A la une Exclusif. Méga-projet du phosphate intégré de Tébessa : le...

Exclusif. Méga-projet du phosphate intégré de Tébessa : le fils de Tebboune impliqué pour favoriser illégalement une société chinoise

-

Le fils du Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, Khaled Tebboune s’est impliqué dangereusement dans le méga-projet de phosphate intégré de Tébessa, a pu confirmer Algérie Part au cours de ses investigations. Le fils du Chef de l’Etat serait en train d’intervenir depuis plusieurs semaines avec beaucoup d’insistance pour favoriser illégalement les intérêts d’une petite société chinoise dans le seul but de lui octroyer la réalisation de ce projet industriel de grande envergure, le plus important chantier de tout le secteur industriel du pays depuis ces 30 dernières années. 

Cette société chinoise s’appelle Wuhuan Engineering. Elle est une filiale d’une autre compagnie chinoise appelée la CNCEC. Dans ses précédentes investigations, Algérie Part avait révélé que la CNCEC  avait été appelée par voie diplomatique pour participer à l’appel à manifestation d’intérêt lancé par le ministère de l’Energie à Alger le 31 mai dernier.

Il faut savoir que la CNCEC est un simple bureau d’études et d’engineering qui n’a jamais consenti à un énorme investissement au niveau des marchés internationaux. Il n’a ni les capacités ni la vocation de mobiliser des investissements de 6 milliards de dollars US nécessaires à la réalisation du méga-projet du phosphate de Tébessa. Preuve en est, CNCEC n’a jamais fait un investissement en dehors de la Chine mais a toujours supervisé en dehors de ses frontières des projets EPC (Engineering, Procurement and Construction). Dans cette modalité, la CNCEC est uniquement responsable de la conception préliminaire et détaillée, ainsi que de la gestion des achats, de la construction, de la supervision et de la mise en service des installations industrielles d’un projet déterminé. Elle n’a jamais apporté le moindre investissement direct aux pays dans lesquels cette compagnie chinoise intervient. Au contraire, elle est payée seulement pour ses prestations techniques d’Engineering.

En dépit du profil inadapté de cette société chinoise, au plus haut sommet de l’Etat algérien, tout est en train d’être orchestré pour la favoriser dans cette course effrénée pour remporter la réalisation du méga-projet du phosphate de Tébessa. Et pour ce faire, des lobbys affairistes ont impliqué tout bonnement le fils d’Abdelmadjid Tebboune.

Comment est-ce possible ? Il faut savoir que la CNCEC a participé à l’appel à manifestation d’intérêt lancé par ASMIDAL, la société publique filiale de Sonatrach porteuse de ce méga-projet, avec l’une de ses filiales appelée Wuhuan Engineering. Créé en 2020, cette société exerce uniquement une activité commerciale car elle ne dispose ni d’une équipe d’ingénieurs ni de la compétence industrielle nécessaire à la réaliser de projets de l’envergure du projet phosphatier intégré de Tébessa.

Algérie Part a pu confirmer au cours de ses investigations que les deux responsables de cette société chinoise s’appellent M. Yin et M. Wang. Madame Wang Ya est surnommée dans le milieu des affaires « Mathilde ». Elle est la responsable de la direction Maroc et Mauritanie au sein de la CNCEC qui dispose d’une succursale commerciale en Egypte. Elle dispose de puissants relais au sein du ministère marocain de l’Industrie. Mais l’un de ses objectifs est de conquérir le marché algérien. Pour ce faire, elle s’est rapprochée du PDG de Sonelgaz, Chaher Boulakhras.

« Mathilde » a noué ainsi de solides relations avec Chaher Boulakhras et elle a convaincu ce dernier de l’introduire auprès des hauts responsables algériens les plus influents afin d’implanter solidement la CNCEC en Algérie. Et c’est dans ce contexte que l’actuel PDG de Sonelgaz a pu introduire les représentants de cette société chinoise auprès du fils du Président Abdelmadjid Tebboune. Et depuis Khaled Tebboune s’est imposée comme le parrain secret de cette société chinoise qui cherche à se développer rapidement en Algérie en remportant de juteux contrats. Et dans son collimateur, le méga-projet du phosphate de Tébessa qui lui permettra de s’emparer définitivement du gâteau algérien.

Ce lobbying malveillant a visiblement porté ses fruits puisque la filiale de la CNCEC, Wuhuan Engineering, figure parmi les trois entreprises étrangères retenues lors de la clôture le 30 août dernier de l’appel à manifestation d’intérêt lancé par le ministère de l’Energie, a pu confirmer Algérie Part au cours de ses investigations. Une étonnante ascension pour cette petite société chinoise créée il y a de cela à peine une année par la CNCEC pour se lancer spécialement dans la bataille autour du méga-projet du phosphate de Tébessa.

Grâce au parrainage du fils du Chef de l’Etat, cette société chinoise s’est retrouvée propulsée en Algérie parmi les multinationales ayant pu  répondre  aux conditions du cahier des charges exigeant que le partenaire contribuera au financement du méga-projet de phosphate de Tébessa.

Rappelons enfin que le méga-projet du phosphate de Tébessa, le projet phosphatier intégré (PPI), présenté comme étant le plus grand projet industriel africain des vingt dernières années, est en train de se transformer en un gros scandale de mauvaise gouvernance en Algérie. De nouvelles manipulations émanant du ministère de l’Energie, noyauté par des lobbys affairistes mercantiles, ont retardé la réalisation de ce méga-projet qui aurait pu créer plus de 50 mille d’emplois directs et pas moins de 150 mille emplois indirects. Algérie Part a pu confirmer au cours de ses investigations que le ministère de l’Energie dirigé par Mohamed Arkab a procédé tout bonnement à la mise à l’écart du géant chinois CITIC alors qu’il est le seul et premier porteur de ce méga-projet qui nécessite un investissement colossal de 6 milliards de dollars.

 

7 COMMENTS

  1. Quand un père a volé des milliards en étant ministre de l’habitat, comment voulez-vous que les enfants ne copieront pas ,le père est propriétaire d’une usine à Enaama ,le fils trafiquant de drogue, la fille propriétaire d’un hôtel a Marseille et une villa de luxe a Cannes et aujourd’hui on vient le fils de Tebboune a trafiqué , cette famille est connue comme des rats blancs.

  2. Zemmar yazemmar et ne sait quoi inventer sur ce projet qui a été « donner  » à CITIC par Ouled Kedddour sur les conseils des frères Kouinef …
    Et oui, mec, le temps béni des oligarques est terminé, les projets et leurs financements ne seront pas accordé par cooptation: tes amis ont vidés les caisses avant de partir sous d’autres cieux
    On a eu les gonfleurs de pneus que tu as défendu par le passé et les projets à rallonge qui ont couter des centaines de millions , parfois des milliards de $ en commissions et en « dépassements »..
    C’est des banques chinoises qui financeront ce projet qui sera attribuer forcément à des sociétés chinoises …c’est logique
    Ils ont l’argent, le savoir faire et connaissent le marché…6 milliards de $ , c’est un énorme projet …trop gros pour le fils de keddour ou Ould keddour

  3. le président COCAINE A cinq enfants, et chacun d’eux exige son lot de privileges et de passe-droit et tous travaillent dans le gouvernement
    un ex Saloua TEBBOUNE Directeur général chez Sonatrach etc….

    https://votresalaire.be/salaire/vip/abdelmadjid-tebboune

    je vous donne 1 lien lisez Wikipedia Text: BBC News Text: Wikipedia
    Salaire Abdelmadjid Tebboune les statistiques de 2019
    Président – Algérie
    Né: 1945, Algeria Annuellement: 142 209,00 €
    Mensuellement: 11 850,75 €
    Hebdomadairement: 2 734,79 €
    Journalier: 546,96 €. salaire net………………….c est une fourchette et je pense que c est plus ….

    bonne lecture BALOU merci pauvre Algérie et pauvre de nous

  4. C’est de père en fils ! Le bizness !

    En tant que 1er importateur, la Chine est vraiment une bonne amie de l’Algérie. On peut lui faire confiance ! Il n’y a jamais d’enquêtes pour corruption ! C’est cool pour faire de l’argent en douce !

  5. Je ne comprends pas Semar.

    Il y a quelques jours, pas même une semaine, il racontait qu’au  » cours de ses investigations » les entreprises chinoises désertaient l’Algérie pour diverse raison et plus particulièrement l’instabilité politique. Il affirmait que plus aucune société n’était disposé à investir un yuan en Algérie.

    Aujourd’hui et donc aussi  » au cours de ses investigations  » il nous sort qu’une entreprise peut importe son envergure, fait des mains et des pieds pour s’implanter en Algérie.

    Oups je me trompe ce n’est pas  » au cours de ses investigations « mais « au cours de NOS investigations. C’est dire que le gus à une armada d’enquêteurs qui couvrent le monde puisque chaque jour que Dieu fait, on a droit à des sornettes.

    Je lui demande que peut-il faire pour améliorer la situation du pays au lieu de le dénigrer, souvent, trop souvent, pour faire plaisir à quelques idiots utiles qui n’ont aucune prise sur l’évolution ou la dévalorisation du pays. Ils peuvent aboyer et insulter c’est tout ce qu’ils savent faire.

  6. A vaginlisse
    Moi pa coumpri. Toua fils de Nezzar,
    Toua impoussibl toua anjirien.
    Toua fils de abassi et d’Ali benhadj, ci sûr mi toua vie en France et touchi le RSA et tu insultes li Francis qui te paye.
    Toi enculé et rien d’autre. Fils de pute et fier ya bani 3 Aryane

  7. Ya vaginlisse,
    As tu fais ton service national ?
    Tu vis dans ta banlieue crasseuse et tu viens parler d’un pays que tu ne connais pas.
    Tu es une grosse merde et tu creveras pareil.
    Va voter dans ton pays et ne parles pas d’un pays que tu ne connais pas.
    Tu es l’égal d’éléphant Man, la derouiche de chez Nezzar.ici les gens sont encore assez libre de leurs pensées. Donc va ailleurs, et ne vient pas polluer ce site. Tu es vraiment une petite crotte par rapport à ceux qui sont sur ce site, aghyoul ben aghyoul va.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

Quatrième record à la baisse pour le dinar algérien en moins de deux mois face au dollar américain

La dégringolade du dinar algérien se poursuit sur le marché des changes. La monnaie algérienne vient d'enregistrer hier lundi...

Confidentiel. Gravement malade, le général-major Mahfoud travaille à peine deux heures par jour : le renseignement extérieur algérien pris en otage par l’état de...

C'est une situation totalement inédite qui suscite de très vives inquiétudes au sein du régime algérien. Au moment où...

Des avocats algériens déposent plainte contre Zeghmati pour « Tortures, Tentative d’homicide volontaire et Usurpation de fonction ministérielle »

Des avocats algériens ont déposé auprès de la Cour Suprême une plainte contre l'ex-ministre de la Justice, Belkacem Zeghmati....

Une étude mondiale démontre l’impact des problèmes politiques et économiques sur la santé émotionnelle des Algériens

Les turbulences politiques et économiques ont un impact important sur la santé émotionnelle et le bien-être de la population...

Emmanuel Macron demande pardon aux Harkis

Le Président français Emmanuel Macron a demandé officiellement ce lundi 20 septembre pardon aux Harkis, ses anciens combattants -ou leurs...

Conséquences économiques de la COVID-19 : En 2020, au moins 60 % des Algériens ont cessé temporairement de travailler et plus de 51 %...

La pandémie de la COVID-19 a produit des conséquences économiques et financières désastreuses en Algérie. Les travailleurs et les...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you