A la une Décryptage. Pour se nourrir dignement en Algérie pendant le...

Décryptage. Pour se nourrir dignement en Algérie pendant le Ramadhan, il faut prévoir au moins 3178 Da par jour

-

Le Ramadhan 2021 est parmi les Ramadhan les plus chers et les plus compliqués sur le plan économique et financier pour les Algériennes et Algériens. Et pour cause, la cherté excessive de la vie et la détérioration alarmante des conditions financières et économiques de l’Algérie ont impacté directement les conditions de vie de la population algérienne. En 2021, pour qu’une famille algérienne composée d’à peine 5 personnes puisse se nourrir dignement et correctement pendant le Ramadhan, elle doit prévoir de dépenser un budget quotidien de 3178 Da. Cela signifie qu’elle a besoin d’un revenu de 95340 Da pour s’offrir vraiment le strict minimum durant le mois de Ramadhan de 2021. 

Ce  calcul a été établi par la Rédaction d’Algérie Part à la suite d’un baromètre précis qui mesure la cherté de la vie en Algérie. Ce baromètre s’appuie sur ce tableau que nous avons réalisé pour résumer les achats strictement essentiels pour un repas quotidien lors de chaque ftour. Il s’agit des aliments traditionnellement consommés par l’ensemble des foyers algériens pendant le mois de Ramadhan. Les quantités nécessaires aux repas ou la consommation quotidienne d’une famille de 5 personnes ont été précisées dans ce tableau récapitulatif qui se base sur les prix affichés et pratiqués sur les marchés nationaux depuis le premier jour du Ramadhan, à savoir hier mardi 13 avril.

Comme l’indique clairement notre tableau, il est impossible de manger dignement pendant le Ramadhan en Algérie sans prévoir une dépense minimale quotidienne de… 3178 Da. C’est le budget qui est imposé à une famille de 5 personnes pour pouvoir jeûner le plus normalement du monde en Algérie tout en affrontant les prix vertigineux des produits de large consommation qui sont gonflés par les poussées inflationnistes.

Naturellement, si la taille d’un foyer dépasse les 5 personnes, ce budget doit être nettement revu à la hausse. Nous avons réalisé des prévisions basées sur l’indice des prix actuels à la consommation en Algérie. Il s’avère qu’une famille de 6 personnes a besoin d’un budget quotidien pendant ce Ramadhan de 3813 Da alors qu’une famille de 8 personnes doit dépenser quotidiennement 5084 Da ! Soit plus de 25 % du salaire minimum garanti en Algérie qui est fixé à 20 mille Da. Ce tableau réalisé par notre Rédaction explique clairement les dépenses onéreuses quotidiens nécessaires à tous les foyers algériens selon leur composition :

Avec un tel niveau de dépenses, de nombreuses familles algériennes risquent de plonger dans la précarité et les privations dés la deuxième semaine du mois de Ramadhan. Et pour cause, le salaire moyen national en Algérie ne permet nullement aux Algériens de faire face à ses dépenses onéreuses exigées par une cherté excessive de la vie. Le salaire net mensuel moyen en Algérie  a été estimé à 41.000 DA en 2018 contre 40.325 DA en 2017 selon l’Office national des statistiques (ONS), un organe étatique algérien officiel chargé de la récolte des données sur les évolutions socio-économiques du pays.

Avec un tel niveau de salaire, une famille de 5 personnes en Algérie ne peut pas passer la deuxième moitié du Ramadhan sans s’endetter, contracter un crédit ou tout bonnement renoncer à manger dignement jusqu’à la fin du mois sacré. Il faut effectivement pas moins de 95340 Da pour manger à sa faim et vivre dignement durant le Ramadhan de 2021 sur l’ensemble du territoire algérien.

Il est à signaler qu’en Algérie, seuls les cadres dirigeants ou travailleurs dans le secteur de la production et services d’hydrocarbures touchent un salaire mensuel moyen entre 106.200 DA et 130.800  Da. Seule cette catégorie de la population algérienne peut réellement affronter sans grande difficultés la cherté de la vie pendant le mois sacré du Ramadhan. Toutes les autres catégories des travailleurs algériens ont besoin de serrer les coudes, de s’endetter ou de réduire drastiquement la quantité ou la qualité de leurs repas quotidiens pour pouvoir s’en sortir jusqu’à la fin du Ramadhan.

Notons enfin qu’il y a en Algérie plus de 6,5 millions de travailleurs algériens qui perçoivent moins de 30 mille Da. Pour ces travailleurs, le mois de Ramdhan 2021 est tout simplement une torture sociale et un cauchemar sur le plan financier. Avec leurs maigres salaires, ils ne peuvent se nourrir correctement que pendant les 10 premiers jours du… Ramadhan. Cette Algérie d’en bas souffre en silence et dans l’indifférence générale des dirigeants algériens…

 

6 COMMENTS

  1. Qui peut se permettre de dépenser 3200 DA par jour pour ce nourrir, mais à part ces mafieux et autres cachiristes bourgeois corrompus ? Pauvre peuple.

  2. Je pense que vous devriez revoir votre tableau. Vous faites toute une enquête complexe pour la gâcher, la discréditer à la fin, par manque de rigueur. Relisez vos articles avant de les publier. Un article journalistique , n’est pas un simple commentaire écrit par un lecteur à la va-vite. Enfin je suppose!

    Comment, 300,00 da le kg de viande hâchée !? Autrement, 6 fois moins cher que 1kg de viande non hâchée ! Donc, il suffit de demander au boucher de vous hacher votre viande avant de l’emballer (même après aussi !) pour hacher le prix ? Sachant que Plus c’est haché fin plus le prix baisse…
    Ah oui, surtout le coup de 1kg de thé (même si) à 100,00 da (uniquement le le kg !?) et par famille de 5 membres et par jour ??(1kg de thé par jour, c’est pour prendre un bain (digestif collectif, pour digérer la facture ?)

  3. Zakakhra
    Votre heure approche Beidnillah.
    Ce jour là, le peuple vous bouffera où plutôt vous vomira ( de Bab El Oued en passant par Paris ou Dublin…)
    Race maudite.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

Crise financière : l’Etat algérien prépare la fin progressive des subventions sociales à partir du deuxième semestre de 2021

Les prix soutenus du pain, de l'huile, du sucre, des carburants ou de l'électricité, c'est bientôt un souvenir en...

Révélations. L’affaire Petroceltic : comment le PDG de Sonatrach va causer à l’Algérie des pertes de plusieurs centaines millions de dollars

C'est un autre affaire qui va causer un énorme préjudice financier à l'Algérie au moment où elle traverse l'une...

La pandémie de la COVID-19 et la dévaluation du dinar provoquent de nouvelles dépenses de 2,6 milliards de dollars en Algérie

En 2021, l'Etat algérien sera obligé d'augmenter encore son budget de fonctionnement d'au moins 2,6 milliards de dollars en...

En 2021, les hydrocarbures ne rapporteront même pas l’équivalent de 15 milliards de dollars de recettes fiscales aux caisses de l’Etat algérien

L'année 2021 sera, comme l'année 2020, une année de disette financière pour l'Algérie. Et pour cause, les recettes fiscales...

En 2020, face à la crise, l’Etat algérien a sacrifié l’Education, la production nationale et l’Agriculture

En 2020, face à la crise financière qui s'est aggravée en Algérie à cause des effets désastreux de la...

Urgent. L’ONU se dit « de plus en plus préoccupée » par la situation en Algérie et dénonce les violences du pouvoir algérien

L’ONU est « de plus en plus préoccupée » par la situation en Algérie où plusieurs droits fondamentaux, comme...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you