A la une Documents exclusifs. Comment l'oligarque Abdelmalek Sahraoui est devenu le...

Documents exclusifs. Comment l’oligarque Abdelmalek Sahraoui est devenu le roi de la Fraude fiscale et financière en Algérie

-

Les investigations d’Algérie Part ont abouti à la découverte de nouvelles fraudes financières et fiscales ayant permis l’enrichissement phénoménal du milliardaire Abdelmalek Sahraoui, député FLN de la wilaya de Mascara, et l’un des derniers oligarques de l’ère Bouteflika qui a été entièrement épargné par la justice algérienne en raison de ses fortes connexions avec de nombreux hauts responsables civils et militaires. 

Cette fois-ci, Algérie Part a obtenu de nouveaux documents exclusifs qui retracent l’ensemble des pratiques frauduleuses qui permettent à Abdelmalek Sahraoui de dissimuler des revenus conséquents au vu et au su des services du fisc algérien et de la Justice algérienne qui continue de le protéger en dépit de son implication dans de graves scandales de malversations financières révélées à plusieurs reprises dans les précédentes enquêtes d’Algérie Part.

Nous avons constaté au cours de nos investigations qu’au cours de l’exercice financier 2017 de la SPA API Algerian Petroleum Industry, l’une des ses 84 entreprises lancées en Algérie depuis le début des années 2000, Abdelmalek Sahraoui et ses associés ainsi que ses gérants ont mis en place des montages financiers totalement opaques et illégaux pour dissimuler des sommes colossales aux services des impôts algériens. Le rapport confidentiel du commissaire aux comptes qui a permis d’auditer les comptes sociaux de cette société appartenant à l’oligarque Abdelmalek Sahraoui a révélé que les gérants de la société SPA API n’ont pas respecté plusieurs dispositions du code de commerce en Algérie. Cet audit a révélé également de nombreuses anomalies qui auraient pu alerter les autorités fiscales et judiciaires pour lancer des poursuites à l’encontre d’Abdelmalek Sahraoui. Or, ce dernier a continué de jouir de l’immunité parlementaire et de tous les privilèges d’un haut responsable du FLN.

Cet audit a permis de découvrir que cette  société de l’empire Sahraoui a fait une étrange provision sur créances clients. Une Provision pour des clients douteux ou irrécouvrables. Il s’agit d’un dangereux mécanisme frauduleux destiné à berner les services du fisc. Et pour cause, en termes de comptabilité, la créance douteuse se distingue de la créance irrécouvrable. Cette dernière suppose une perte certaine et définitive de la créance alors que la créance douteuse suppose une probabilité de non-recouvrement. La distinction n’est pas superflue puisque l’existence d’une créance irrévocable permet notamment à l’entreprise de récupérer la TVA. Les entreprises d’Abdelmalek Sahraoui multiplient ainsi les créances irrévocables pour récupérer la TVA auprès de la direction générale des impôts.

Par ailleurs, il faut savoir que le montant de la provision pour toute créance douteuse peut-être fiscalement déductible du résultat de l’entreprise. Si cette dernière parvient finalement à la recouvrer, il est nécessaire de procéder à la réintégration du montant de la provision dans le résultat de l’entreprise. Or, Abdelmalek Sahraoui contraint ses entreprises comme la SPA API à déclarer de nombreuses créances douteuses pour qu’elles soient déductibles du résultat de l’entreprise et baisser ainsi les revenus qu’il faut verser aux services du fisc et par ricochet au Trésor Public.

La tactique d’Abdelmalek Sahraoui est de renforcer le cumul le stock des créances douteuses pour dissimuler des revenus alors que dans la réalité, il engrange des paiements en cash, en espèces, qu’il passe sous silence à l’abri des regards indiscrets des contrôleurs.

Cependant, Abdelmalek Sahraoui abuse de ces pratiques frauduleuses dans le rapport d’audit en notre possession, il est clairement affirmé que l’entreprise de Sahraoui et ses associés notamment l’un de ses frères dispose d’un cumule des créances très importantes sur clients par rapport au chiffre d’affaires de la société depuis 2010 ! Depuis 2010, le milliardaire Abdelmalek Sahraoui trafique et invente des créances douteuses sans aucune justification fiscale. L’auditeur, à savoir le commissaire aux comptes, a demandé en urgence « un recouvrement de ces créances ». Or, comme Abdelmalek Sahraoui est au-dessus des lois, personne ne lui demandes comptes.

Le député milliardaire de Mascara ne s’arrête pas-là. Il va jusqu’à collectionner d’autres pratiques financières occultes pour dissimuler illégalement ses revenus. Ainsi, à titre d’exemple, aucun PV de caisse n’a pas justifier une somme équivalente à 16 274 252,18
DA qui a atterri dans les caisses de l’entreprises de la SPA API. Par ailleurs, les gérants et associés d’Abdelmalek Sahraoui ont refusé de fournir les attestations de solde et les états de rapprochement bancaire de la banque BDL ESSENIA et BADR ORAN. Impossible donc de contrôler les opérations financières accomplies avec ces deux banques.

L’oligarque Abdelmalek Sahraoui est également le champion des factures douteuses. Par exemple, les fournisseurs de la société du député FLN de Mascara ont présenté factures non parvenues de 35 978 000 DA. Ces factures remontent aux exercices financiers antérieurs de 2016, 2015, 2014 et bien avant. Le commissaire aux comptes a demandé à ce que ces factures soient analysées et régularisées. Naturellement, Abdelmalek Sahraoui ne fera jamais rien.

L’auditeur a trouvé de nombreuses sommes qui ont été encaissées par l’entreprise d’Abdelmalek Sahraoui sans aucune pièces justificatives ! De l’argent dont on ignore totalement la provenance. Il s’agit du  compte 51200112 ouvert à la « BEA Mascara » d’un solde de 352 913 779 DA. Ce compte comporte un montant de 350 970 314.50 DA non-justifiés. Des fraudes et des anomalies, il y en a tellement dans les sociétés appartenant au milliardaire Abdelmalek Sahraoui. Il faudra consacrer tout un livre à cet oligarque intouchable devenu absolument maitre dans la fraude fiscale et financière. Mais en Algérie, aucune autorité n’a inquiété Abdelmalek Sahraoui. Au contraire, les autorités le protègent et s’en prennent à celles et ceux qui osent le dénoncer ! Triste « Nouvelle Algérie ».

 

 

 

4 COMMENTS

  1. Votre journal est a recommander et devrait recevoir le soutien du peuple Algerien et Abdou Semmar devrair recevoir la palme d’or du peuple Algerien pour services a la nation. Merci de reveler toute
    cette corruption multidimentionnelle qui a fait de l’Algerie un pays defectueux dans tous les domaines.

  2. En voilà un qui à tout compris, un milliardaire made in algeria, je propose qu’on l’exporte Manu militari quelques part aux fin font du Sahara sans manger ni à boire, en guise de matelas tout l’argent qui l’a volé , jusqu’à ce que mort s’en suive. Le proverbe dit « Une orange gâtée corrompt ses voisines, comme un seul homme méchant peut gâter toute une société «  ce proverbe illustre parfaitement la mafia algérienne.

  3. @kabylos, @balou
    Merci pour votre réveil, c’est le dixième article dans ce site qui parle de Sahraoui le milliardaire, personnellement je n’ai aucune affinité et je méfie des oligarques d’el issaba.
    Mais ce qui me dérange c’est la dent dure et cette haine viscérale envers le sieur par A. Semmar, des malfrats pour moins que ça croupissent en prison.
    Pour être honnête et juste, il faut vérifier les infos et écouter la version de Mr Sahraoui et notre justice à la Lee Van Cleef est aussi aveugle??
    Je regrette mais jusqu’à preuve de contraire l’article charge le client, mais il nous faut un article à décharge pour être équitable !!

  4. En Algérie, hélas ! Les clans se succèdent et les oligarques avec. Vous pouvez écrire tout ce que vous voulez, s’il a la ligne directe du donneur d’ordre au « ministre de l’in-justice », il peut dormir sur ses deux oreilles M. Sahraoui !
    Quant à l’article à décharge, vous en connaissez vous « des qui se tirent une balle dans le pied » !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

COVID-19. Attention, augmentation des nouvelles contaminations dans plusieurs wilayas en Algérie

L'Institut National de la Santé Publique (INSP),un organisme scientifique officiel relevant du ministère algérien de la santé chargé de...

COVID-19. Alger, Jijel, Blida et Oran : les 8 wilayas où le nombre des cas hospitalisés est le plus important en Algérie

En dépit du recul des cas contaminés en Algérie, les hôpitaux continuent d'hospitaliser les cas souffrant des formes les...

Document exclusif. Après la COVID-19, la tuberculose inquiète fortement les autorités algériennes

En Algérie, il n'y a pas que l'épidémie de la COVID-19 qui menace particulièrement la santé publique de la...

Le Consulat général de France à Alger déconseille strictement tout déplacement depuis l’Algérie vers la France et de France vers l’Algérie

Ce dimanche 17 janvier, le Consulat général de France à Alger a déconseillé strictement tout déplacement depuis l’Algérie vers...

Confidentiel. Sonatrach : de nouvelles magouilles douteuses autour d’un important marché dans la production des hydrocarbures

A la suite des révélations d'Algérie Part sur l'annulation illégale et surréaliste de séance de l'ouverture des plis commerciaux...

Révélations. L’incroyable parachute doré offert à l’ex-PDG d’Air Algérie

De nombreuses voix au sein et à l'extérieur d'Air Algérie se sont interrogées sur les raisons évoquées officiellement à...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you