Confidentiel. Alger : des hôpitaux ferment des services entiers à cause de la forte propagation du coronavirus COVID-19

0
892

A Alger, plusieurs hôpitaux publics ont été contraints de fermer des services entiers à cause de la forte propagation du coronavirus COVID-19. A l’hôpital de Béni Messous, plus de 200 soignants ont été contaminés et infectés par la COVID-19 ces derniers jours. Ces 200 soignants sont en ce moment placés en confinement au niveau de leurs domiciles personnels, a-t-on appris de plusieurs sources médicales. 

A l’hôpital de Béni Messous, le service de chirurgie générale a été entièrement fermé pour se prémunir contre cette dangereuse vague de  contaminations. Au niveau du service de la chirurgie infantile du même hôpital public, au moins 80 cas contaminés ont été recensés jeudi dernier dans les rangs du personnel soignant. A l’hôpital Mustapha Bacha, l’un des plus importants et plus grands hôpitaux de toute l’Algérie et de la capitale Alger, 32 cas contaminés et infectés par la COVID-19 ont été identifiés au niveau du service de la médecine interne. Des responsables du CHU Mustapha Bacha n’écartent pas l’éventualité de procéder, comme à Béni Messous, aux fermetures de plusieurs services pour se protéger contre la propagation du coronavirus COVID-19.

Soulignons enfin qu’un bilan officiel du ministère de la Santé a enregistré 69 décès et 4.025 cas de contamination parmi les corps médical et paramédical depuis le début de la pandémie du nouveau coronavirus (Covid-19). Mais selon plusieurs médecins, ces chiffres sont nettement en deçà de la réalité et les pertes déplorées par les soignants algériens sont beaucoup plus élevées.