Inquiétantes scènes de répression à Oran : gaz lacrymogène et brutalités policières pour disperser les manifestants du Hirak

8
1924

La ville d’Oran, la deuxième ville du pays, a été le théâtre ce vendredi 12 mars d’inquiétantes scènes de répression policière. Les forces de sécurité ont usé de la forte et d’une brutalité particulièrement choquante pour disperser violemment des manifestants pacifiques composés essentiellement de familles ou de femmes accompagnés de leurs enfants. 

Les forces de sécurité sont intervenues rapidement pour bloquer le grand rassemblement populaire qui se tenait au niveau de la célèbre Place d’Armes, le coeur battant de la ville d’Oran. Les policiers en uniformes et les forces anti-émeutes ont violenté une centaine de manifestants rassemblés pacifiquement pour défendre les revendications démocratiques du Hirak. Les forces de l’ordre ont brutalisé toutes les personnes sur leur passage et le gaz lacrymogène a été utilisé excessivement pour contraindre la foule à quitter la Place d’Armes. Décidément, à Oran, des instructions fermes ont été communiquées aux forces de sécurité pour empêcher les manifestants du Hirak alors qu’à Alger, Béjaia, Annaba et les autres villes du pays, aucune tension particulière n’a été constatée en présence d’immenses foules dans les rues et les grandes places publiques.

En dépit de cette répression, des centaines de manifestants ont tenté de défiler dans d’autres quartiers d’Oran et les activistes du Hirak n’ont pas voulu abdiquer face à l’arbitraire. Pour l’heure, il demeure difficile de vérifier les informations rapportant des arrestations musclées de certains manifestants par les forces de sécurité. Une atmosphère très tendue règne ce vendredi 12 mars à Oran.

8 COMMENTS

  1. « Décidément, à Oran, des instructions fermes ont été communiquées aux forces de sécurité pour empêcher les manifestants du Hirak alors qu’à Alger, Béjaia, Annaba et les autres villes du pays, aucune tension particulière n’a été constatée en présence d’immenses foules dans les rues et les grandes places publiques. »

    L’explication est dans le fait que chaque chef de région militaire gère à sa facon dans son territoire en donnant des ordres à la justice du téléphone et aux forces de police pour réprimer ou non. Le régime n’a pas de tête pour avoir une gestion nationale face au Hirak qui est lui national à travers ses mots d’ordres et le plus important est : madania machi askaria scandé du nord au sud et de l’est à l’ouest!

  2. Quelle hirak il y a aucun hirakiste sur la photo et pas une femme !!
    Quad les femmes désertent la manifestation c’est qu’il y a quelque chose de louche
    Dans ses manifestations ? !! Il y a juste des gens qui veulent la destruction de l’Algérie !!!
    Et la police à très biens fait de les disperser !!! Félicitation à la police ils font que défendre le pays. !!
    Sinon c’est la loi de la jungle l’Algérie c’est n’est pas une maison close ou chacun il rentre quand il veut et il fait ce qu’il veut !!!

  3. [email protected] Semar
    Pour une fois tu parles de ma Ville ou je suis ne.
    Cette place d’Armes etait le joyaux de tout l’ouest du pays, de notre pays et particulierement chez moi a Oran.
    Cette place etait en 1974 la place ou Tous les bus des 24 arrondissements d’Oran etait desservis..
    Moi je venais des Hauts Plateaux vers cette Place pour Aller vers Eckmuhl a 20 mns en bus…
    Je n’avais que13 ans…
    Mes souvenirs sont intactes, la vie etait douce et belle comme tout le monde a cette Epoque…
    Peut importe….
    Aujourd’hui c’est different comme autant chez nous A Oran et toute l’Algerie….

    Je suis ne a peu pres a 7 kilometres de cette Place d’Armes
    Pas loin du Port a 10 mns de Marche et a 14 kms de Mers El Kebir qui le plus grand port du monde Entier sur la premiere Corniche…
    Des puissances comme la Russie, China or UK and USA se disputent ce bout de terre en Afrique du Nord et donc chez nous….

    Conclusion..
    L’Algerie n’est plus ce qu’elle etait et aurait du Etre…
    Aujourd’hui nous avons une Algerie vendue aux Francais….
    Tous nos meaux et problemes qui engendrent le Stress, La famine et la Corruption dans notre beau et merveilleux pays, font partie de notre connerie qui est simple a comprendre..

    Cette Connerie s’appelle la FRANCE…

  4. …et ses petits DAF qu’elle a injecté dans l’armée des frontières pour se venger des vrais Fellaghas de l’intérieur du pays qui lui ont tenu la dragée haute, là dessus, on est tout à fait d’accord, pour une fois !

  5. Wahran! Wahran! La belle et moderne ville d’Oran et Mers-El-Kebir ont été construites par les colons français. Pendant ce temps-là nos parents habitaient dans des douars et des bidonvilles. Aujourd’hui, leurs contremaîtres ont pris leurs places et empêchent la population d’El Bahia de manifester pour récupérer leur dignité.

  6. Arrêter l’excuse de l’étranger et avec des présupposés # Francoalgeriens # au pouvoir,
    Le problème est que la Corruption est omniprésente en Algérie. C’est le mode de pouvoir depuis l’indépendance. La manne pétrolière à permis et permet de sécuriser la clientèle !
    C’est un peu plus visible, aujourd’hui, avec tous les procès pour corruption.

  7. Moustefaoui , toi tu es de Sétif El Éli ,tu es descendant du docteur Moustefaoui un grand Moudjahid , j’ai fait mon service militaire dans la base d’elicopter a Ain arnat et j’ai entendu parler du docteur Moustefaoui en compagnie avec Ferhat Abbes que le Bon Dieu les béni par sa miséricorde.