A la une COVID-19. Un éminent professeur français prévient : "C'est en...

COVID-19. Un éminent professeur français prévient : « C’est en train d’exploser en Algérie »

-

Le professeur Eric Caumes, chef du service des maladies infectieuses à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, a tiré la sonnette d’alarme concernant la situation sanitaire en Algérie qui se dégrade à cause de l’explosion des cas de COVID-19. Cet éminent spécialiste français a dénoncé le caractère dangereux des vols de rapatriement déployés entre l’Algérie et la France. Selon le professeur Eric Caumes, de nombreuses personnes contaminées au COVID-19 ont été rapatriées de l’Algérie vers la France sans aucune mesure de mise en quarantaine faisant ainsi circuler encore une fois le virus du COVID-19. 

 

Spécialisé en Pathologie infectieuse et tropicale, clinique et biologique Hôpital de la Pitié-Salpêtrière, AP-HP, le Professeur Eric Caumes a expliqué dans les colonnes du magazine français l’Express qu’il  « n’y a jamais eu de disparition du virus, contrairement à ce que j’ai entendu dans les médias ».  Le Professeur Eric Caumes pointe du doigt la responsabilité des vols de rapatriement organisés entre l’Algérie et la France.

« Récemment, des vols entre l’Algérie et la France ont été organisés avant que les frontières ne rouvrent officiellement. Il y avait des personnes contaminées à bord. Depuis samedi dernier, nous avons des cas de binationaux qui sont probablement allés se confiner là-bas et ont été rapatriés. Il y a une vingtaine de malades dans toute la France. Cela pose la question du traçage et de l’isolement de l’ensemble des personnes qui ont voyagé avec eux, qui se trouvent maintenant disséminées sur le territoire et risquent de faire repartir l’épidémie ici, alors qu’elle est en plein boom au Maghreb », déplore à ce sujet le chef du service des maladies infectieuses à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière.

« C’est en train d’exploser en Algérie, et la courbe est similaire au Maroc. Des tests PCR devraient d’ailleurs être mis en place pour ceux qui montent dans l’avion à Alger », suggère fortement Eric Caumes selon lequel à la Salpêtrière, son unité dédiée au Covid est toujours « pleine ».

Les déclarations du Professeur Eric Caumes épinglent fortement l’Algérie qui se retrouve, aujourd’hui, dans la catégorie des pays exportateurs du COVID-19 à cause de la forte propagation du virus sur le territoire algérien en l’absence d’un sérieux et efficace dispositif de prévention sanitaire. Les autorités algériennes devraient prendre en considération l’alarme que vient de sonner l’éminent professeur Eric Caumes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

L’Algérie est-elle réellement capable d’organiser les Jeux Méditerranéens ?

C'est la question que se pose sérieusement le Comité international des Jeux méditerranéens (CIJM). Cette haute instance dont le...

Nouvelle vague de COVID-19 et nouveau variant dangereux : pourquoi l’Algérie doit cesser de tergiverser et décréter la vaccination obligatoire

Les autorités algériennes sont en train de jouer avec le feu. Et à ce rythme, elles finiront par se...

Confidentiel. Polémique au sein d’Air Algérie : la gratuité des billets d’avion réservée uniquement aux pilotes, stewards ou hôtesses

Une vive polémique a éclaté au sein d'Air Algérie à la suite d'une note émanant le 25 novembre dernier...

L’Etat algérien a enclenché en 2021 le processus d’acquisition de 20 % d’Ooredoo Algérie

Dans la plus grande discrétion et sans faire de bruit ni la moindre annonce aux médias nationaux, l'Etat algérien...

La fraude et l’évasion fiscale ont fait perdre à l’Algérie plus de 467 millions de dollars en 2020

L'Algérie perd un total de 476,57 Millions de dollars US en termes de recettes fiscales et se classe, en...

Tebboune calme le jeu avec la France et s’attend à un « retour à la normale »

Le président Abdelmadjid Tebboune a prédit vendredi "un retour à la normale" des relations avec la France, en pleine...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you