A la une Confidentiel. Toutes les autorisations d'entrée sur le territoire algérien...

Confidentiel. Toutes les autorisations d’entrée sur le territoire algérien bloquées sauf pour… Omar Rebrab

-

Officiellement, nul n’a le droit de bénéficier d’une autorisation de sortie ou d’entrée sur le territoire algérien depuis le 6 Avril dernier, date à laquelle ces autorisations ont été suspendues officiellement par les autorités algériennes pour renforcer encore davantage la fermeture des frontières du pays face aux menaces de l’importation de nouveaux variants dangereux de la COVID-19. 

Plusieurs ressortissants algériens munis de cette autorisation d’entrée sur le territoire national qui leur a été délivrée bien avant le 6 avril 2021 ont été refoulés de l’aéroport international d’Alger à leur arrivée sur le territoire national. Oui, des ressortissants algériens titulaires d’un passeport algérien en cours de validité, un test PCR négatif et une autorisation d’entrée délivrée par une ambassade d’Algérie à l’étranger ont été empêchés ces jours-ci d’entrer sur le territoire national. Ils ont été interdits d’entrer dans leur propre pays. Une situation totalement inédite dans l’histoire de l’Algérie.

Certains de ces voyageurs infortunés ont été conduits et bloqués dans la zone de transit au niveau de l’aéroport Houari Boumediene. Et pourtant, ces ressortissants algériens avaient pu obtenir une autorisation pour rentrer en Algérie mais une fois arrivé à l’aéroport Houari Boumediene, ils ont été surpris d’apprendre que leur autorisation n’était pas valable.

Empêchés  d’accéder au territoire de leur pays, ces voyageurs algériens ont été humiliés et méprisés dans leur propre pays. Mais certains ont pu éviter de subir ce destin malheureux. Grâce à leurs connaissances, ou leurs fortunes ainsi que leurs connexions avec le pouvoir en place, ils peuvent sortir et entrer en Algérie comme bon leur semble. Sans craindre la moindre restriction.

C’est le cas d’un certain Omar Rebrab, le fils aîné du milliardaire Issad Rebrab, la première fortune du pays, qui a pu entrer le plus tranquillement possible à Alger grâce à une autorisation d’entrée sur le territoire national qui lui a été délivrée, a-t-on pu confirmer au cours de nos investigations, de la part du ministère de l’Intérieur, à savoir le cabinet de Kamel Beldjoud.

Contrairement aux autres infortunés citoyens algériens, Omar Rebrab a été accueilli avec tous les honneurs à l’aéroport d’Alger le jeudi 6 mai dernier. Omar Rebrab n’est pas un citoyen comme les autres. C’est un super-citoyen. Les responsables de la Police aux Frontières (PAF) n’ont pas remis en cause son attestation spéciale de déplacement en Algérie. Il n’a pas été refoulé ou conduit vers la zone de transit de l’aéroport d’Alger comme les autres simples mortels voyageurs dont le père n’est pas la première fortune du pays ni l’ami du nouveau pouvoir algérien incarné par Abdelmadjid Tebboune.

Les frontières du pays sont bel et bien fermées en Algérie. Mais pas pour tout le monde.

18 COMMENTS

  1. Pourtant Rabrab, un certain temps, s’est trouvé à défiler avec le Hirak du côté opposé au pouvoir !
    Que s’est-il passer ?
    A t-il tourner casaque ?
    Ou, subit-il un chantage ?
    On aimerait bien le savoir ?

  2. Un proverbe kabyle dit :
    Les reproches mérités par le chacal tombent sur le berger. Qui décide de qui rentre ou qui sort du territoire national ? Les mêmes fils de Timpes au pouvoir depuis 62.

  3. Maintenant que la que la sonne à trach, sonne mais que personne ne répond , comme disait jadis « Habib Bourguiba « ,c’est normal « que leurs Excellences » déroulent le tapis rouge à la famille Rebrab, sachant que c’est les seuls qui peuvent subvenir à leurs besoins maintenant qu’ils ont mangé la poule 🐓 aux œufs 🥚 d’or 🏆

  4. Le plus grand employeur privé du pays et deuxième contributeur après Sonatrach !
    Pour moi rien de choquant, ce qui me choque ce sont ces youtubeurs et les affidés du pouvoir qui vont et qui viennent comme ils veulent. Par contre les scientifiques, les capitaines d’industrie je trouve cela plutôt sain.
    Après c’est vrai qu’il est kabyle,donc pour certains ce n’est pas la même donne.

  5. Pauvres bledards ! ce mec est rentre en avion prive… et il y a des dizaines d’avions prives qui rentrent et sortent d’Algerie avec leurs voyageurs chaque jour. Juste les Amerlocks font venir tout leur personel par avions prives directement vers le Sud.
    Idem pour beaucoup d’autres companies etrangeres. Alors vous me dites que les dirigeants de companies Algeriennes n’ont n’en pas le droit ????? Vous ne savez de quoi vous parlez.

  6. « Officiellement, nul n’a le droit de bénéficier d’une autorisation de sortie ou d’entrée sur le territoire algérien depuis le 6 Avril dernier », sauf la nomenklotura, club, dont il semblerait que les Rabrab viennent de faire leur entrée !
    On ne mélange pas les torchons et les serviettes, bledards de peuple algérien qui croit encore au père Noël !
    Hirak ! Herek !

  7. Il n’y a aucun entrepreneur dans le monde qui est un saint, les anges ne construisent pas d’empires. Les entrepreurs appartiennent à deux catégories, ceux qui s’enrichissent en détruisant: Haddad et consorts et ceux qui s’enrichissent en construisant.
    Dix hommes comme Rebrab, si on les laisse travailler, sortiront l’Algérie du gouffre dans lequel elle s’enfonce.

  8. C’est le revirement de Rabrab qui détonne, quand on sait toutes les tracasseries dont il a été victime pour ses investissements en Algérie par cette même Nomenklotura ! Ce qu’on aimerait voir, c’est la liberté d’entreprendre pour tout un chacun, soumis aux mêmes règles juridiques, sans avoir à tout le temps, quémander des passe-droits sous l’oeil de Moscou.

  9. @Boussad
    Il a du recevoir des assurances, ses mortels étaient les Kouninef., ils voulaient l’abattre définitivement. Il faut se rappeler ses déboires avec le dg du port de Bejaia qui a refusé de laisser débarquer des équipements destinés à la trituration de graines d’oléagineux parce que les Kouninefs avaient un projet similaire à Jijel, je crois. Cette bande de faux jetons avait programmé de l’embastiller, il n’a du son salut qu’à des interventions extérieures.
    Ce que j’apprécie chez lui c’est que tous ses projets, il les a réalisés sur fonds propres.
    Beaucoup ont essayé de l’imiter, ils se sont cassé les dents, il avait toujours plusieurs coups d’avance

  10. Sinon le Tebtoub n’a pas fait la prière de l’Aïd ?
    Se dirige t’on tout droit vers la Présidence du cadre, pour une seconde fois ???

  11. @Mouloud
    Moi, ce qui me donne froid dans le dos, c’est que derrière chaque oligarque, il y’a, et il y’a toujours eu, un Géni-Nar qui somnole d’un oeil. Cette liberté conditionnelle octroyée à la tête du client, peut s’avérer à la longue, comme le jeu pervers
    du chat avec sa souris avant de la croquer. En fait, c’est une manière féroce de nous rappeler que c’est l’Algérie toute entière qui appartient à l’armée et non l’inverse comme c’est de règle partout dans le monde !
    Aussi longtemps que cet abcès n’est pas crevé, c’est tout le corps qui risque la gangrène !

  12. @ Boussad, quant on quitte son pays à 52 ans, soit on a les valises pleines de pépettes.
    Soit on est docteur en physique nucléaire, soit on est neurochirurgien.
    Soir on a épouser la petite fille d’ Onassis.
    Sinon comme d’hab ils mangent avec les loups et pleure avec le Berger.

  13. Petite blague. .

    Ⓜ⚓ LA BLAGUE DU JOUR.⚓Ⓜ

    3 individus , un Américain, un Britannique et un… Algérien meurent dans un accident et se retrouvent en enfer, après quelques années l’américain désire savoir si Obama a été renversé du pouvoir ou non et sollicite la possibilité de passer un coup de fil vers l’Amérique, le diable accepte et lui facture les 3 minutes à 3 millions de dollars il sort son carnet de chèque et s’acquitte de sa dette sans …sourciller.
    Le Britannique à son tour sollicite la même faveur pour s’enquérir de la santé de la reine Elisabeth et le diable lui facture la conversation de 4 minutes à 4 millions de livres sterling.
    Ce fût enfin le tour de l’Algérien, il hésite du fait de la faiblesse de ses moyens et décide quand même de demander l’autorisation d’appeler l’Algérie pour avoir des nouvelles du pays : si le pouvoir d’achat est resté aussi bas, si les maladies causent toujours autant de victimes, si le pouvoir est toujours le même, si les routes sont toujours catastrophiques, si les enfoirés gagnent toujours du terrain, si la bureaucratie étouffe les citoyens, si le chômage est le titre de la jeunesse perdue, si le logement est aussi un rêve, et si…, et si…, et si…, la conversation s’achève enfin au bout de 3 heures. L’Algérien, osant à peine regarder le diable, demande le prix de la communication, le diable, serein, répond: Oh pour les 3 heures ça fait 30 dinars !!!!!!!!!!
    l’Algérien, surprit, demande comment ça se fait, le diable lui répond: eh bien, de l’enfer à l’enfer c’est un appel local !

  14. Le gouvernement vient d’autoriser l’ouverture des frontières aux ressortissants algériens aux même conditions que certains pays comme l’Australie par exemple
    Un Test PCR négatif de moins de 3 jours avant l’arrivée et un autre Test à l’arrivée …si le Test à l’arrivée est positif, le passager est placé 10 jours en isolement dans un établissement hôtelier à ses frais…
    Mais même l’Australie à limité le nombre d’arrivants aux capacités hôtelières
    Mais les australiens sont des australiens et nous nous sommes algériens… qui va accepter de passer le test de bonne foi , accepter le résultat et d’être mis en quarantaine et à leurs frais..
    Quand à Rebrab, il voyage en jet privé , il est à la tête de dizaines de grande sociétés y compris à l’étranger qui font vivre et travailler des dizaines de milliers de salariés …s’il voyage ce n’est pas passer des week-end à Ibiza ou à Dubai ( quoi que c’est son droit et il le fait avec son propre argent pas celui du contribuable) mais pour le bien de ses entreprises et donc ses salariés
    Ce premier trimestre, les exportations algériennes hors énergie ont augmenté de presque 60 % , et les entreprises de Rebrab de + 65 % ( sucre) …d’autres entreprises exportent ( environ 170), s’est peu mais c’est un bon début.
    Il faut 10 Rebrab en Algérie pas un seul…car le monopole empêche tue la concurrence et bride le commerce
    Supprimer les subventions y compris aux entreprises de Rebrab …
    Notre pays a besoin d’investisseurs , de créateurs d’entreprises, de créateurs d’emploi pérenne , de sociétés qui payent leurs charges et leurs impôts , ce qui n’est pas le cas de beaucoup d’entreprises , d’importateurs officiels ou officieux
    Affirmer que l’Algérie est un pays riche car elle exporte 20 à 30 milliards de $ de pétrole et de gaz est un mensonge
    C’est quoi 25 milliards de $ divisé par 45 millions d’habitants…peanuts…
    C’est un atout, un acquis mais un pays riche c’est un pays qui produit de la richesse, qui arrive à couvrir les besoins de sa population et qui exporte, plus il exporte, plus il est riche et le contraire est vrai
    On a des excédents en produits alimentaires, en ciments, en médicaments, en produits métallurgiques etc mais on on exporte peu car la politique de subventions à surtout subventionner les importations
    Les algériens créent des entreprises à l’étranger et pas seulement en France, car les conditions de créations et de développements des entreprises sont encouragés, simplifies et soutenu…
    On crée des entreprises à l’étranger sur internet en 10 minutes (avec pièce d’identité, justificatif de domicile et une carte bancaire) en Algérie il faut 59 jours…parfois des mois..on doit affronter des fonctionnaires parfois incompétents souvent corrompus…

  15. Les Rabrab ont un Rab Edjazair et son clans derriere eux, c’est des parasites ces Rabrab comme les generaux genocidaires, qui se goinfrent en gerent le patrimoine que les generaux genocidaires ont vole’ pendant le genocide qu’ils ont commis sur le peuple Algerien.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

Le nombre des détenus politiques a dépassé la barre des 260 en Algérie : 54 incarcérations rien que depuis le début du mois de...

Le nombre des détenus politiques est encore monté en flèche.  Jusqu'à ce vendredi 18 juin, l'Algérie compte pas moins...

Document. Répression des Droits de l’Homme : la lettre des 82 ONG algériennes et internationales qui demandent une « action urgente » contre le régime algérien

Mesdames, Messieurs, Nous, organisations non gouvernementales algériennes, régionales et internationales soussignées, exhortons votre gouvernement, individuellement et conjointement avec d'autres...

82 organisations Algériennes et internationales appellent à des sanctions concrètes contre le régime algérien

82 organisations Algériennes et internationales ont lancé des appels pour demander au Haut-Commissariat aux droits de l'homme (HCDH) et...

En Kabylie, un village bannit à vie un partisan du pouvoir algérien et de Tebboune

"Taajemaah", le comité de village, de la localité d'Imzizou, a décidé le 15 juin dernier d'excommunier et de bannir...

COVID-19. Augmentation du nombre des patients hospitalisés dans au moins une quarantaine de wilayas en Algérie

Attention, la situation commence à devenir inquiétante dans les hôpitaux algériens en raison d'une augmentation significative des patients hospitalisés...

COVID-19. Les nouvelles contaminations continuent d’augmenter dans les wilayas du centre et de l’ouest algérien

L'épidémie de la COVID-19 continue de progresser en Algérie et les indicateurs commencent à virer au rouge. Le dernier...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you