Documents exclusifs. Les étranges largesses cachées derrière les voitures neuves acquises par des hauts responsables de la wilaya de Tiaret

4
1050

La justice algérienne devra plancher à nouveau sur un autre scandale qui vient d’éclater à la wilaya de Tiaret. Selon les documents (bons de commande et factures) obtenus par Algérie Part au cours de ses investigations, deux anciens hauts responsables de la wilaya de Tiaret, pour ne citer que ces deux là, à savoir Belamri Youcef, l’ex-directeur du cabinet du l’ex-Wali de Tiaret, et qui occupe actuellement le poste de chef de Daïra de Bouira ainsi que Bebakhma Mohamed, l’ex-DRAG (directeur de la réglementation et des affaires générales) de la wilaya de Tiaret, muté au cours de l’été 2021 à la wilaya d’Oran, bénéficiaient de « réductions considérables et douteuses » sur l’achat de véhicules neufs commercialisées par Hyundai Algérie, l’ancienne enseigne détenue par le milliardaire et oligarque Mahieddine Tahkout  incarcéré par la justice algérienne depuis le 9 juin 2019. 

Les copies des factures qui sont en notre possession démontrent que les deux responsables ont reçu en avril 2018 deux véhicules neufs de la marque « Hyundai Creta 1.6 CRDI de 128 ch MIA BVA 4×2 » au prix de 3.000.000 DA TTC seulement, alors qu’a cette époque là, le prix réel s’élevait à plus de 3.483.800 DA TTC.

Autre élément troublant soulevé par les documents en notre possession, les commandes des deux véhicules ont été effectuées par les deux responsables le même jour et le même mois, soit le 4 mars 2018 !

D’autres sources bien au fait de ce dossier affirment à Algérie Part que plusieurs voitures ont été offertes gratuitement à de nombreux autres responsables de la Wilaya de Tiaret en contrepartie d’énormes facilitations administratives.

Ces privilèges n’ont jamais été expliqués ni commentés par les responsables locaux. Les ventes de véhicules de TMC ont-ils été déclarés aux services des fisc ? Y avait-t-il d’autres responsables locaux à Tiaret qui avaient bénéficié de ces largesses généreuses ? En contrepartie de quelle facilitation Tahkout avait offert ces véhicules neufs aux responsables les plus influents de la Wilaya de Tiaret ? Ces questions méritent des réponses et seule une enquête judiciaire, si elle est réellement ouverte, pourra nous les fournir.

 

 

4 COMMENTS

  1. Si le système tient encore au bout de 60 ans,
    c’est bien parce que la corruption tient lieu
    de méthode de gestion !
    Rappelez-vous le sort réservé à l’intègre
    Boudiaf (AI) en comparaison de Boutesrika,
    qualifié de moins mauvais des candidats,
    qui a rempilé en veux tu ; en voilà !
    Il se trouvera quand-même des cachiristes-
    délateurs nourris aux biberons de la rente qui
    tenteront de faire porter le chapeau, après sa
    mort, à moindre frais, au serrak ès-qualité,
    pour se dédouaner et repartir de plus belle !
    Il faut qu’ils prennent le temps qu’il faut
    pour préparer leur progéniture pour leur
    succéder ! Alyawm, Aldzaïr takfina, wa intouma,
    Instanaw Ghadwa !

  2. Y a l’ami Balou tu es très humain, moi je leurs ferais pire que toi ,je les coupes en morceaux et je donnerai leurs chaires aux chiens afin qu’ils disparaissent a vie , depuis des années ils ont acculé le pays et le peuple dans la misère , alors qu’eux ils profitaient de la Mane pétrolière et tous les droits que le pouvoir a mis leur disposition, entre temps les pauvres gens croquaient du pains sec sous leurs dents.

  3. va donc voir comment notre ami le pantin bouffon de comique qui se prétend roi a confisqué au peuple marocain
    va voir ce que ce vaillant peuple qui souffre en silence doit faire pour se nourrir
    prostituer ses enfants et vendre de la drogue aux pedophiles européens pour quelques euros
    y’a zemmara sous un journaliste honnête et pas un agent du makhzen