A la une Confidentiel. L'ex-PDG du groupe Algérie Télécom mangeait du poisson...

Confidentiel. L’ex-PDG du groupe Algérie Télécom mangeait du poisson pour… 24000 Da par jour

-

Le monopole absolu exercé par le groupe Algérie Télécom sur le secteur de la fourniture d’accès à Internet et le nombreux avantages politiques et commerciaux qui permettent à l’opérateur historique de dominer outrageusement le secteur de la téléphonie et des télécommunications en Algérie ont donné un grand prestige au poste de PDG du groupe d’Algérie Télécom. Un prestige qui a fini par donner lieu à de nombreuses pratiques scandaleuses de dilapidations de deniers publics, a pu confirmer Algérie Part au cours de ses investigations. 

Ahmed Choudar a été désigné à la tête du groupe Algérie Télécom à la fin du mois de mars 2018. Ahmed Chouder était auparavant le directeur général de Mobilis. Il a également occupé auparavant le poste de directeur général et bras droit du PDG d’Alliance Assurances. Spécialisé en audit de contrôle et de gestion, Ahmed Choudar était l’un des collaborateurs les plus fidèles et proches de l’ex-ministre de la Poste, des Télécommunications et des Technologies de l’information et de la communication, Imane Houda Feraoun. A ce titre, il était le principal cerveau des opérations occultes et marchés illicites conclus à l’époque de Houda Feraou qui ont valu à cette ancienne ministre emblématique de l’ère Bouteflika une incarcération à partir du 8 décembre 2020.

Ahmed Choudar figure en noir et blanc dans le dossier judiciaire de Houda Feraoun et l’ex-PDG du groupe Algérie Télécom, suspendu de ses fonctions depuis mai 2020 et officiellement limogé et remplacé début septembre 2020, est placé sous enquête. Mais les premières révélations fracassantes sur le mode de vie princier et les dilapidations financières d’Ahmed Choudar nous parviennent de l’Inspection Générale des Finances (IGF).

Algérie Part a pu confirmer au cours de ses investigations qu’une nouvelle équipe des inspecteurs et enquêteurs de l’IGF ont été dépêchés à la direction générale du groupe Algérie Télécom depuis le 15 avril dernier. Ces enquêteurs ont été officiellement chargés d’enquêter sur  des abus et des dépenses onéreuses injustifiées au niveau de l’establishment d’Algérie Télécom. Et les premières découvertes des enquêteurs de l’IGF font tout simplement froid dans le dos : Ahmed Choudar entretenait un rythme de vie digne d’un Prince d’une monarchie du Golfe. Il mangeait presque chaque jour du poisson luxueux pour la bagatelle de 24 mille Da. Ces repas quotidiens étaient payés à chaque fois par les deniers d’Algérie Télécom. Les enquêteurs de l’IGF ont confié qu’ils n’ont jamais vu de leur vie un PDG d’une entreprise étatique puiser des sommes faramineuses pour s’offrir une qualité de vie aussi élevée.

Ainsi, Ahmed Choudar dépensait 1 jour sur 2 plus de 5000 Da pour acheter des pistaches et des amandes pour grignoter tranquillement dans son bureau. Ahmed Choudar a également puisé sans aucune gêne dans les caisses de Mobilis, une filiale du groupe Algérie Télécom, pour offrir 5 PC LAPTOP à sa propre famille et de nombreux abonnements téléphoniques pour  les membres de son entourage le plus proche.  Ahmed Choudar avait également à sa disposition pas moins de 5 voitures de service. Pendant plus de deux ans, l’ex-PDG d’Algérie Télécom a consenti à des dépenses excessivement onéreuses qui ont coûté énormément cher aux caisses de l’entreprise étatique placée sous perfusion financière de la part de l’Etat pour survivre à ses multiples et successifs déficits.

8 COMMENTS

  1. Arrêtez avec ce genre de détails svp AP.
    C’est ridicule. Et pourquoi pas nous dire avec quel papier toilette il font leurs besoins….
    Affichez les noms des voleurs et de leurs complices est un minimum et récupérons les sommes volées en les incarcérants eux et leurs familles.
    Nothing more.

  2. J’aimerais connaitre quel espèce de poisson petit journaleux de mes deux
    « Ahmed Choudar dépensait 1 jour sur 2 plus de 5000 Da pour acheter des pistaches et des amandes pour grignoter tranquillement dans son bureau »….même devant la machine à café on fait mieux …article nul

  3. Mais combien de kilo mangé t’il par repas: 2 kilo de Kamroun à 3500 da, 1 kilo espadon à 3000 da, 1 kilo de thon rouge à 3000 da et quoi encore ? Peut-être que c’est toute la direction qui déguste au poisson avec les 24000 da! Ce que goinfre les généraux genocidaire au petit déjeuner, à midi et soir est incalculable, mais personne ne fait d’audit. En plus ils portent atteintes à la faunes et la flore Algérienne car ils aiment se goinfrer avec de la gazelle roti pendant les fêtes de sortie de promotions.

  4. 24000 DA en déjeuner, alors que 95% D’Algériens ne gagnent pas autant en 1 mois.
    Ils n’ont pas honte , ils se sont accaparer les richesses du pays, tout en pensant que la patrie leurs appartient.
    Vous êtes vraiment une mafia et la justice du téléphone est complice.

  5. A présent on comprend mieux pourquoi on dit d’un mensonge ou d’un vol : « Plus c’est gros et plus ça passe » !
    En Algérie, il n’y a que le menu fretin qui ne passe pas !
    On est fort, l’inspecteur Tahar n’aurait pas fait mieux !

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

Une Anomalie algérienne : les salariés paient plus d’impôts que les entreprises, les importateurs ou les commerçants

C'est une anomalie 100 made in Algérie. En effet, l'Algérie est l'un des rares pays au monde où les...

Crise financière : l’Etat algérien prépare la fin progressive des subventions sociales à partir du deuxième semestre de 2021

Les prix soutenus du pain, de l'huile, du sucre, des carburants ou de l'électricité, c'est bientôt un souvenir en...

Révélations. L’affaire Petroceltic : comment le PDG de Sonatrach va causer à l’Algérie des pertes de plusieurs centaines millions de dollars

C'est un autre affaire qui va causer un énorme préjudice financier à l'Algérie au moment où elle traverse l'une...

La pandémie de la COVID-19 et la dévaluation du dinar provoquent de nouvelles dépenses de 2,6 milliards de dollars en Algérie

En 2021, l'Etat algérien sera obligé d'augmenter encore son budget de fonctionnement d'au moins 2,6 milliards de dollars en...

En 2021, les hydrocarbures ne rapporteront même pas l’équivalent de 15 milliards de dollars de recettes fiscales aux caisses de l’Etat algérien

L'année 2021 sera, comme l'année 2020, une année de disette financière pour l'Algérie. Et pour cause, les recettes fiscales...

En 2020, face à la crise, l’Etat algérien a sacrifié l’Education, la production nationale et l’Agriculture

En 2020, face à la crise financière qui s'est aggravée en Algérie à cause des effets désastreux de la...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you