A la une Exclusif. L'Europe craint une "inquiétante poussée migratoire" depuis l'Algérie

Exclusif. L’Europe craint une « inquiétante poussée migratoire » depuis l’Algérie

-

L’Union Européenne craint une inquiétante « poussée migratoire » depuis l’Algérie en raison de l’impact de la crise de la pandémie de la COVID-19 et de ses conséquences sur la fragilité économique et financière du pays sans oublier les dangers d’une instabilité politique qui dure depuis 2019 avec la naissance du Hirak du 22 février. Dans une note confidentielle adressée à Bruxelles par des diplomates et spécialistes consultés par la Délégation de l’Union Européenne en Algérie, il est clairement affirmé que la crise migratoire sera très dure à gérer avec l’Algérie à la fin de la pandémie de la COVID-19. 

« En fonction du développement de la pandémie (calendrier, intensité, géographie) dans
les régions d’origine et de ses effets économiques, sociaux et politiques, une nouvelle
poussée migratoire – migrants économiques ou demandeurs d’asile (en cas de
déplacements forcés) – pourrait donc se faire sentir à terme », prévient d’emblée cette note confidentielle adressée à Bruxelles, a constaté Algérie Part au cours de ses investigations.

L’Algérie a été classée parmi les pays qui risque de fournir des contingents impressionnants de demandeurs d’asile ou de migrants économiques à l’Europe d’ici la fin de l’épidémie de la COVID-19.

« En Europe la sortie de crise sera graduelle et s’accompagnera sans doute du maintien de mesures restrictives et de contrôles (et de leur assouplissement à la carte), en particulier à l’égard des flux – réguliers ou irréguliers – provenant de zones où sévira
encore la crise épidémique – ceci afin d’éviter la relance de l’épidémie là où elle aura été
jugulée (risque d’un effet boomerang) », explique encore cette note d’après laquelle « la levée des restrictions sur la délivrance des visas, mais aussi la reprise de la migration régulière (pour motifs familiaux ou économiques) ainsi que le rétablissement des liaisons aériennes pourraient suivre la géographie de l’évolution de la pandémie ».

En clair, l’Europe va adapter sa politique des visas Schengen en fonction de l’évolution de la menace sanitaire. En parallèle, face aux conséquences économiques et politiques engendrées par la pandémie dans des pays comme l’Algérie, les pays européens seront confrontés à des « arrivées irrégulières » de plus en plus massives dans les mois à venir.

L’Europe devra ainsi se préparer à aménager des  centres fermés pour la réception
des migrants et adopter des mesures qui lui permettront d’assurer la « distinction entre ceux éligibles à une protection internationale et les autres pourrait se doubler d’une dimension sanitaire (quarantaine) et trouver plus de soutien auprès des Etats membres les plus réservés jusqu’à présent ». Cette note prévient ainsi les pays européens qu’ils doivent se préparer à des arrivées massives que les infrastructures actuellement disponibles pour traiter les dossiers des migrants ne pourront pas satisfaire. Et l’Algérie, de par sa proximité géographique avec les pays de l’Europe du sud notamment l’Espagne et l’Italie, constituera une source majeur de ces futurs migrants.

Cette note prévient également qu’il sera de plus en plus difficile d’expulser les migrants irréguliers vers leur pays d’origine en « raison du risque épidémique qui pourrait être invoqué par eux pour refuser les réadmissions ».

Par ailleurs, l’arrivée massive de migrants irréguliers depuis l’Algérie et des autres pays africains fragilisés par la pandémie de la COVID-19 aura des conséquences inquiétantes sur la situation politique interne des pays européens, prévient cette note de conjoncture.

Et pour cause, sur le plan purement politique, « la crise du Covid-19 pourrait, en fonction de sa durée (surtout s’il y a des répliques) et de l’intensité de ses conséquences économiques et sociales, modifier les opinions à l’égard de la mobilité en général, y compris dans sa dimension migratoire, dans un sens plus restrictif : contrôle renforcé des frontières, meilleure prise en compte de la dimension sanitaire dans la gestion des entrées et sorties, rejet croissant de la migration irrégulière dès lors qu’elle vise à échapper à ces contrôles », explique la même source.

« Les difficultés économiques et l’accroissement du chômage consécutifs à la crise du Covid-19 que vont connaître les pays européens risquent de durcir encore plus cette hostilité à l’immigration, tout en réduisant l’attractivité (« pull factor ») de l’Europe dans les pays d’origine, au moins tant que durera la sortie de crise », conclut ainsi cette note qui insiste sur les conséquences politiques internes dans les pays européens lorsque le nombre des migrants illégaux en provenance des pays comme l’Algérie va atteindre des niveaux très alarmants.

12 COMMENTS

  1. Vous êtes au courant des notes confidentielles de l’Union européenne? C’est bien, vous avez des entrées partout! Vous devez être important!

  2. ce n’est pas une crainte mais c’est un souhait … L’Europe peut continuer rêver et toi aussi continue à raconter des bobards. Journalisme d’investigation: mon œil ! c’est plutôt radio trottoir

  3. En plus de cette note voici l’excellent article du chercheur Jean-Pierre Filiu (L’impasse politique en Algérie relance l’émigration illégale vers l’Europe).
    https://www.lemonde.fr/blog/filiu/2021/02/21/limpasse-politique-en-algerie-relance-lemigration-illegale-vers-leurope/
    Macron ne pourra plus soutenir la junte militaire d’Alger car elle va mettre en péril ses chances à l’élection présidentielle l’année prochaine. Et si Macron l’ami de teboune-cocaine est neutralisé la junte va abdiquer au bout de quelques jours avec la détermination des millions d’Algériens comme on l’avait vu le 22/2 et le reverra le 26/2 et les jours à venir …. Le régime est coincé, Game Over !!

  4. A nos compatriotes qui doutent encore de ce qui se passe réellement, allez vous renseigner sur le nombres d’algériens dans les centres de rétentions en Grèce, en Serbie et en Bosnie etc etc , ils sont entassés par milliers dans le froid, la faim et la maladie et ce n’est que le début, quand à l’Union européenne en voyant se qui passe en Algérie elle est en droit de s’inquiéter, mais en même temps elle laisse faire, donc c’est aussi de sa faute.

  5. Bis repetita!
    Dans les années 90 pendant la décennie noire c’était le même discours sans que l’afflux de migrants soit notable
    Aujourd’hui on nous ressert le même plat!
    Heureusement qu’il y’a l’Algérie pour faire parler et écrire ….
    Et AP qui colporte ….
    C’est à pleurer

  6. France : les centres de rétention « sont remplis d’Algériens , c’est sur Google et tout le monde peut le consulter, et le pire se trouve dans les centres de transit en Grèce, Serbie et Bosnie, peut-être que certains pleurent de rire, mais nos compatriotes qui se trouvent là-dedans ne rigolent pas tout. A bon entendeur.

  7. Quand on s’adresse aux ONG et des représentant locaux des « droits de l’homme » qui sont tous affiliés a l’internationale socialiste c’est tout a fait normale qu’on obtienne ce genre de mensonges.

  8. BALOU : en Ukraine pire ,il y a 1 dysfonctionnement de leur système qui ne parvient même pas à assurer une protection minimum et ne sont pas en mesure de gérer les arrivées de migrants et de demandeurs d’asile

    des conditions effroyables : ils sont victimes d’actes de violence, leurs biens volés ou extorqués etc.. et le froid

    il y a des algeriens en Ukraine

  9. Circulez les harkis, y a rien à avoir ,Abdou LAHMAR a voulu faire du sensationnel, il a complètement raté son coup , cest du déjà vu, ça nous rappelle étrangement la propagande du régime des caporaux harkis mafieux et sanguinaires qui diffusent à longueur de journée sur ses chaînes tv staliniennes des faknews et intox genre le Maroc est en faillite, le peuple se révoltent contre la monarchie, le bouzebal de la république fantoche de Tindouf a délogé l’armée Chérifienne de ses positions derrière le mur et a fait beaucoup de victimes et prisonniers de soldats Marocains, le président BAIDEN va réviser la reconnaissance des USA de la Marocanité du Sahara et j’en passe. Abdou LAHMAR rassure toi BMCE banque of Africa est en très bonne santé et ses filiales africaines et internationales sont toutes bénéficiaires, la banque est cotée à la bourse de Casablanca et par conséquent, elle est transparente et ses routes ses actions sont légales. BMCE BANK a un portefeuille très diversifié, elle est présente dans les assurances, les télécoms, l’immobilier, l’industrie, les finances…etc et sa capitalisation avoisine les 50 milliards de dollars US. Don Abdou LAHMAR qui est nul en finance et économie nous apporte une intox signée CHENGRIHA qui nous dit que BMCE BANK est au bord de l’effondrement, comme ça , ce que tu es idiot et stupide pauvre Abdou ,tu devrait mieux regarder du côté de la caserne Mouradia qui tremble après le retour spectaculaire du hirak qui rejette le régime harki mafieux. Le Maroc et ses institutions bancaires et firmes de classe mondiale sont nickel

  10. …..Aux européens !…ne vous inquietez pas !….et si la crise Covid-19 persiste et prend de l’ampleur en Europe et surtout en France , eh bien c’est nous qui devrons nous inquiéter car les arrivées des français nous submergeront ! …ici au moins il y a le Soleil qui est un trésor offert par Dieu aux pays du Sud !….Et pour ceux qui ont pitié des haragas !…eh bien ! bien fait pour eux ! pour beaucoup ils menaient une bonne vie ! très loin meilleure que beaucoup de leurs compatriotes et tous n’étaient pas dans le besoins!.. car celui qui arrive à payer les passeurs avec des dizaines de millions n’est point dans le besoin !… ils ont déserté la scène pour ne pas assumer leurs devoirs-responsabilités quant aux combats pour que notre pays ne chavire pas et reste debout !…Nous ! on ne les pleurera jamais ! …et si pleurer pour pleurer eh bien ! on pleurera pour les dizaines de milliers de nos amis français morts à cause du Covid-19 …..

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

L’Algérie est-elle réellement capable d’organiser les Jeux Méditerranéens ?

C'est la question que se pose sérieusement le Comité international des Jeux méditerranéens (CIJM). Cette haute instance dont le...

Nouvelle vague de COVID-19 et nouveau variant dangereux : pourquoi l’Algérie doit cesser de tergiverser et décréter la vaccination obligatoire

Les autorités algériennes sont en train de jouer avec le feu. Et à ce rythme, elles finiront par se...

Confidentiel. Polémique au sein d’Air Algérie : la gratuité des billets d’avion réservée uniquement aux pilotes, stewards ou hôtesses

Une vive polémique a éclaté au sein d'Air Algérie à la suite d'une note émanant le 25 novembre dernier...

L’Etat algérien a enclenché en 2021 le processus d’acquisition de 20 % d’Ooredoo Algérie

Dans la plus grande discrétion et sans faire de bruit ni la moindre annonce aux médias nationaux, l'Etat algérien...

La fraude et l’évasion fiscale ont fait perdre à l’Algérie plus de 467 millions de dollars en 2020

L'Algérie perd un total de 476,57 Millions de dollars US en termes de recettes fiscales et se classe, en...

Tebboune calme le jeu avec la France et s’attend à un « retour à la normale »

Le président Abdelmadjid Tebboune a prédit vendredi "un retour à la normale" des relations avec la France, en pleine...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you