A la une Inquiétant mouvement de colère au sein des travailleurs de...

Inquiétant mouvement de colère au sein des travailleurs de Sonatrach à cause des mensonges de la Direction Générale

-

La colère se propage à Sonatrach et fait tâche d’huile. Les travailleurs des directions régionales de Sonatrach à Hassi Messaoud et Hassi R’mel ont menacé d’observer une grève générale ou d’organiser des rassemblements de contestation au niveau des bases de vie ou des centres de production et d’extraction des hydrocarbures pour protester contre le non-versement de la prime d’intéressement en raison de la crise financière qui paralyse le pays et une année 2020 sinistre pour Sonatrach laquelle a encaissé des pertes financières colossales évaluées à plus de 13 milliards de dollars. 

Les travailleurs de Sonatrach sont naturellement conscients de ces difficultés, mais leur direction générale a tenu depuis le début de cette année 2021 un tout autre langage qui a relativisé amplement les pertes occasionnées par le recul des activités du groupe en 2020. Le PDG de Sonatrach, Toufik Hakkar, a lui-même fait savoir à plusieurs reprises que les résultats financiers de la compagnie nationale des hydrocarbures se redressent depuis le début de 2021 et les perspectives demeurent prometteuses d’ici la fin de l’année.

Toufik Hakkar avait également déclaré que Sonatrach a brillamment résisté à la crise et les pertes ont été limitées grâce au lancement de nouveaux projets de production et en renforçant le renouvellement des réserves des hydrocarbures du pays. Ce langage optimiste tenu aux médias algériens est, en revanche, a disparu du répertoire de la direction générale de Sonatrach lorsque les travailleurs du groupe ont demandé le versement de leurs primes d’intéressement, une prime annuelle attribuée aux travailleurs de Sonatrach en guise d’encouragement en fonction des résultats financiers réalisés l’année précédente par le groupe.

Selon nos sources, la prime d’intéressement devrait être fixée à une moyenne d’au moins 100 mille pour chaque travailleur et pourrait atteindre jusqu’à 200 mille Da pour les cadres dirigeants. Mais la direction générale de Sonatrach veut la réduire, voire l’annuler pour certains travailleurs et ce afin de faire des économies face à la crise financière qui continue d’ébranler la compagnie nationale des hydrocarbures.

Des économies sur le dos des travailleurs. Une situation qui est vécue comme une véritable injustice. Il faut savoir que la prime d’intéressement consiste à verser aux salariés une prime proportionnelle aux résultats ou aux performances de leur entreprise. Ce dispositif vise à encourager les salariés à s’impliquer dans la réalisation des objectifs de l’entreprise.

Les travailleurs de Sonatrach sont très attachés à cette prime et refusent catégoriquement son annulation car il estiment qu’ils ont fourni tous les efforts nécessaires allant jusqu’à exposer leur santé aux divers dangers de l’épidémie pour maintenir en vie la compagnie et préserver son outil de production nationale des hydrocarbures. Les travailleurs ne se sentent pas responsables des pertes financières qui se sont aggravées à cause des mauvaises décisions ou du management chaotique de Sonatrach.

Plusieurs travailleurs de Sonatrach contactés par Algérie Part ont confié leur exaspération contre la direction générale de leur groupe. « Nous avons maintenu coûte que coûte la production malgré les risques sanitaires. A cause de ces risques, nous devons observer une période de confinement au niveau des bases de vie avant de rejoindre nos postes de travail. L’épuisement, l’isolement dans des conditions difficiles, c’est une véritable torture morale, mais personne n’a abandonné son poste ou négligé son travail », assurent ces travailleurs.

Pour gérer cette crise et dialoguer avec les ouvriers en colère, la direction générale de Sonatrach a demandé au président de la Fédération nationale des travailleurs du pétrole, du gaz et de la chimie (FNTPGC), Hamou Touahria de se rendre à Hassi R’mel et Hassi Messaoud dans une « tournée » avec pour but de ramener le calme et rétablir l’ordre au sein des travailleurs. Or, ces derniers ne reconnaissent pas la légitimité de la FNTPGC et remettent en cause la crédibilité de Hamou Touahiria considéré comme un « allié » du PDG de Sonatrach, Toufik Hakkar. L’incompréhension risque de s’aggraver dans les jours à venir et la crise pourrait déboucher sur des grèves qui vont porter un énorme préjudice à la santé financière d’ores et déjà fragile du pays.

 

 

4 COMMENTS

  1. Mensonge vous dites? …. tellement ils les ont habitués que ces travailleurs vérifient l’adresse tous les matins avant d’aller bosser.

  2. Semmar ne sait plus quoi baver sur ces torchons…Il invente même des histoires…Terribles bas fonds de l’éthique et de la morale…Le Harki par excellence.

  3. Sonatrach a vu ses activité fortement impacté par la crise covid
    Comment peut-on demander qu’une entreprise distribue des primes alors que ses revenus ont été divisé par 2?
    Et puis, présenter les salariés de Sonatrach comme des victimes est une aberration
    C’est les meilleurs salaires et le meilleur C.E.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

COVID-19. Pas moins de 5500 patients gravement atteints en une journée : Alger et ses environs battent le record des hospitalisations

Les chiffres de la 3e vague de l'épidémie de la COVID-19 font froid dans le dos. Les hospitalisations ont...

Confidentiel. Les véritables raisons du limogeage du général-major Noureddine Gouasmia

Nouveau coup de théâtre au sein du sérail algérien.  Noureddine Gouasmia qui dirigeait   le commandement de la Gendarmerie Nationale...

COVID-19. Depuis le 23 juillet dernier, l’Algérie a dépassé le nombre d’hospitalisations record de novembre 2020

Depuis le 23 juillet dernier, l'Algérie a enregistré un alarmant pic des hospitalisations liées aux formes les plus graves...

Exclusif. Les images qui prouvent l’implication d’un haut responsable du renseignement algérien dans le financement occulte du 5e mandat de Bouteflika

Algérie Part a obtenu au cours de ses investigations une vidéo authentique exclusive qui démontre clairement l'implication d'un haut...

Algérie – Ces Militaires Devenus Propagandistes et leurs Relais Devenus Journalistes Complotistes !

Depuis que nous avons révélé au grand jour l’incompétence notoire et les graves dérives du Lieutenant-Colonel Tarik à la...

Révélations. 2e Partie : comment les officiers du général-major Mahfoud ont voulu récupérer le dossier médical de Tebboune pour lui faire du chantage

Algérie Part a entamé, le lundi 26 juillet 2021, la publication d’une enquête d’envergure dans laquelle il est fait...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you