COVID-19 : hausse générale des nouveaux cas et des hospitalisations partout en Algérie depuis le 11 juillet

0
842

Durant la deuxième semaine de juillet, l’Algérie a subi dangereusement une hausse générale des nouveaux cas et des hospitalisations des patients atteints de COVID-19 partout sur le territoire algérien démontre une étude qui a été réalisée sur la base d’un rapport scientifique officiel et très approfondi de l’Institut National de la Santé Publique (INSP). 

L’INSP est l’un des rares organismes publics en Algérie qui publie des données scientifiques très fiables sur la situation épidémiologique qui prévaut dans notre pays. Et pour cause, l’Institut National de la Santé Publique a pour objet de réaliser des travaux d’étude et de recherche en santé publique permettant de fournir au ministère de la santé les instruments scientifiques et techniques nécessaires au développement des programmes d’action sanitaire et de promotion de la santé publique et à leur coordination intra et intersectoriel.

Dans son bulletin sur la situation sanitaire du pays datant du 17 juillet dernier et entièrement consacré à la situation épidémiologique liée au COVID-19, l’INSP qu’au cours de la semaine du 11 au 17 juillet, le nombre de nouveaux cas déclarés a dépassé les 500 par jour, soit en moyenne 529,4 cas/ jour. Au niveau régional, la région Est enregistre le
nombre moyen quotidien de nouveaux cas le plus élevé avec 179 cas par jour, suivie du Centre (168,6), de l’Ouest (94,1) et enfin du Sud (87,7).

En termes de cas cumulés, la région Centre occupe la première place, avec 8 712 cas, suivie de la région Est avec 6 208 cas. Le rapport de l’INSP nous apprend également qu’entre le 03 et le 17 juillet, le taux d’augmentation des nouveaux cas contaminés au COVID-19 au niveau des régions est et centre respectivement de 49,5 % et de 34,2 %. Le taux d’augmentation des nouveaux cas contaminés est de 52,0 % pour l’Ouest (6 208 cas cumulés) et de 64,8 % pour le Sud (3 312 cas cumulés), pour les mêmes dates, à savoir toujours entre le 03 et le 17 juillet derniers.

Concernant enfin le nombre des hospitalisations, il a augmenté de 5,4 % à l’échelle nationale entre le 10 et le 17 juillet. Cette hausse est observée pour toutes les régions. La région Sud est celle qui enregistre la plus forte augmentation. Elle est de 12,7 %. On passe de 1 232 à 1 389 hospitalisations. Les plus forts taux d’augmentation sont enregistrés à Adrar (+101,4 % ; 72 versus 145 hospitalisations), Naâma (+52,9 % ; 70 versus 107) et Laghouat (+50,0 % ; 54 versus 81).

Cette augmentation est similaire pour l’Est et l’Ouest avec respectivement 5,9 % et 5,8 %.
Quant au Centre, cette hausse est de 2,8 %.