A la une Document exclusif. Les autorités algériennes lancent officiellement l'organisation de...

Document exclusif. Les autorités algériennes lancent officiellement l’organisation de la campagne de vaccination contre la COVID-19

-

Les autorités algériennes ont lancé officiellement le dispositif organisationnel de la future campagne de vaccination contre la COVID-19. Un document officiel du ministère de la Santé a instruit les divers services et directions du secteur de la Santé Publique de commencer à mettre en place ce nouveau dispositif depuis le 11 janvier dernier,  a constaté Algérie Part au cours de ses investigations. 

Ce nouveau dispositif implique toutes les directions de santé des wilayas, les hôpitaux publics, les cliniques privées, la Pharmacie Centrale des Hôpitaux, l’Institut Pasteur d’Algérie ou l’Institut National de la Santé Publique à Alger. Le ministère algérien de la Santé a instruit officiellement les directions de Santé de toutes les wilayas du pays d’identifier un lieu de stockage sécurisé des vaccins dans chaque wilaya à travers le pays. L’instruction du ministère algérien de la Santé demande également des estimations précises du nombre des personnes à vacciner par chaque wilaya. Il est également question de mettre  en place dans chaque wilaya une équipe chargée de la coordination et de suivi des opérations de vaccination au niveau des wilayas.

Au niveau des hôpitaux, les autorités du ministère de la Santé ont demandé aux responsables de ces structures sanitaires d’assurer l’appui logistique la future vaccination contre la COVID-19. La priorité doit être accordée au stockage du vaccin contre la COVID-19. Ensuite, il faut commencer par l’organisation de la vaccination du personnel de santé.

Le ministère algérien de la Santé prévoit également de mettre en place des centres vaccinateurs. Et dans chacun de ces centres, il faut établir les listes des personnes qu’il faut vacciner. Des actes vaccinaux seront délivrés à chaque personne vaccinée contre le coronavirus COVID-19.

D’après le même document en notre possession, les centres vaccinateurs seront déployés au sein des polycliniques, des unités de médecine du travail et d’autres centres seront itinérants et gérés par des équipes mobiles.

Lors de chaque vaccination, les patients doivent être gardées en observation pendant au moins 30 minutes. Les médecins des centres vaccinateurs ont été aussi instruits de prendre en charge rapidement les manifestations allergiques immédiates qui peuvent survenir après l’acte vaccinal.

Le document du ministère algérien de la Santé souligne enfin qu’il faut lancer des larges campagnes de sensibilisation dans les médias nationaux afin de rassurer l’opinion publique algérienne sur les bienfaits de cette future campagne de vaccination.

Soulignons enfin que l’Algérie a enregistré officiellement le 10 janvier dernier le vaccin russe Sputnik V contre la COVID-19. Les autorités algériennes auraient commandé pas moins de 500 mille doses à la Russie pour entamer le début de cette campagne de vaccination. Mais, pour l’heure, aucune information officielle n’a été révélée sur la réception officielle par l’Algérie de ces premières commandes. Pour le moment, ces informations sont à prendre avec des pincettes car la disponibilité de ce vaccin russe cause problème y compris en Russie où la campagne de vaccination peine à démarrer avec efficacité.

L’Algérie devient en tout cas le premier pays africain à approuver officiellement l’utilisation du vaccin en l’enregistrant officiellement par l’Agence nationale algérienne des produits pharmaceutiques.

1 COMMENT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

COVID-19. Attention, augmentation des nouvelles contaminations dans plusieurs wilayas en Algérie

L'Institut National de la Santé Publique (INSP),un organisme scientifique officiel relevant du ministère algérien de la santé chargé de...

COVID-19. Alger, Jijel, Blida et Oran : les 8 wilayas où le nombre des cas hospitalisés est le plus important en Algérie

En dépit du recul des cas contaminés en Algérie, les hôpitaux continuent d'hospitaliser les cas souffrant des formes les...

Document exclusif. Après la COVID-19, la tuberculose inquiète fortement les autorités algériennes

En Algérie, il n'y a pas que l'épidémie de la COVID-19 qui menace particulièrement la santé publique de la...

Le Consulat général de France à Alger déconseille strictement tout déplacement depuis l’Algérie vers la France et de France vers l’Algérie

Ce dimanche 17 janvier, le Consulat général de France à Alger a déconseillé strictement tout déplacement depuis l’Algérie vers...

Confidentiel. Sonatrach : de nouvelles magouilles douteuses autour d’un important marché dans la production des hydrocarbures

A la suite des révélations d'Algérie Part sur l'annulation illégale et surréaliste de séance de l'ouverture des plis commerciaux...

Révélations. L’incroyable parachute doré offert à l’ex-PDG d’Air Algérie

De nombreuses voix au sein et à l'extérieur d'Air Algérie se sont interrogées sur les raisons évoquées officiellement à...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you