A la une Exclusif. Des cartes de séjour en France pour les...

Exclusif. Des cartes de séjour en France pour les enfants des dirigeants algériens en échange des laissez-passer pour les « clandestins »

-

C’est un sale chantage. Les autorités algériennes ont pratiqué un véritable chantage à l’encontre des autorités françaises depuis de nombreuses années concernant la question des laissez-passer consulaires pour les migrants en situation irrégulière, à savoir les « migrants clandestins et sans-papiers » que les autorités françaises ont décidé d’expulser du territoire français vers l’Algérie, a constaté Algérie Part au cours de ses investigations. 

En effet, chaque année, un bureau spécial du Consulat général d’Algérie à Paris entre en contact avec les services de plusieurs préfectures de la région parisienne pour leur demander des régularisations des titres de séjour au profit des enfants, proches ou parents des hauts responsables du régime algérien. En moyenne, il s’agit d’environ 40 demandes de régularisation des titres de séjour formulées par les services consulaires algériens au profit des enfants, amis et parents de la Nomenklatura algérienne. Et en contrepartie de ces régularisations, ou attributions de titres de séjour pour des personnalités algériennes influentes, les autorités consulaires algériennes délivrent des laissez-passer afin de faciliter ainsi l’expulsion des « migrants clandestins » algériens appréhendés par la police française et faisant l’objet d’un ordre de quitter le territoire national émis par les tribunaux français.

Selon nos investigations, c’est le bureau social du service juridique du consulat général d’Algérie à Paris qui intervient auprès des préfectures françaises pour obtenir les cartes de séjour au profit des hauts responsables pistonnés. Une employée du bureau social du consulat général d’Algérie à Paris est entièrement dédiée aux « interventions » en faveur des dirigeants algériens et leurs familles auprès des préfectures françaises. C’est un accord presque tacite entre les autorités algériennes et françaises.

Grâce à ce dispositif, de nombreuses personnalités algériennes ont pu obtenir ces dernières années des titres de séjour à Paris. Il s’agit notamment de la fille d’Abdelkader Ouali,  l’ex-secrétaire général du ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales (MICL) entre 2005 et 2015, ministre des Ressources en eau (2015-2016) puis des Travaux publics (2016-2017), Amar Saadani, l’ex-fameux patron du FLN, la fille et la femme d’Abderrahmane Meziane Cherif, ancien ministre de l’Intérieur, ancien ambassadeur et ex-Consul général à Paris de 2004 jusqu’à 2010, le fils de Mohamed Kébir Addou, l’homme qui fut le consul général d’Algérie à Paris entre septembre 2014 et octobre 2019, et ancien wali d’Alger de 2004 jusqu’à 2013, etc., la liste est exhaustive et longue car elle comporte les épouses, les filles ou fils de plusieurs anciens walis, ministres ou mêmes généraux algériens. Algérie Part poursuit ses investigations et publiera prochainement une longue liste des personnalités algériennes ayant bénéficié des « interventions » dans le cadre de ce dispositif mis en place par le Consulat général d’Algérie à Paris en coordination avec les autorités françaises.

Il est à souligner enfin que les consuls sont impliqués dans ces opérations de régularisation des titres de séjour au profit de la Nomenklatura algérienne. Ils doivent apporter leur accord de principe et signer toutes les correspondances adressées aux préfectures parisiennes. Ce « trafic d’influence » dure depuis de nombreuses années. Chaque année, au moins 80 laissez-passer consulaires sont délivrés par le consulat général de Paris pour permettre l’expulsion des migrants sans-papiers algériens vers leur pays natal. Officieusement, presque la moitié de ces laissez-passer sont négociés dans le cadre d’un quota de régularisation des titres de séjour des parents et proches des dirigeants algériens.

10 COMMENTS

  1. Mais ça sera fini en 2022 car les Français avec ls crise sans précédent vont élire Lepen ou quelqu’un proche des idées de l’extrême droite. Les généraux n’auront plus leur protecteur Macron aux commandes !

  2. Avec toutes ces compromissions, le Rab El Makla de 2019, traitait les Hirakistes de « Hizb França » !
    Allez-y comprendre quelque chose ?
    Ils frappent tout en pleurant en même temps !

  3. Karim 70
    Le Parti socialiste ou le FN , c’est kif kif , ceux qui sont mis au devant de la scène sont ceux qui ont fait allégeance au CRIF.
    On peut y ajouter la mosquée de Paris où le CFCM entre autres.
    Qu’est-ce qu’on risque de plus que l’humiliation quotidienne qui nous ai faite grâce à l’aide de nos valeureux harkas.

  4. Le pouvoir algérien mendie et rampe une fois de plus! Aucune pudeur! Coté face: la France est soit disant l’ennemie traditionnelle coté pile on baisse le pantalon. Nif de larves.

  5. Axis7
    Pareil qu’au Maroc mais avec une différence de taille côté algérien.
    Ça a toujours été dénoncer et ça le sera toujours.
    N’est pas Mehdi Ben Barka qui veut…

  6. @Axis7
    A croire que vous avez baigné toute votre vie dans la vulgarité et l’insulte !
    Vous ne pouvez pas aligner 5 mots sans vomir vos trippes avec tout ce qu’elles contiennent !
    Un peu de décence, argumenter un peu, au risque de dépasser nos cachiristes à 2 neurones qui
    nous saturent déjà assez notre atmosphère !

  7. @[email protected] comme @[email protected] comme @[email protected] et d’autres c’est des marochiens
    Ils ne sont pas là pour argumenter mais pour insulter
    Concernant le sujet, c’est du Kouroutou comme d’habitude
    La France, comme l’Italie, , l’Espagne, l’Allemagne ont conditionné leurs quotas de visas à un accord de rapatriement de tous les clandés
    En contrepartie, l’obtention des visas est simplifier ou facilité pour les universitaires , les chercheurs, les journalistes, les industriels etc
    Pour obtenir une carte de séjour, c’est la Préfecture qui décide pas le Consulat et affirmer que le consul ou un membre du consulat peut « interférer » auprès d’un service de la Préfecture afin d’accorder ou de refuser un titre de séjour c’est débile
    Les fils des riches ( généraux, ministres, industriels etc) ont des sous, souvent des pieds à terre et cela facilite l’obtention d’un titre provisoire

  8. Ils sont près à vendre père et mère pour morceau de sucre. Pauvre de nous et pauvre Algérie et dire que ces tristes sir se prétendent héritiers de nos martyrs et représentant du peuple algérien.

  9. Axis7, n’a dit que la vérité et rien que la vérité, alors que certains ignorants s’en prennent à lui, pour la seule raison qu’il soit Marocains ! Je tiens à dire à ces gens que le Maroc a largué l’Algérie dans tous les domaines que vous soyez d’accord ou pas. Votre Jalousie vis-à-vis de ce pays n’y changera rien !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

L’équivalent de 130 millions de dollars USD pour soutenir les catégories les plus fragiles de la société : où ira cet argent public...

En 2022, l'Etat algérien s'est engagé à dépenser l'équivalent de 130 millions de dollars USD pour soutenir et prendre...

Le déclin inquiétant et dangereux de plusieurs secteurs industriels se poursuit en Algérie

Le discours officiel du régime algérien sur la nécessité de développer l'économie nationale en la diversifiant pour renforcer la...

La majorité écrasante des jeunes algériens habitent encore avec leurs parents et peinent à obtenir leur indépendance

La majorité des jeunes algériens habitent encore avec leurs parents et peinent à obtenir leur indépendance en ayant leurs...

Révélations – Le Consul Général à Marseille, le Conseiller de la Présidence Sont-ils Véritablement au Service du Peuple Algérien ?

Nul besoin de le dire. Les Algériens savent que dans ce club très fermé de privilégiés et d’opportunistes composé...

Plus de 8,6 millions d’enfants et 6,8 ans d’adolescents algériens : quel pays va-t-on léguer pour les générations futures ?

L'Algérie compte plus de  8,6 millions d'enfants âgés de moins de 9 ans et plus de 6,8 millions d'adolescents...

L’Algérie ne compte que 4,3 millions de personnes âgées

L'Algérie compte seulement 4,3 millions de personnes âgées, nous apprennent les plus récents chiffres sur l’évolution démographique dans notre...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you