A la une Emmanuel Macron a laissé éclater sa colère après...

Emmanuel Macron a laissé éclater sa colère après plusieurs mois d’une politique de chantage du régime algérien

-

Une crise inédite a bel et bien éclaté entre l’Algérie et la France. Mais cette crise était « inéluctable », ont confié à Algérie Part plusieurs sources diplomatiques françaises selon lesquelles le Président Emmanuel Macron a laissé éclater sa colère à la suite de plusieurs mois d’une politique de chantage exercée par le régime algérien et qualifiée depuis Paris de « répugnante ». Cette politique de chantage est liée aux  dossiers des migrants et des ressortissants algériens radicalisés interpellés par les services de sécurité en France. Des ressortissants que l’Algérie refusent dans la majorité des cas de reprendre sur son territoire pour la simple raison qu’elle exige, en contrepartie, à la France de lui remettre des opposants politiques exilés et établis sur le territoire français. 

Les négociations durent depuis presque une année. Et à chaque fois que les autorités françaises réclament des laissez-passer consulaires aux autorités algériennes pour expulser des migrants irréguliers, ces dernières rechignent et refusent de les délivrer. Pis encore, dans le dossier des personnes radicalisées en raison de leurs activités liées clairement à l’idéologie islamiste radicale, les autorités algériennes freinent à chaque fois les pourparlers en réclamant aux autorités françaises la « réciprocité » dans les échanges entre les personnes qualifiées de « dangereuses pour l’ordre public ».

Mais cette réciprocité imaginée par les autorités algériennes concerne d’abord et avant-tout les opposants, journalistes indépendants ou activistes pacifiques exilés en France. En effet, Algérie Part a pu vérifier au cours de ses investigations, que depuis le printemps 2020, le pouvoir algérien a largement renforcé son lobbying qui est devenu de plus en plus agressif pour réclamer à la France l’extradition de Youtubeurs engagés et populaires auprès du Hirak comme Amir Dz ou Hichem Aboud ainsi que des journalistes indépendants qui dénoncent au vitriol les dérives des hauts responsables algériens comme notre Rédacteur en Chef, Abdou Semmar, sans oublier de nombreux militants et activistes de formations politiques classées par la Justice algérienne comme « terroristes » à l’image du MAK ou de Rachad.

A ce sujet, Algérie Part avait révélé le 28 septembre dernier que la Direction de la Documentation et de la Sécurité Extérieure (DDSE), le renseignement extérieur algérien, ainsi que la Direction générale de la Sécurité Nationale (DGSN), à savoir la Police nationale algérienne, ont envoyé officiellement à la mi-septembre de cette année une liste officielle contenant les noms d’une vingtaine de personnes de nationalité algérienne établies en France et qui sont activement recherchées par la Justice algérienne. Cependant, cette vingtaine de personnes n’est guère composées de délinquants, voyous, oligarques en fuite après avoir détourné des sommes colossales en Algérie ou des dirigeants politiques et militaires corrompus comme le général Ghali Belkecir, l’ex-commandant de la Gendarmerie nationale. Non, cette liste officielle obtenue par Algérie Part au cours de ses investigations, contient uniquement les noms de journalistes, militants et activistes du Hirak ou de quelques partisans du Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie (MAK).

Ce n’est pas la première fois que le pouvoir algérien exerce des pressions fortes pour obtenir l’extradition d’opposants politiques diabolisés et considérés comme des « terroristes » à travers un processus judiciaire totalement maladroit. En effet, dans leurs échanges avec les autorités algériennes, les magistrats ont à maintes reprises exigé des dossiers sérieux, rigoureux étayés par des preuves concrètes afin de justifier une mise en examen officielle d’Amir Dz, Hichem Aboud, Ferhat M’henni ou des activistes du mouvement Rachad. Il s’avère, confirment nos sources, que les dossiers judiciaires communiqués par les autorités algériennes ne contiennent aucun élément persuasif, fondé ou rationnel permettant à des magistrats français d’ouvrir une information judiciaire contre ces ressortissants algériens qui dérangent le pouvoir « politico-militaire » d’Alger.

Après de nombreuses réunions formelles comme informelles organisées par plusieurs organismes sécuritaires français avec leurs homologues algériens, Paris a fini par comprendre que le pouvoir algérien s’entête dans sa logique de chantage en bloquant tous les dossiers de la coopération judiciaire et sécuritaire à cause du refus des autorités judiciaires françaises de se mouiller dans les pratiques liberticides de la Justice algérienne.

Il faut savoir que la France veut officiellement mettre en œuvre des expulsions de 231 personnes en situation irrégulière et fichées sur le territoire français. Sur ces 231 personnes, 180 sont actuellement en prison. Le ministère de l’Intérieur fait savoir que 70 % de ces personnes – dont on sait seulement que ce sont des étrangers en situation irrégulière classées au fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste (FSPRT) – viennent de quatre pays : la Tunisie, le Maroc, l’Algérie et la Russie. C’est le rapatriement de neuf personnes qui a été demandé au Maroc (plusieurs d’entre elles sont déjà reparties), d’une vingtaine à la Tunisie et entre 20 et 30 à l’Algérie.

Epuisant tous les recours possibles et imaginables, et après plusieurs appels téléphoniques avec Abdelmadjid Tebboune,  Emmanuel Macron a fini par laisser éclater sa colère contre les décideurs algériens qu’il soupçonne ouvertement de torpiller ses efforts pour gérer convenablement la très délicate question migratoire, un enjeu majeur pour les prochaines élections présidentielles françaises de 2022 où Emmanuel Macron engage sa propre survie. En clair, l’Elysée ne veut plus entendre parler du chantage qui lui exerce El-Mouradia dans des dossiers où le droit, la transparence et l’éthique doivent primer sur toutes les autres considérations dans les relations entre les Etats notamment lorsqu’il s’agit de deux pays qui  prétendent être des « partenaires ».

 

17 COMMENTS

  1. @zemmar, harki fils de harki
    Tu te donnes trop d’importance, les marocains, aussi, ont vu le nombre de visas réduit de 50%. Il me semble qu’ils n’ont pas demandé le rapatriement de « militants pacifistes ».
    Macron est une coquille vide , il a baissé culotte devant les usa qui ont foutu une claque mémorable à la France, une véritable humiliation. C’est un type manipulateur, obsédé par sa réélection, prêt à tout, même à se rouler dans la fange des lepen et zemmour qui surfent sur la haine de la majorité des français envers l’Algérie. Il suffit de parcourir les commentaires des internautes français ces dernières 24h pour s’en convaincre.
    Dans la mémoire collective des français, du moins pour beaucoup, la guerre d’Algérie continue.
    Ps: une réponse à l’affirmation de Macron sur  » la haine de la France », oui tu as raison,nous avons la haine de la France dans nos gènes, paroles de quelqu’un qui a vécu votre oeuvre « civilisatrice »

  2. L’Algérie (le régime) a de tout temps était l’enfant gâté de la France. Que de fois la France a détourné ses yeux des méfaits de la junte sur le peuple algérien ? Alors, les habitudes s’acquièrent et se gardent, d’où cette tempête dans un verre d’eau, du pouvoir algérien pour ce traitement inhabituel dont il est l’objet pour une fois !
    Si vraiment la France a changé de braquet, qu’elle le démontre par un geste fort vis-à-vis du peuple (le Hirak) pour infléchir le rapport de force mal saint imposé aux algériens depuis 1962 ! Sinon, il ne s’agirait que d’une nième manoeuvre pour traverser la campagne électorale des présidentielles d’avril 2022, avant de retomber dans les errements auxquels nous sommes habitués.

  3. Les vrais harkis sont ceux qui soutiennent cette JUNTE. Et après avoir volé et dilapider en ânjiri vont au Canada pour insulter les vrais patriotes.
    Abdou Semmar avec sa plume fait mille fois mieux que tous ces cachiristes patentés, patriotes ta3 zouj dourou, ayant fuit le pays avec les poches pleines de la sueur des Algeriens.
    Merci Monsieur Macron pour le coup de pied dans la fourmilière. Pour en finir il faut ouvrir complètement les archives françaises pour que les gens sachent qui sont ceux qui mettent l’anjiri sous cloche depuis bien avant 62. Cela leurs donnera le dernier coup de pied de l’âne.

  4. @loco
    Tu es de la merde, c’est inscrit dans tes gènes. J’ajouterai rkhiss, tu insultes tes seigneurs. Contre l’ignorance, il n’y a pas de remède, tu continueras à rabacher tes âneries jusqu’à la fin de tes jours.

  5. A Mouloud le résidu de la Issaba,
    Rien que ça tu te prends pour un seigneur, chouf ya sidi chouf !!!!
    Un seigneur qui fait partie du clan qui fait que des centaines d’Algériens meurent en mer chaque semaine.
    Un seigneur qui à fuit soit disant cette junte et qui continue à la défendre bec et ongle malgré toutes les ignominies.
    Un seigneur oui, mais avec tes congénères car pour moi et pour beaucoup d’entre nous, tu n’es que quelqu’un qui a vendu son âme au diable pour avoir une part de la bête.
    Seigneur, ça fait vraiment rire, rien que ça seigneur, bien sûr nous autres la populace nous sommes des Gueux.

  6. @loco
    Que sais-tu de moi ya ra3i? Je n’ai jamais défendu le régime mais le pays, l’état algérien. Quant à mes biens volés, j’ai quitté l’Algérie avec 15000 francs, au Canada j’ai bossé comme un bagnard, j’ai recommencé au bas de l’échelle, je suis retourné à l’université pour préparer un MBA.
    j’ai un appartement de 3 pièces en Algérie.
    J’ai combattu la mafia prédatrice et, avec l’aide de vrais patriotes, j’ai eu un certain succès contre la mafia du sucre (1995) un dg et plusieurs collaborateurs ont pris 10 ans.
    En outre, père de famille, j’ai pris les armes contre les hordes terroristes.
    Contrairement à bcp de rêveurs ou idiots qui postent sur ce site, j’ai la capacité de prendre du recul, de discerner l’essentiel du secondaire.
    Tu vois, je suis ton seigneur.

  7. Ya Mouloud,
    Relis tes anciens posts ou tu dis le contraire.
    Quant à être mon seigneur tu te mets un gros ou même une mais dans ton fion.
    Je n’ai ni Dieu,ni seigneur,tiens le pour dit.
    Quant à ta vie , elle n’intéresse personne, quant à défendre l’anjiri , l’état comme tu le dis si bien ,rien a rajouter. Tu défends très bien la junte qui est représentante de cet état.
    Quant à la broderie, je n’ai jamais appris à faire et je n’apprendrai jamais.
    Défends bien ton état voyou,il te le rendrai bien c’est sûr, bien que le vent est en train de tourner.
    Merci Monsieur Abdou Semmar et un grand Merci à Monsieur MACRON.

  8. Il y’a un défouloir anti-kabyles dans l’autre AP des Nezzar ! On ne saurait trop recommander à certains nostalgiques des années 1990 (années-junte) d’aller s’épancher là-bas pour nous épargner leurs contorsions pseudo-intellectuelles grotesques !

  9. @boussad
    Toujours des posts absolument vides de substance. Pour les contorsions pseudo-intellectuelles, j’admets que tu es le meilleur et de loin

  10. « Repugnante »: c’est exactement le qualificatif qui sied aux porcs de la dictature algérienne extrêmement impopulaire au demeurant dans l’opinion française. Surtout à droite. Macron gagnera en popularité à fermer le clapet fétide de Tebboune & Chengriha, les deux plaies séniles de l’Algérie.

  11. @loco
    Il me semble que tu n’avais plus rien me dire. Si ton cul te démange, j’ai le regret de t’informer que je ne suis pas preneur.
    Quant à @axis va lécher les couilles de ton maître, elles te seront délicieuses

  12. Ya Mouloud,
    Tu parles comme un ado boutonneux, cela prouve ton niveau.
    Tu es juste un excrément malodorant.
    Que ta mort soit,au niveau de la haine que tu as des Kabyles. Cad mort comme un chien à des milliers de kms de l’anjiri.
    Et surtout fait toi enterré la bas pour ne pas polluer plus la terre algérienne.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

A la suite de plusieurs révélations d’Algérie Part, le lieutenant-colonel Tarek Amirat dégradé et radié du renseignement extérieur

Impliqué jusqu'au cou dans de nombreux scandales d'abus de pouvoir et de malversations financières ou de corruption comme il...

Le témoignage émouvant d’un jeune algérien au procès des attentats terroristes du 13-Novembre 2015 à Paris

"Moi, je viens d'Algérie. Vous, vous êtes nés en Europe et vous aviez toutes les chances... Au lieu de...

Lorsque l’Algérie était plus riche que la Pologne, Turquie ou Malaisie avant de se faire distancer

Peu d'Algériens le savent : l'Algérie était naguère un pays plus riche que de nombreux actuels pays émergents qui...

Dans un contexte politique et sécuritaire houleux, l’Armée algérienne augmente son budget pour l’année 2022

Dans un contexte politique et sécuritaire régional très houleux, l'Armée algérienne augmente et renforce son budget pour l'année 2022,...

En 2022, Tebboune va faire exploser le budget du Palais Présidentiel d’El-Mouradia et s’offre l’équivalent de 110 millions de dollars

C'est un véritable record. Pour 2022, Abdelmadjid Tebboune a décidé d'accorder au Palais Présidentiel d'El-Mouradia, à savoir la Présidence...

Enquête. La dépendance de l’Algérie vis-à-vis des contrats à long terme l’empêche de profiter de l’embellie des prix du gaz naturel

Faible niveau des inventaires, explosion des prix, détournements de cargos de gaz naturel liquéfié (GNL)… Le marché du gaz...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you