Exclusif. Les enregistrements vidéos de Bounouira datent de novembre 2021 et l’enquête n’a pas pu stopper leur diffusion

5
1306

Les enregistrements vidéos de Guermit Bounouira, le secrétaire particulier du défunt Ahmed Gaid Salah, l’ex-puissant patron de l’Etat-Major de l’Armée algérienne de 2004 jusqu’à 2019, qui ont fuité sur les réseaux sociaux et Internet datent du mois de novembre 2021 et les autorités militaires avaient et bel et bien connaissance de l’existence de ces vidéos accablantes pour l’actuel patron de l’Institution Militaire Algérienne, le Général de corps d’armée Said Chengriha, a pu confirmer Algérie Part auprès de plusieurs sources militaires concordantes. 

Ces images ont été tournées et enregistrées au cours du mois de novembre 2021. Ces enregistrements ont été réalisés plus exactement après le limogeage brutal et controversé du général-major Mohamed Kaidi, l’ex-Chef du Département Emploi-Préparation auprès de l’Etat-Major de l’Armée algérienne, qui a été remplacé officiellement dans ses fonctions le 10 novembre 2021 par le Génral-major Belkacem Hasnat.

C’est à la suite de ce rebondissement qui avait fait couler beaucoup d’encre au sein de l’Institution militaire algérienne que tout un réseau d’officiers militaires s’est constitué dans des conditions très troublantes pour permettre l’enregistrement du témoignage accablant de Guermit Bounouira. Selon nos sources, ce dernier a quitté sa cellule au sein de la prison militaire de Blida à deux reprises au cours des deux dernières semaines du mois de novembre 2021.

Lors de ces deux sorties, Guermit Bounouira avait été transféré vers le tribunal militaire de Blida pour être auditionné par les magistrats en charge de son dossier judiciaire où il fait l’objet depuis août 2020 de poursuites judiciaires engagées par le parquet militaire de Blida pour le chef d’accusation de haute trahison (possession d’informations et de documents secrets pour les remettre à des agents d’un pays étranger). C’est lors de ces deux sorties à l’extérieur de la prison militaire de Blida que les enregistrements vidéos ont pu être récupérés, assurent nos sources d’après lesquelles les services de la Direction Centrale de la Sécurité de l’Armée (DCSA) s’étaient rendu compte tardivement de ces fuites savamment orchestrées dans le but de fomenter un complot visant à déstabiliser le Chef d’Etat-Major de l’ANP, Said Chengriha et son entourage le plus proche.

L’enquête diligentée par la suite par les éléments de la DCSA a échoué à identifier les véritables acteurs de cette machination. Aucun des complices de Guermit Bounouira n’a pu être interpellé ou arrêté. Pendant deux mois, la DCSA avait tenté d’empêcher la diffusion de ces images et enregistrements qui colportent de très graves accusations contre l’Etat-Major de l’ANP, en vain. Ces enregistrements ont pu ainsi circuler « d’une main à une autre » avant d’atterrir à l’étranger où ils ont été ensuite massivement diffusés sur Internet et les réseaux sociaux au grand dam de l’institution militaire dont la stabilité d’apparence a pris un très sérieux coup.

5 COMMENTS

  1. Ces diffusions ne s’adressent pas au « petit peuple » ; Ce ne sont que des scuds inter-clans destinés à s’intimider !
    Assistera t-on à un bouquet final les prochains jours ou à un enterrement de 1ère classe, comme d’habitude ?
    Wait and See !

  2. Est ce que quelqu’un lui a dit que la 3e RM que commandait Chang n’a aucune frontière avec la Lybie et que Tam se trouve en 6e RM. On l’a aussi accusé de proxénétisme walla hachmou. Pas surprenant qu’il défend Lachkham et Akroum ses chouaker qui le dirigeaient à distance pour manipuler l’homme qui avait un poichiche à la place du cerveau et dont les circonstances on mis un pouvoir exorbitant entre ses mains pour broyers des hommes dotée d’une intelligence et d’une éducation supérieure comme le general Ghediri.

  3. Il est clair que Chengriha est fou.
    Et il est encore plus fou que le pouvoir algérien tolère un fou à sa tête.Ses prises de positions et ses immixtions dans la diplomatie algérienne sont dangereuses et complétement irréfléchies. Avoir placé cet individu à la tête de l’armée est irresponsable.Met-on une arme chargée entre les mains d’un fou?

  4. La pression du Peuple Algérien est en train de payer en fissurant le régime militaire en 2 blocs qui vont s’entretuer et se neutraliser.

    Question : zakakhra appartient à quel clan ? Je pense a celui de chengriha, toufik et jezar vu qu’il s’occupe de changer les couches de chengriha et kelboune

    Généraux criminels
    DRS terroristes

    Dawla madania machi askaria