière qui est basée à Washington a expliqué que l’Algérie va évoluer encore en 2021 « dans un contexte de pertes d’emplois et de revenus et de faible confiance des consommateurs et des entreprises. » « En commençant par un plan de relance socio-économique, les autorités algériennes ont annoncé un effort de réforme de longue date pour orienter l’économie vers un modèle durable dirigé par le secteur privé, s’engager dans une transition vers les énergies renouvelables, réduire les graves déséquilibres de la macroéconomie du pays et protéger les moyens de subsistance de la population », note tout de même la Banque Mondiale qui prend acte de « la bonne volonté » des autorités algériennes.

Ceci dit, l’Algérie devra parcourir du chemin pour espérer se redresser car « la crise économique provoquée par la pandémie fait suite à cinq années consécutives de ralentissement de la croissance du PIB (2015-2019) en Algérie, tirée par un secteur des hydrocarbures en contraction, un modèle de croissance labyrinthique et mené par le public, et un secteur privé qui peine à devenir le nouveau moteur de la croissance économique », relève à ce sujet la Banque Mondiale. « L’industrie des hydrocarbures, qui représentait 20 % du PIB, 41 % des recettes fiscales et 94 % des recettes d’exportation en 2019, connaît un déclin structurel », avertit encore La Banque Mondiale dont les actionnaires sont représentés par un Conseil des Gouverneurs, qui est l’organe de décision suprême de la Banque mondiale. Les gouverneurs sont en général les ministres des finances ou du développement des pays membres. Ils se réunissent une fois par an, à l’occasion des Assemblées annuelles des Conseils des Gouverneurs du Groupe de la Banque mondiale et du Fonds monétaire international (FMI).

Le 9 juin dernier, le ministère des Finances avait annoncé dans un communiqué que « l’année 2021 devra être consacrée à la stabilisation des fondamentaux de notre économie, à travers un retour progressif de l’activité économique à des niveaux permettant le rattrapage des pertes subies en 2020 et une atténuation des déséquilibres internes et externes des comptes de l’Etat ».

Les principaux indicateurs macroéconomiques et budgétaires de l’Algérie confirment, selon le ministère des finances « une certaine reprise de l’activité économique » et « montrent une prise en charge des besoins des citoyens en matière de revenus et de couverture sociale et sanitaire. Ces informations données par les autorités algériennes sont totalement fausses et s’appuient sur des indicateurs truqués. Il s’agit d’une propagande dans le seul but est détourner l’attention de l’opinion publique nationale et internationale sur le véritable économique du gouvernement Djerad et du système Tebboune. La Banque Mondiale a apporté à ces annonces une réponse cinglante.

 

 

13 COMMENTS

  1. Depuis quand ce pseudo pays possede ou a possedé un jour une économie digne de se nom?? Un avenir sombre pour ce qui va suivre…

  2. @[email protected] quand ton roitelet Momo Pablo escobar le 6eme du nom tire 25 % de son PIB du trafic de Haschich ( selon les chiffres du département américain des drogues) et que ton roitelet proxénète lui-même excelle dans le blanchiment d’argent sale avec sa banque AttijarawafaBank , encore une fois condamné non respect des règles prudentielles , blanchiment d’argent sale ( fermetures d’agences en Europe, amende de 500.000 € et blâme ) et qu’une partie non négligeable du PIB de ton roitelet Momo Pablo escobar 6 est du au tourisme sexuel et à la pédophilie….on se la pète pas

  3. Nous on mange du Halal, et nos enfants vivent dans le Halal mais c’est difficile à expliquer à quelqu’un née esclave de sidkoum comme toi…
    Qu’on exporte du Gaz ou du pétrole vous dérange, mais c’est Allah qui donne sa richesse à qui il le souhaite et Allah a choisi notre pays pour lui donner une richesse et El Hamdou Wa Chouchou Lillah
    Qu’une marocaine du Kalij fasse vivre sa famille au Maroc grâce à ses revenus du salon de massage ou de coiffure ( on se comprend) ou qu’un dealer fasse vivre sa famille au Maroc avec des virements en espèce de son commerce de shit etc pour un esclave pour toi c’est pas grave…l’argent n’a pas d’odeur…

  4. Un régime qui a du mal a comprendre que la moyenne des moyennes n’a de sens que si seulement si les coefficients de pondération sont égaux… ne pourra comprendre ce que c’est les agrégats économiques d’un pays. Un régime qui met une offre de 3 avions alors qu’il en faut au moins 400 pour satisfaire la demande de passagers…. Un régime qui a dilapidé plus de 1000 milliards $ sans produire un seul emploi productif pérenne ….
    En attendant de voir ouyahia de retour comme chef de gouvernement puisque le randou et le fln sont de retour….
    Bravo le Hirak qui a réussi a convaincue 95% d’Algeriens a boycotter le dernier scrutin… il reste au régimeque de faire la p… a Macron pour espérer sa protection contre le Peuple Algérien déterminé a mettre fin à la junte !

  5. Pour Redha Amrani, expert en industrie, les révélations de Ali Harbi sont optimistes, du fait que les moyens et les richesses pour l’exploitation du non conventionnels sont disponibles. « La Sonatrach a annoncé que sous nos pieds existent 70 000 milliards de m3 de gaz récupérable. Pour la fracturation, on la maitrise techniquement et nous avons trois à quatre fois Hassi Messaoud en pétrole non conventionnel. Ceci n’est pas du pessimisme ! »
    Maghrebemergent du 16 juin 2021

  6. Il viendra un jour ou tous les algériens deviendront inchallah riches mais sans ce pouvoir ,tant qu’il y a des hommes il y a de l’espoir. Les algériens ont toujours su fait face à ces douleurs et ils ne manquent de courage.

  7. Zoukakhra75
    « Nous on mange du halal »
    Merci pour ce grand moment.
    Heureusement, tous le monde ne mange pas à ta table…
    Mange Merde.

  8. A zoukakhra,
    Tu manges du halal ????
    Mon frère restaurateur et hôtelier à Paris, m’a montré ce qu’est le halal.
    Vous mangez tous les animaux malades ou des fois déjà morts avec la bénédiction de vos imams dixit mon frère qui allez au monseigneur à l’époque et à la zeïna et aux putes, bien sûr.
    Le seul halal en France est chez les juifs ne vous en déplaise. Mon frère m’à emmener à Rungis et j’ai vu de mes yeux des employés mettre des étiquettes halal sur des cuisses de dinde arrivés d’un pays de l’est , je ne souviens plus lequel.
    A force de vouloir manger de la viande pas cher avec les 3 kilos à 10 euros, vous êtes devenus la poubelle des Européens. Mais c’est bon cela leur coûte moins cher que d’envoyer la viande en destruction dans le circuit., Et en plus ils gagnent du fric. Donc mange halal et bon appétit.

  9. @Zakaria75
    Que la providence divine, si jamais elle existait, préserve le pays de la calamité des hydrocarbures de shit, non de schiste. Il n’y a pas de quoi pavoiser avec une telle perspective, sinon que faire durer l’emprise de la mafia militaro financière qui squattent ce pays depuis près de 60 ans. Tous les pays gouvernés rationnellement ont émis des moratoires contre l’exploitation des hydrocarbures de shit pour des raisons bien précises. Pour preuves, faut voir les dégâts environnementaux occasionnés par ce saccage aux USA. Les autorités des États affectées regrettent amèrement d’avoir embarqué dans cette folie.
    Un pays comme l’Angiri qui, dans sa majorité, ne sait qu’appliquer le faux et vivre du faux qui constitue ce pays, qui ne maîtrise aucune technologie, qui fait passer à ses enfant des examens de BEM dont les sujets ont été importés de Palestine (!) rien de moins ya Ddin Reb, si jamais on va de l’avant avec cette folie, ce sera la catastrophe irréversible dont ce pays n’aura jamais connu comme ampleur. Ce sera adieu à jamais la nappe Albienne saharienne qui est la vraie richesse de ce pays que le faux, la filouterie politique, l’arabêtisation, la bigoterie et le khorti araboislamique a conduit à la faillite.
    Nous sommes en train de revivre le Moyen-Age avec la rapidité de la 5G. Autrefois , des esprits rationnels comme Averroes (Ibn Rochd), Ibn Toffayl, Ibn Badja et tant d’autres ont été condamnés par les obscurantiste fanatiques de l’époque , aujourd’hui ce sont des écrivains, des journalistes, des avocats et des innocents pacifiques que la junte condamne en toute impunité. Bessah iydji n’harhoum kamel, avec la volonté d’un prince valet Tebtebboune et d’un fou du roi plus que ridicule zeghmatoutou.
    L’Angiri avance après tout : avant elle marchait au rythme de ‘’Had – Thnine !’’ aujourd’hui pour le plus grand bonheur de tous, elle a avancé d’un cran : ‘’One – Two – Three !’’ C’est la mafia qui rit !!!

  10. Là c’est garantie ,le chiste est la principale option de tebboune , le système n’a jamais aimé l’Algérie, par contre il aime son argent puisqu’il a laissé Fafa faire ses essais nucléaires et chimiques en Algérie jusqu’à 1978 .La pauvre Algérie a reçue sur sa tête un malheur qui s’appelle FLN et RND depuis 1962 et ce système ne partira que lorsque l’Algérie ne lui restera aucune richesse et surtout avec un peuple qui n’a pas su profiter du hiraq pour bouleverser ce système .

  11. Zakaria : Si c’est Allah qui a donné les richesses à l’Algérie et aux Algériens !
    Par conséquent, c’est Yaveh qui a donné les Richesses à la Norvège et aux Norvégiens !
    Ils vont mieux être protestants, les Norvégiens gèrent 100 fois mieux leurs richesses !
    Vive Yaveh !

  12. Même le bon dieu doit regretter de donner cette richesse à des moins que rien,je ne sais pas ce que seront devenu ces pays de pétrole sans le pétrole.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

COVID-19. Pas moins de 5500 patients gravement atteints en une journée : Alger et ses environs battent le record des hospitalisations

Les chiffres de la 3e vague de l'épidémie de la COVID-19 font froid dans le dos. Les hospitalisations ont...

Confidentiel. Les véritables raisons du limogeage du général-major Noureddine Gouasmia

Nouveau coup de théâtre au sein du sérail algérien.  Noureddine Gouasmia qui dirigeait   le commandement de la Gendarmerie Nationale...

COVID-19. Depuis le 23 juillet dernier, l’Algérie a dépassé le nombre d’hospitalisations record de novembre 2020

Depuis le 23 juillet dernier, l'Algérie a enregistré un alarmant pic des hospitalisations liées aux formes les plus graves...

Exclusif. Les images qui prouvent l’implication d’un haut responsable du renseignement algérien dans le financement occulte du 5e mandat de Bouteflika

Algérie Part a obtenu au cours de ses investigations une vidéo authentique exclusive qui démontre clairement l'implication d'un haut...

Algérie – Ces Militaires Devenus Propagandistes et leurs Relais Devenus Journalistes Complotistes !

Depuis que nous avons révélé au grand jour l’incompétence notoire et les graves dérives du Lieutenant-Colonel Tarik à la...

Révélations. 2e Partie : comment les officiers du général-major Mahfoud ont voulu récupérer le dossier médical de Tebboune pour lui faire du chantage

Algérie Part a entamé, le lundi 26 juillet 2021, la publication d’une enquête d’envergure dans laquelle il est fait...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you