A la une Confidentiel. Sonatrach : de nouvelles magouilles douteuses autour d'un...

Confidentiel. Sonatrach : de nouvelles magouilles douteuses autour d’un important marché dans la production des hydrocarbures

-

A la suite des révélations d’Algérie Part sur l’annulation illégale et surréaliste de séance de l’ouverture des plis commerciaux organisée le 13 décembre 2020 dans le cadre de l’appel d’offres AO: N’ 01/SH/E-P/DPR/DOP/20 pour la réalisation des services de stimulation des puits pétroliers, la direction générale de Sonatrach est intervenue pour rectifier le tir et corriger cette immense maladresse. Le 7 janvier dernier, la séance d’ouverture des plis commerciaux a repris de plus belle pour étouffer ce scandale et calmer la colère des soumissionnaires étrangers. Ceci dit, à Sonatrach, un scandale disparaît toujours pour céder sa place… à un autre encore plus gros et dangereux. 

Et pour cause, les résultats de séance de l’ouverture des plis commerciaux organisée le 7 janvier 2021 a dévoilé au final des anomalies intrigantes qui soulèvent des interrogations légitimes sur les intentions des hauts responsables de Sonatrach qui semblent avoir privilégié ouvertement, et illégalement, une société étrangère au détriment de ses autres concurrents.

En effet, les soumissionnaires étrangers ont constaté avec un profond étonnement que la société NPS a été qualifiée techniquement pour lot N1, le plus important de ce marché des services de stimulation des puits pétroliers alors qu’elle ne remplissait pas les conditions fixées par le cahier des Charges encadrant ce marché pétrolier stratégique en Algérie. Par ailleurs, force est de constater que ses offres commerciales ont été anormalement basses par rapport à la valeur nominale de ce marché.

C’est, d’ailleurs, dans ce contexte que la société NPS a gagné le lot N1 du marché pour ensuite hypothéquer les autres lots par ses offres anormalement basses en sachant que les autres lots ne sont pas cumulables avec le lot N1. Les plus grandes sociétés internationales spécialisées dans l’exploration et traitement des hydrocarbures comme Schlumberger, Halliburton ou BJSP,  Société Algérienne de stimulation de puits producteurs d’Hydrocarbure, filiale de l’Entreprise Nationale de Services aux Puits (ENSP) qui est elle-même l’une des filiales importantes du groupe Sonatrach ont  refusé de s’aligner sur les offres formulées par la société NPS des les autres lots qui ont été déclarés infructueux.

D’après plusieurs sources contactées et approchées par Algérie Part, il s’agit là d’une  grossière manipulation des résultats de cet appel d’offres. L’écart observé entre les propositions commerciales de NPS et de ses autres concurrents dont des filiales de Sonatrach, à savoir des sociétés nationales algériennes, va de 40 jusqu’à 50% de différence !

Comment une seule société peut-elle se permettre d’offrir des prix aussi bas par rapport à des leaders mondiaux dans le secteur des stimulations des puits pétroliers ? Cette question revient sur toutes les lèvres des participants à cet appel d’offres qui mérite certainement un audit profond pour dévoiler les dessous de ces anomalies.

Une société qui décroche avec une facilité déconcertante le lot le plus important du marché et sabote ensuite la compétition pour l’obtention des autres lots avec des prix étrangement cassés et bas. Cette pratique soulève des doutes sérieux et légitimes sur un potentiel traitement de faveur dont aurait bénéficié la société NPS qui aurait pu ainsi profiter d’une fuite d’informations sur les contenus des offres de tous ses concurrents pour ensuite confectionner sa propre offre imbattable dans la compétition pour remporter ce marché dans les hydrocarbures.

Cette fuite d’informations relève uniquement de la responsabilité des hauts responsables de la division Exploration-Production de Sonatrach, les premiers et seuls gestionnaires de ce marché public dans le domaine si délicat du forage pétrolier.

Si l’on juge les procédures interne de Sonatrach, cette attribution au profit de NSP reste pour le moment provisoire car il y a une période réglementaire des recours que peuvent introduire les autres soumissionnaires. Le traitement de ces recours conditionne le transfert du dossier de NSP à la commission des marchés pour valider enfin l’attribution définitive du marché des services de stimulation des puits pétroliers. Malheureusement, si aucune enquête saine et indépendante n’est préalablement enclenchée, ces probables magouilles seront étouffées pour toujours et la Sonatrach subira un préjudice commercial important car elle aurait sous-évaluée un important marché pour l’offrir sur un plateau d’argent à une société étrangère moyennant des… « commissions » à certains hauts responsables de la compagnie nationale des hydrocarbures. Algérie Part poursuit ses investigations et reviendra sur ce dossier avec de nouvelles révélations.

 

8 COMMENTS

  1. Cette societe’ appartiens a quels pays? Comment ils vont « stimuler » les puits de petrole? peut-etre qu’ils ont des techniques de stimulations que les autres n’ont pas, et c’est pour cela qu’ils sont moins cher? Et puis pourquoi stimuler les puits de petrole? C’est pour produire plus et mieux?

  2. @Réponse Direct

    Nif c’est la tendance Makiste ( les Makaks) qui essayent de récupérer et devoyer la Issaba.
    Lui et ses semblables ont vidés rt pillés la sonatracht depuis 1962 et aujourd’hui ils essayent de se venger d’avoir TOUT perdu.

    Ils ont leurs repères connus dans les bars glauques et sordides parisiens autour de bieres et ricard…On les trouve au canada grâce à l’Algérie et à leur communautarisme légendaire…Aujourd’hui ils se la jouent démocrates alors que ce sont les plus grands des magouilleurs..

    Tfouuuu 3lihoum

  3. La mamelle des algériens (sonatrach)prend l’eau de toute part, le silence du PDG en particulier, nous donne une indication de l’incompétence de ce dernier à une gestion stratégique inexistante ou inadéquate de l’entreprise. Est imbécile, le peuple qui reconduit ceux qui ont échoué dans la gestion de ses affaires.

  4. Il faut changer la constitution et rétablir la peine de mort pour haute trahison contre les intérêts de l’état.
    Seul solution pour se débarrasser de nos cafards et des œufs qu’ils pondent depuis leurs pseudos prisons ( quand il y a simulacre d’incarcérations).
    Seule solution avec les moyens dont nous disposons aujourd’hui tant la justice est sous les ordres des chiens au pouvoir.

  5. Mais me direz-vous, comment les condamnés dès lors que la justice n’est pas indépendante?.
    Avec, le retour des tribunaux non professionnels.
    Tribunaux civils provisoires qui seront plus justes et objectifs que les pourritures hommes et femmes qui sont clairement complices de l’état de délabrement du pays.
    Et ça fera office de catharsis pour les citoyens meurtris depuis des siècles.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

Hirak : la foule « brise » le cordon sécuritaire à Alger et fonce vers le coeur de la capitale

Une foule composée de milliers de manifestants a brisé le cordon policier au niveau de la rue Dr Saadane...

Hirak : une importante foule rassemblée devant la Place de l’Emir Abdelkader à Alger

Une importante foule a pu se rassembler ce matin matin à Alger-centre en dépit de l'impressionnant dispositif policier déployé...

Le Nouveau Communiqué de Presse Trompeur d’Ooredoo Algérie !

Le groupe Ooredoo est une entreprise de communication internationale opérant au Moyen-Orient, en Afrique du Nord et en Asie...

Inédit dispositif policier à Alger pour bloquer la marche des étudiants du Hirak

Une seule photo vaut mille mots. Des camions de la police algérienne qui bloque entièrement l'une des plus grandes...

Said Boudour, encore un journaliste algérien en prison

Said Boudour, originaire d'Oran, l'un des journalistes algériens les plus engagés et les plus actifs dans les rangs du...

Tebboune : « Je suis le ministre de la Défense Nationale et le Chef Suprême des forces armées »

Abdelmadjd Tebboune a réfuté catégoriquement toute tension entre lui et l'Institution Militaire en Algérie. "Je suis le ministre de...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you