A la une Djerad maintenu, Ferhat Ait Ali et Abdelmadjid Attar limogés

Djerad maintenu, Ferhat Ait Ali et Abdelmadjid Attar limogés

-

La Présidence de la République vient de confirmer officiellement qu’un remaniement partiel a été décidé définitivement par Abdelmadjid Tebboune. Or, ce dernier a procédé ce dimanche en fin de journée à un remaniement très partiel du Gouvernement. Et la liste des ministres de ce nouveau gouvernement a été officiellement dévoilée par un communiqué de la présidence de la République. 

En effet, c’est vraiment un tout petit remaniement qui vient d’être décidé par Abdelmadjid Tebboune. Tout le gouvernement dirigé par Abdelaziz Djerad a été pratiquement maintenu dans ses fonctions. Seuls deux ministres importants ont été limogés. Il s’agit du ministre de l’Industrie, Ferhat Ait Ali, et celui de l’Energie, Abdelmadjid Attar. Excepté ces deux ministres qui ont été démis de leurs fonctions, presque tous les autres membres du gouvernement Djerad ont été maintenus dans leurs fonctions.

Des changements totalement superficiels ont été enregistrés à la tête du ministère de l’Habitat où Kamel Nasri a été remplacé par l’ex-patron de l’AADL, Tarek Belaribi, réputé pour être une personnalité issue de l’entourage proche d’Abdelmadjid Tebboune. Par ailleurs, le ministère de l’Environnement a connu également un changement de façade puisque la ministre Dalila Boudjemaâ a été désignée à la tête de ce ministère à la place de Nassira Benharrats.

Il est à rappeler Dalila Boudjemaâ avait dirigé le ministère de l’Environnement et de la Ville depuis le 4 septembre 2012 dans le premier gouvernement d’Abdelmalek Sellal, ensuite elle est devenue ministre de l’Aménagement du territoire et de l’Environnement lors du remaniement du 11 septembre 2013 et elle conserva son poste lors de celui du 5 mai 2014. Elle symbolise parfaitement l’ère du régime déchu d’Abdelaziz Bouteflik.

14 COMMENTS

  1. Le régime est cuit, il y a que les voyous et les incultes qui veulent travailler pour la junte! De nombreuses personnalités et compétences ont été approchées par le régime pour qu’ils soient dans ce gouvernement mais sans succès.
    Les compétences nombreuses attendent la chute du régime pour se mettre au service de l’Algérie.

  2. On garde l’homme des associés-propriétaires et
    on éjecte les hommes (KDS) du Gérant-non associé !
    Quand la loi du plus fort passe toujours et encore !

  3. Généralement quand il ya remaniement dans un gouvernement, c’est la majorité des ministres qui sont renouvelés, et là il y’a deux ministres qui sont limogés et la majorité restent ? Je dirais que ces deux ministres ont démissionné tout simplement, Ait Ali n’aurait jamais dû rejoindre le gouvernement djerad, mais comme ont dit « qui tente rien n’a rien , il a dû se dire l’Algérie el djadida, il s’est brûlé les ailes, tant pis pour lui.

  4. M. Semmar dites nous pkoi les deux limogeages, pour l’industrie on comprend pkoi mais pkoi l’énergie que vous décrivez comme le copain de jderrad.
    Est cela le nouveau gouvernement de technocrates pour sauver l’économie de l’Algérie !?

  5. Je rejoint UhJ,
    Monsieur Semmar à toujours critiquer Djerad lors qu’il sait très bien que quiconque ce n’est ni Djerad ni la marionnette Teboune qui choisissent ou désignent certes Teboune négocie tout de meme pour deux ou trois parmi ses proches amis mais le reste c’est les militaires qu’on le veuille ou pas.
    Pour le ministre de l’énergie il na pas cesser de le démonter par ces critiques et que c’est un ami à Djerad et maintenant une fois qu’il a été mis à l’écart mais bien sur il va bénéficier d’un autre poste on va pas le remercier comme çà.
    Quand à Ait-Ali franchement ce voyou assoiffé du pouvoir et opportuniste il a salit l’image de l’Algérie alors quelle est déjà souillée depuis des millénaires , c’est un type qui n’a aucune valeur aucune compétence et monsieur Semar la plusieurs fois critiquer pour son incompétence et qu’il n’est pas à la hauteur du poste de ministre comme la majorité du gouvernement c’est clair.
    Donc pour ce voyou qui ramène des femmes et ils insulte les gendarmes qui n’ont fait que leur travail il mérite en premier d’etre relevéde ses fonctions sur le coup ensuite présenter à un juge car il na pas insulté les gendarmes qui étaient en service mais toute l’institution si vraiment nous étions dans un pays qui se respecte mais du moment que nous somme en Algérie un pays KHORDA dirigé par des voyous dans leur tete que ces pratiques bestiales hommes et femmes et bien le résultat est là et çà ne va rien changer on enlève des voyous incompétents et on les remplaces par leurs sosies.
    Déjà la façon de voir Teboune assis sur sa chaise lors de ses interwees les jambes écartées c’est honteux et la façon de parler on dirait qu’i est dans un café maure des quartiers populaires entrain de jouer une parie de domino franchement c’est lamentable pour l’Algérie

  6. Alors nana Louisa-May voudrais nous faire croire que si l’Algérie est dans une telle merde , c’est à cause de cet incompétent est assoiffé du pouvoir qui Mr ait Ali ? Donc si je comprends bien maintenant qu’il n’est plus là , l’Algérie va retrouver de sa superbe, c’est bien cela nana zouina? Écouter si ce n’est pas une bonne nouvelle ça .

  7. Ce qui me dégoûte dans tout ça, c’est que tous ces khorotos qui défendent le pouvoir et la junte sont tous à l’étranger, c’est à ce demander pourquoi ils vivent si lointain de leurs chers dirigeants incultes et incompétent ?

  8. « le ministre des Finances, Aymen Benabderrahmane, a bien gardé son poste. » avec la crise de liquidités qui dure depuis un an il n’a pas été viré cet incapable!!!! Pas fichu de régler la disponibilité des billets de banque ou de mettre enfin en place la paiement électronique: bref, un bourricot fini. La devise depuis 1962: on ne change pas une équipe qui perd

  9. Attendez-vous, à ce que ce transfuge de Aït Ali qui a un bilan nul, walou, sifr, zéro sur une petit dossier d’importation de voiture avec l’argent public, va se transformer en un démocrate de la 25ème heure, comme tous les cas d’opposants que nous connaissons en Algérie. Tant qu’ils ont leur part du gâteau et bénéficient des largesses du système, ils l’a ferment et ne trouvent rien à redire mais, dès qu’ils sont éjectés, ils se rappellent des valeurs humaines et de la démocratie et liberté et dénoncent un système injuste, dictatorial et brutal.

  10. @Très bien dit Dz Man.

    Balourd qui vit à l’étranger critique ceux qui le critiquent et qui vivent à l’étranger…Ca comprendre cette débilité intellectuelle…C’est comme Toutoune l entuber qui encense les mouches marocaines qui insultent l’Algérie…On n’est pas gâter par ces néo patriote démocrate de la 28e heure planqués à l’étranger…

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

Hirak : la foule « brise » le cordon sécuritaire à Alger et fonce vers le coeur de la capitale

Une foule composée de milliers de manifestants a brisé le cordon policier au niveau de la rue Dr Saadane...

Hirak : une importante foule rassemblée devant la Place de l’Emir Abdelkader à Alger

Une importante foule a pu se rassembler ce matin matin à Alger-centre en dépit de l'impressionnant dispositif policier déployé...

Le Nouveau Communiqué de Presse Trompeur d’Ooredoo Algérie !

Le groupe Ooredoo est une entreprise de communication internationale opérant au Moyen-Orient, en Afrique du Nord et en Asie...

Inédit dispositif policier à Alger pour bloquer la marche des étudiants du Hirak

Une seule photo vaut mille mots. Des camions de la police algérienne qui bloque entièrement l'une des plus grandes...

Said Boudour, encore un journaliste algérien en prison

Said Boudour, originaire d'Oran, l'un des journalistes algériens les plus engagés et les plus actifs dans les rangs du...

Tebboune : « Je suis le ministre de la Défense Nationale et le Chef Suprême des forces armées »

Abdelmadjd Tebboune a réfuté catégoriquement toute tension entre lui et l'Institution Militaire en Algérie. "Je suis le ministre de...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you