A la une Des rues vides à Alger-centre et plusieurs milliers de...

Des rues vides à Alger-centre et plusieurs milliers de policiers quadrillent la capitale pour empêcher les marches du Hirak

-

C’est une scène totalement surréaliste. Des milliers de policiers anti-émeutes ont quadrillé tous les boulevards les plus emblématiques de la capitale Alger. Des dizaines de « barrages » de sécurité ont été déployés pour verrouiller les accès aux places les plus névralgiques de la capitale algérienne comme la Place de la Grande-Poste, la Place Audin ou la Place de l’Emir Abdelkader. 

Les services de sécurité ont imposé un véritable blocus dés la matinée de ce vendredi 21 mai qui entrera dans les annales de l’histoire de la répression policière car, pour la première fois, depuis le début du Hirak du 22 février 2019, les rues d’Alger-centre sont quasiment vides. Oui, presqu’entièrement vides ! Les militants et partisans du Hirak ont tenté de lancer des marches depuis Bab El-Oued, le célèbre quartier populaire d’Alger, ou Belouizda, un autre quartier populaire réputé pour être l’un des foyers les plus actifs de la contestation populaire contre l’actuel régime algérien.

Ces tentatives n’ont pas permis encore de briser ce blocus policier. Et aucun groupe manifestants n’a pu encore rallier la Place de Grande-Poste ou la rue de Didouche Mourad. Des dizaines d’arrestations ont été déplorées et signalées à Alger. Plusieurs dizaines d’arrestations ont été également signalées dans plusieurs autres wilayas à travers le territoire national. Pour l’heure, les services de sécurité semblent avoir réussi à étouffer entièrement le Hirak à travers un dispositif policier exceptionnel. Des hélicoptères  surveillent les diverses zones de la capitale Alger. La connexion internet est coupée ou fortement perturbée. Très peu d’images sont diffusées sur Facebook et il demeure encore très difficile de joindre des sources oculaires. La répression a pu semer une énorme peur au sein de la population civile algérienne.

4 COMMENTS

  1. La dictature à la Pinochet est bien en place dans l’Algérie nouvelle de Tebtebboune et Chengfouha. Bravo la sénescence débilitante ! Quelles canailles. Ils pensent qu’avec la répression il viendront à bout de la détermination du peuple. Pauvres minables, l’Histoire vous jugera comme elle jugera tous les vampires qui vous entourent et ceux qui vous ont précédés. Les caisses seront bientôt complètement vides, vous donnerez à manger au peuple le vent et la poussière de votre Khorda nouvelle.

  2. Et si le Hirak déclenchait une grève générale, la police va mettre les gens dehors de force aussi ?
    En fait, ils refusent la démocratie, ils refusent le dialogue, ils veulent juste faire avaler de force, malgré 60 ans d’échec, leur dictature indigeste au peuple. Le constat accablant, leur métier, c’est réprimer !
    Si c’est pas encore une colonisation, ça y ressemble fortement.

  3. Ils travaillent pour nous et la liberté.
    À l’ouverture des frontières, ils devront nous tenir nous aussi à distance mais seront plus gênés.
    On viendra alors le rappeler quand ils se réfugieront chez leurs patries qu’ils ne sont pas à leurs places.
    Comme faisait Nekkaz en son temps.

    Échanges de bons procédés.
    Grève Générale !!!!!

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

En 2022, les autorités algériennes envisagent d’importer seulement 1,7 milliard de dollars USD de céréales

En 2022, l'Etat algérien ambitionne de réduire drastiquement les importations du blé depuis l'étranger. L'objectif fixé est de limiter...

L’équivalent de 130 millions de dollars USD pour soutenir les catégories les plus fragiles de la société : où ira cet argent public...

En 2022, l'Etat algérien s'est engagé à dépenser l'équivalent de 130 millions de dollars USD pour soutenir et prendre...

Le déclin inquiétant et dangereux de plusieurs secteurs industriels se poursuit en Algérie

Le discours officiel du régime algérien sur la nécessité de développer l'économie nationale en la diversifiant pour renforcer la...

La majorité écrasante des jeunes algériens habitent encore avec leurs parents et peinent à obtenir leur indépendance

La majorité des jeunes algériens habitent encore avec leurs parents et peinent à obtenir leur indépendance en ayant leurs...

Révélations – Le Consul Général à Marseille, le Conseiller de la Présidence Sont-ils Véritablement au Service du Peuple Algérien ?

Nul besoin de le dire. Les Algériens savent que dans ce club très fermé de privilégiés et d’opportunistes composé...

Plus de 8,6 millions d’enfants et 6,8 ans d’adolescents algériens : quel pays va-t-on léguer pour les générations futures ?

L'Algérie compte plus de  8,6 millions d'enfants âgés de moins de 9 ans et plus de 6,8 millions d'adolescents...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you