A la une Confidentiel. Nouvelle mission d'inspection de l'IGF à la direction...

Confidentiel. Nouvelle mission d’inspection de l’IGF à la direction générale de NAFTAL

-

Après Sonatrach, l’Inspection générale des Finances (IGF) a dépêché un groupe de ses enquêteurs au niveau de la direction générale de NAFTAL dont le siège se trouve à Chéraga, à l’ouest d’Alger. Les inspecteurs de l’IGF ont été accompagnés par des auditeurs indépendants désignés par la direction générale de Sonatrach, a appris Algérie Part au cours de ses investigations. 

Les inspecteurs de l’IGF et les auditeurs qui les accompagnent occupent un bureau discret à la direction générale de NAFTAL. Comme à la direction générale de Sonatrach, les inspecteurs de l’IGF ont commencé à plancher sur les dossiers de la direction des Finances et Comptabilité de NAFTAL. Selon nos sources, les inspecteurs de l’IGF et les auditeurs qui les accompagnent s’intéressent particulièrement aux conventions et contrats conclus par la direction des finances et de la comptabilité de NAFTAL.

Il est à souligner que plusieurs dossiers scandaleux ont ébranlé discrètement NAFTAL. Et cette mission d’inspection de l’IGF va plancher particulièrement sur les pratiques financières occultes mises en place en 2013 par la direction générale de NAFTAL. Il s’agit notamment du dossier concernant le contrat signé par NAFTAL avec l’entreprise française CODITAL France SA pour l’acquisition de vannes rapides, robinetteries et raccorderies. Il s’avère que NAFTAL a accordé un marché public onéreux à cette entreprise française qui était “black-listée” par Sonatrach, le groupe auquel appartient NAFTAL.

Oui, cette entreprise française était black-listée pour non-respect de ses engagements contractuels lors de précédents marchés publics remportés auprès de Sonatrach. NAFTAL n’aurait pas dû ainsi conclure un contrat avec une société étrangère classée sur une liste noire par sa maison-mère Sonatrach. Cette maladresse a provoqué un important préjudice financier à NAFTAL. Et pour cause, plusieurs pièces achetées auprès de CODITAL France s’avèrent défectueuses. En effet, plusieurs de ses pièces ne sont pas étanches et de ce fait, le carburant se perd en quantité importante.

De nombreuses pièces défectueuses importées par NAFTAL ont été abandonnées au niveau de l’Unité de Maintenance située à Constantine. En dépit de ces anomalies scandaleuses, aucun haut responsable de NAFTAL n’a daigné assumer ses responsabilités et prendre les dispositions nécessaires pour réparer les dégâts de ce scandale. Il s’agit d’un dossier qui implique directement l’actuel PDG par intérim de NAFTAL, Kamel BENFRIHA. Le rapport des enquêteurs de l’IGF devra élucider une fois pour le mystère de ce scandale et découvrir les dessous des autres dossiers ténébreux qui ont été cachés dans les tiroirs de la direction générale de NAFTAL.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

Révélations. Comment le milliardaire Abderrahmane Kherchouche a profité de la crise de l’oxygène médical pour s’enrichir immoralement

Lors du précédent pic épidémique du mois de novembre et décembre 2020, des centaines, voire des milliers, de cas...

Une Crise Majeure et des Algériens Toujours pas Vaccinés !

Le lancement de la campagne de vaccination contre la Covid19 ne pourra pas avoir lieu au mois de Janvier...

Un rapport international révèle que les liquidités ont baissé de 24 % en Algérie provoquant une crise sans précédent

Les autorités algériennes ont encore une fois menti dans la gestion d'un dossier stratégique et névralgique pour le pays....

Près de 50 % des salariés algériens touchent un salaire de moins de… 233 dollars par mois

L'appauvrissement en Algérie est en train de s'accélérer dangereusement en raison de la très mauvaise situation économique et financière...

Algérie : attention, le secteur privé est dans une grave crise depuis 2019

Le secteur privé algérien est ébranlé depuis 2019 par une profonde crise qui menace son existence. Ce n'est pas...

Infiltration des mosquées, négociations secrètes avec des opposants : les services de sécurité en Algérie préparent l’étouffement des prochaines manifestations du 22 février...

Le régime algérien a déployé un plan d'action machiavélique et bien détaillé pour étouffer les prochaines manifestations populaires qui...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you