A la une Confidentiel. Le nouveau patron du FLN est l'ancien cerveau...

Confidentiel. Le nouveau patron du FLN est l’ancien cerveau du système de « Tayeb Louh »

-

Abou El Fadl Baadji est le nouveau patron du FLN, le plus ancien parti politique de l’Algérie indépendante et le plus critiqué par les manifestants du Hirak. Il a été élu hier samedi secrétaire général dans des conditions très troublantes à la suite d’une élection controversée et entachée de fraude comme l’accusent ouvertement ses anciens concurrents notamment l’ex-député Djamel Benhamouda qui a été empêché d’accéder à la salle où s’est tenue les élections du nouveau SG au CIC de Club-des-Pins et s’est vu conduit dans un hôpital au motif qu’il était atteint du Covid-19. 

Mais ce n’est pas le mode d’élection ou de désignation d’Abou El Fadhel Baadji qui soulève seulement des interrogations. C’est aussi, et surtout, le parcours et le passé de ce député FLN de la wilaya de M’sila. En effet, Abou El Fadhel Baadji fut le principal cerveau du clan de Tayeb Louh, l’ex-ministre de la Justice emprisonné depuis le 22 août 2019, au FLN. Abou El Fadhel Baadji était le premier membre du comité central du FLN qui militait ouvertement en 2018 pour la destitution de Djamel Ould Abbès et son remplacement par Tayeb Louh.

Derrière cette idée, Abou El Fadhel Baadji voulait préparer le terrain à une éventuelle candidature de Tayeb Louh aux élections présidentielles d’avril 2019. L’homme qui va diriger actuellement le FLN exerçait un énorme lobbying pour placer Tayeb Louh dans la short-liste des potentiels successeurs de Bouteflika. A partir de septembre 2018, cette course à la succession s’est transformée en une véritable guerre de clans au sein du sérail algérien.

De forts courants au sein du FLN ne voulaient pas laisser Said Bouteflika, puissant frère et conseiller d’Abdelaziz Bouteflika, privilégie la candidature d’Ahmed Ouyahia aux élections présidentielles d’avril 2019. Abou El Fadhel Baadji militait ouvertement au sein du comité central du FLN pour la candidature de Tayeb Louh sur lequel il ne tarissait pas d’éloges et le présentait comme le seul dirigeant du FLN qui était, à ses yeux, « présidentiable ».

Tayeb Louh et Abou El Fadhel Baadji s’appréciaient énormément et se connaissaient parfaitement. Le député FLN de M’sila est avocat et son cabinet est basé à Hydra. Pour chaque affaire ou dossier impliquant l’un de ses clients, Abou El Fadhl Baadji n’hésitait pas à solliciter son ami Tayeb Louh qui ne lui fermait jamais les ports de son bureau au ministère de la Justice.

Tayeb Louh utilisait également Abou El Fadhel Baadji comme son principal lobbyiste dans plusieurs affaires et dossiers personnels. En 2018, le clan Tayeb Louh espérait prendre le pouvoir au FLN pour se positionner dans la course aux élections présidentielles d’avril 2019. Dans cette course, il comptait énormément sur le général Ghali Belkecir, l’ancien commandant de la gendarmerie nationale, un ami très intime à Tayeb Louh. Le général Belkecir a plaidé la cause de Tayeb Louh auprès du clan de Gaid Salah. Mais le défunt puissant chef d’Etat-Major de l’ANP n’a jamais été convaincu par le profil du ministre de la Justice.  Abou El Fadhel Baadji n’a donc jamais pu concrétiser le rêver d’introniser son ami Tayeb Louh au palais présidentiel d’El-Mouradia.

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

Le FMI désavoue Tebboune et reconnaît les conséquences fâcheuses de sa réduction des projets d’investissements décidée en 2020

L'Algérie ne va bénéficier de la croissance exceptionnelle des prix des hydrocarbures sur les marchés mondiaux à cause des...

L’écrivain français Marc Dugain : « Soixante ans après l’indépendance, les Algériens ne sont pas parvenus à récupérer leur pays confisqué par une frange cupide...

Le réalisateur, écrivain et journaliste français Marc Dugain a publié ce vendredi 15 octobre dans les colonnes du quotidien...

La justice française lance des mandats d’arrêt contre 4 stewards d’Air Algérie impliqués dans un vaste réseau de voleurs de smartphones

Des travailleurs et fonctionnaires d'Air Algérie sont au coeur d'un nouveau scandale en France. La justice française vient de...

Retour des manifestations populaires et une répression violente de l’Etat : l’inquiétant scénario prévu par le Foreign Policy pour l’Algérie dans les années à...

Le célèbre magazine américain Foreign Policy prévoit de futurs troubles en Algérie en raison de la très délicate conjoncture...

Le célèbre magazine américain Foreign Policy : « les Algériens ont besoin de se libérer de leurs dirigeants âgés »

Le journaliste et écrivain Francisco Serrano, spécialiste d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient et l'une des plumes du célèbre...

Une note confidentielle de Matignon explique le « vide idéologique en Algérie » par « la fuite des cerveaux »

C'est un document interne et confidentiel qui ne devrait pas manquer de susciter de nouvelles tensions entre Alger et...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you