A la une COVID-19. Attention, les prémices d'une troisième vague en Algérie

COVID-19. Attention, les prémices d’une troisième vague en Algérie

-

Alerte en Algérie.  Les indicateurs de l’épidémie de Covid-19 sont à la hausse dans toutes les régions du pays, nous apprend le dernier bulletin épidémiologique de l’Institut National de la Santé Publique (INSP), un organisme scientifique officiel relevant du ministère de la Santé et chargé de mener des enquêtes épidémiologiques au sein de la population algérienne pour cerner les évolutions des diverses épidémies menaçant la santé publique. Selon cet organisme scientifique, les prémices d’une troisième vague sont bel et bien là en Algérie et les nouvelles contaminations ont enregistré des hausses inquiétantes depuis la fin du mois d’avril.

L’évolution du taux de morbidité, le taux qui correspond au nombre de personnes atteintes par une même maladie dans une population donnée pendant une période donnée, est impressionnante durant le mois d’avril en Algérie. En effet, les données recueillies par l’INSP expliquent que l’évolution de la morbidité au cours des deux dernières semaines est de 20,7 % pour les wilayas du Centre, de 42,7 % pour l’Est et de 35,2 % pour l’Ouest. Au cours du mois d’avril passé, seules les wilayas du sud du pays ont connu une situation sanitaire plus au moins stable.

Le dernier rapport de l’INSP nous apprend aussi qu’il y a au moins 5 foyers très actifs de l’épidémie en Algérie. Il s’agit de 5 wilayas qui enregistrent des taux d’incidence supérieurs à 400,00 cas pour 100 000 habitants : Oran (682,18), Blida (659,72), Alger (521,02), Jijel (481,78) et Bejaïa (453,05 cas pour 100 000 habitants). 

L’INSP souligne, par ailleurs, que depuis cinq semaines consécutives, « on assiste à une hausse régulière des notifications » des nouvelles contaminations au COVID-19. « Au cours des trois dernières périodes de sept jours, le nombre hebdomadaire de nouveaux cas a été, dans l’ordre chronologique, de 1 076 – 1 239 et de 1 546. Les taux d’accroissement correspondant sont de 15,6 % et de 24,8 % entre les deux dernières périodes de sept jours en suivant l’ordre chronologique », indique encore le rapport  de l’INSP d’après lequel trente wilayas notifient plus de cas alors que ce nombre était de seulement vingt-cinq entre le 17 et le 23 avril.

Les taux d’augmentations des nouveaux cas de COVID-19 les plus élevés ont été constatés par les spécialistes de l’INSP dans les wilayas suivantes :  +125,6 % (Constantine), +56,4 % (Laghouat), +55,0 % (Tizi Ouzou), +44,7 % (Batna), +34,0 % (Oran), +27,4 % (Alger), +26,1 % (Blida), +12,9 % (Sétif) et +13,6 % (M’Sila).

Ces données épidémiologiques témoignent d’une forte activité de l’épidémie sur le territoire national. Il s’agit bel et bien des prémices d’une 3e vague qui pourrait déferler prochainement sur plusieurs régions en Algérie.

10 COMMENTS

  1. Encore une fois le peuple va payer le prix fort pour l’inaction des pouvoir public, c’est vrai, ils ont vue la reprise de l’épidémie partout dans le monde, au lieu de prendre les mesures nécessaires pour empêcher que cela arrive chez nous , ils sont dépêchés leurs scientifiques à 2 dinars, nous bassiner les oreilles à longueur de journée, oui regardez l’épidémie fait des ravages en Europe est au Maroc, car eux ils ont ouvert leurs frontières, alors que nous, grâce à notre technique de fermeture des frontières et l’interdiction totale aux citoyens algériens de regagner le pays mise en place par son excellence le tout puissant chef des cachiristes , nous avons vaincu le virus, technique qu’ont va exporter prochainement en Occident, avec l’option ,comment importer le variant indien tout en gardant ses frontières fermées .pauvre de nous et pauvre Algérie.

  2. Plus vous en parler pour faire peur au gens, et plus les frontières resteront fermées, le taux de mortalité est a peine de 0,02 % . Ne vendez pas votre âme au diable.

  3. @[email protected] on s’en fou de ton narco-état du maroc que tu nous cites matin midi et soir
    Je suis allé ce matin sur le cite du ministère français des affaires étrangère et il nous annonce :
    « L’état d’urgence sanitaire est en vigueur au Maroc depuis le 20 mars 2020 et est prolongé tous les mois depuis cette date. Dans le cadre de l’état d’urgence, les frontières aériennes, terrestres et maritimes du Maroc sont fermées. »
    La narco roitelet Momo6 a décrété un cessez le feu le soir , interdisant même la prière
    Tou est fermé sauf les bordels …bien sur après el Iftar

  4. 0.02 % de mortalité nous dit MAE, tu as oublié de nous dire de qui tu tiens cette information! du professeur tournesol?. A défaut de rentrer chez nous pour les vacances, il restera toujours le Maroc ou la Tunisie pour cet été. A Diahrréeeeee, contrairement a ce que tu crois le cachir périmé nuit gravement a ta santé physique et mental.

  5. @[email protected] Toi, la zeta marocain t’a bousillé le cerveau, tu es amoureux d’une marocaine?
    Va passer tes vacances au royaume du haschich chez momo escobar 6 si tu peux…pour l’instant les frontières sont fermé avec l’Europe et il y’a un couvre feux le soir

  6. @Balou le guignol qui se croit intelligent, j’Ai lu et tu peux googler :Professeur Didier Raoult et taux de mortalité et tu trouveras l’information.

  7. Ce qui m’étonne, c’est comment l’Algérie peut nous sortir des statistiques alors qu’elle n’en n’à clairement pas les moyens techniques.
    Ces chiffres sont à prendre au même titre que ceux qui sont donnés lors des élections.
    En gros, pour faire genre on est un pays comme tout les autres…
    La seule stat plausible est que quand tu tapes dans une poubelle, il y’a dix harkas qui en sortent…

  8. zakaria 75 tu parles du Royaume haschish alors que tu vis dans le royaume cocaïne espèce d’idiot . Tu es obsédé par les marocains imbécile. Balaye devant ta porte ya hmar.

  9. Mae , j’avais bien raison tu tiens tes statistiques du professeur Tournesol , celui-là même qui a faillit empoisonner toute la ville de Marseille avec sa chloroquine . Voici la preuve que c’est toi l’intellectuel et moi le guignol. (Mae ) nouveau venu grossir la secte des cachiristes. Pauvre de toi.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

Crise financière : l’Etat algérien prépare la fin progressive des subventions sociales à partir du deuxième semestre de 2021

Les prix soutenus du pain, de l'huile, du sucre, des carburants ou de l'électricité, c'est bientôt un souvenir en...

Révélations. L’affaire Petroceltic : comment le PDG de Sonatrach va causer à l’Algérie des pertes de plusieurs centaines millions de dollars

C'est un autre affaire qui va causer un énorme préjudice financier à l'Algérie au moment où elle traverse l'une...

La pandémie de la COVID-19 et la dévaluation du dinar provoquent de nouvelles dépenses de 2,6 milliards de dollars en Algérie

En 2021, l'Etat algérien sera obligé d'augmenter encore son budget de fonctionnement d'au moins 2,6 milliards de dollars en...

En 2021, les hydrocarbures ne rapporteront même pas l’équivalent de 15 milliards de dollars de recettes fiscales aux caisses de l’Etat algérien

L'année 2021 sera, comme l'année 2020, une année de disette financière pour l'Algérie. Et pour cause, les recettes fiscales...

En 2020, face à la crise, l’Etat algérien a sacrifié l’Education, la production nationale et l’Agriculture

En 2020, face à la crise financière qui s'est aggravée en Algérie à cause des effets désastreux de la...

Urgent. L’ONU se dit « de plus en plus préoccupée » par la situation en Algérie et dénonce les violences du pouvoir algérien

L’ONU est « de plus en plus préoccupée » par la situation en Algérie où plusieurs droits fondamentaux, comme...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you