Corruption – Le Rapport de Transparency International qui Sanctionne l’Algérie !

4
822

Transparency International est une organisation non gouvernementale internationale d’origine allemande ayant pour principale vocation la lutte contre la corruption des gouvernements et institutions gouvernementales mondiaux.

Depuis sa création en 1995, l’indice de perception de la corruption établi par l’ONG Transparency International (TI), est devenu le principal indicateur mondial de la corruption dans le secteur public.

Le 25 Janvier 2022, TI, a publié son ultime rapport sur l’Indice de Perception de la Corruption (IPC).

Ce rapport, qui a passé en revue 180 Pays et territoires en fonction du niveau de corruption perçu dans le secteur public, s’appuie sur 13 évaluations d’experts et enquêtes auprès de dirigeants d’entreprises dans le monde, dont les sources proviennent de 12 institutions différentes qui saisissent les perceptions de la corruption relevées au cours des deux dernières années.

Parmi ces critères, les versements de pots-de-vin, les détournements de fonds publics, l’utilisation de la fonction publique à des fins privées, le népotisme dans la fonction publique ou encore la captation de l’État. Certaines sources examinent également les mécanismes disponibles pour prévenir la corruption dans un pays, tels que la capacité du gouvernement à faire appliquer des mécanismes d’intégrité, la poursuite en justice efficace des fonctionnaires corrompus, la lourdeur administrative et le fardeau bureaucratique excessif, l’existence de lois pertinentes sur la divulgation financière, la prévention des conflits d’intérêts et l’accès aux informations ou enfin la protection juridique des lanceurs d’alerte, des journalistes et des enquêteurs.

L’indice de perception de la corruption établit un système de points allant de 0 à 100, dans lequel 0 correspond à un pays extrêmement corrompu et 100 à un pays sans corruption.

Comme l’année écoulée, le Danemark la Finlande et la Nouvelle-Zélande arrivent en tête de l’indice des pays les moins corrompus en 2021, alors que la Somalie, la Syrie et le Soudan du Sud, arrivent en dernier…

Pour 2021, le Maroc, passe de 40 points à 39 points sur 100 de l’indice de perception de la corruption, et se retrouve à la 87ème place dans le classement pays, alors qu’il se positionnait à la 86ème place en 2020 selon Transparency International.

Transparency International a classé la Tunisie à la 70ème place en 2021, en perte d’une place par rapport à 2020 dans l’indice de perception de la corruption (IPC) sur l’ensemble des 180 pays. Tunis enregistrant par-là un maintien dans le classement IPC par rapport à l’année précédente, totalisant 44 points sur 100.

En 2021, l’Algérie obtient un score de 33/100 en recul de 3 points de l’indice de perception de la corruption par rapport à 2020 et se classe à la 117ème place sur 180 Pays, à égalité avec l’Egypte, le Népal, les Philippines et la Zambie…

Alger perd donc ainsi 13 places dans le classement pays par rapport à 2020 ou elle était à la 104ème position !

4 COMMENTS

  1. Longue vie à Boumedienne et son frére de combat Bouteflika , les pères de la nation, qui ont instauré les solides bases de l’Algérie , en éliminant les traitres ( comme Chaabani et autres) et en donnant le plein pouvoir aux glorieux militaires compatriotes (comme Belkhir et Nezzar) , et longue vie aussi aux 6 millions 532 302 des chouhadas. 1, 2, 3 VIVA L’ALGERIE de TEBBOUNE et CHENGRIHA qui ont pris le flambeau des 2 pères de la nation .

  2. Le rapport de TI qui te fais extasier, l’Algérie elle se torche le dernière avec.
    Depuis quand des organismes pareils financés par les barbouzes font avancer les droits humains et la transparence dans le monde ? Les paradis fiscaux sont la création de l’Algérie ! Les montages financiers complexes qui dépouillent les pays pauvres de leurs richesses c’est l’Algérie ? Les évasions fiscales, le blanchiment de l’argent de la drogue à travers une banque déjà condamnée et une compagnie aérienne c’est l’Algérie !
    Il n y’a que des blaireaux comme Semmar qui gobent ces conneries.