A la une Confidentiel. 3 nouveaux clusters dangereux identifiés à Alger provoquent...

Confidentiel. 3 nouveaux clusters dangereux identifiés à Alger provoquent la saturation des unités COVID-19 à Béni Messous et Bab El Oued

-

La situation sanitaire vire au rouge à Alger où trois nouveaux clusters dangereux de COVID-19 ont été identifiés. Il s’agit de trois clusters, des foyers de contaminations très actifs situés à Chéraga, Douéra et Baba Ali, a pu confirmer Algérie Part auprès de plusieurs sources bien introduites au sein du ministère algérien de la Santé. 

Ces trois clusters ont été à l’origine de l’augmentation conséquente des nouveaux cas de COVID-19 à Alger et ses environs, certifient nos sources. Cette augmentation des nouvelles contaminations a commencé plus exactement vers le 8 avril dernier. Les nouvelles infections ont provoqué de nouvelles formes graves de la COVID-19 et plusieurs patients ont été hospitalisés depuis la deuxième semaine du mois d’avril. Les hospitalisations des cas les plus sévères de COVID-19 ont augmenté significativement dans la banlieue ouest d’Alger provoquant ainsi depuis la fin du mois d’avril dernier une inquiétante saturation au niveau des services du Centre Hospitalier Universitaire Lamine Debaghine à Bab El-Oued et du CHU Béni Messous.

Les médecins de ces deux importants hôpitaux algérois tirent la sonnette d’alarme et décrivent les prémices d’une troisième vague de nouvelles contaminations et infections. Les lits se ont très rares et les moyens de prévention ou de prise en charge médicale commencent à manquer cruellement au niveau de ces deux hôpitaux importants de la capitale Alger. Les médecins craignent que ces les nouvelles contaminations provoquées par les trois clusters identifiés se répandent à toutes les autres localités de la wilaya d’Alger. Un scénario catastrophique qui pourrait engendrer un véritable drame sanitaire.

 

3 COMMENTS

  1. l’augmentation conséquente des nouveaux cas de COVID-19 à Alger et ses environs ont été importée par le MAK via Israël.allah yester.

  2. …Et s’hab la nomenklotura qui sont les seuls à voyager bien qu’officiellement les frontières sont zââma fermées !

  3. Le Covid sévit qu’à Alger et ne touche que les algériens
    Au fait cela fait un an que Zemmar nous raconte des histoires à dormir debout…le sytème de santé algérien est à genou, les hôpitaux sont débordé, les gens meurs par centaine ou par milliers…que nos médecins, nos infirmiers sont nuls…
    Que nous n’avons ni médicaments, ni oxygènes ni rien
    J’ai appris par la presse tunisienne, qu’une société algérienne privé « Calgaz » va exporté des centaines de milliers de litres d’oxygène vers la Tunisie que cette même société a alimenté 240 structures hospitalières en Algérie d’oxygène
    Il parait que l’Inde, une puissance mondiale, n’arrive pas à alimenter ses propres hôpitaux et a demandé l’aide de la communauté international…Les indiens meurent par milliers faute d’oxygène et les contaminations ont dépassé les 400.000 par jour
    Tout le monde est au courant que c’est le cas de beaucoup de pays ( Sauf Zemmar) comme le Brésil, le chili, l’argentine pour ne citer que des pays dit « émergents  »
    La chine ou la Russie , deux des pays qui ont élaborés des vaccins n’ont même pu vacciner leurs propres ressortissants…
    Et ils auront pas la possibilité de le faire avant l’année prochaine…
    Les français n’ont pas le doit de faire 10 km de chez eux ( donc voyager), d’aller au café, au restaurant, au cinéma, au théâtre, au musée voyages, le taux d’infection est élevé depuis des mois, si élevé que les hôpitaux sont saturé et reportent des opérations chirurgicales ( comme ils l’ont déja fait l’année dernière)
    Les étudiants n’ont pas le droit d’aller suivre les cours, faire leurs TD…ils doivent suivre des cours en distanciel
    Il y’a des pays européens qui ont fermé leurs écoles , collèges et lycées pendants des mois…cela va causer des dégâts irrémédiables …comment des enfants peuvent-ils suivent des cours des mois à distance?
    FAKOU Mr ZEMMAR, la crise COVID est mondial, elle touche les pays riches comme les pays moins riches
    Les dégâts sont sanitaires mais surtout économiques …les pays riches s’endettent et accumulent des dettes en centaines de milliards de dollars, les autres demandent l’aumône et des prêts au FMI et à la Banque Mondiale

    L’Algérie a zéro dette extérieur alors qu’on lui prédit la faillite de 2014 et la chute du prix du pétrole.
    l’Arabie saoudite pays qui produit 10 fois plus de pétrole que l’Algérie et qui généré 10 fois plus de revenus emprunte depuis 2016 et chaque année des dizaines de milliards de dollars pour combler ses déficist extérieurs ( comme le font tous les autres pays producteurs de pétrole)…être pays producteur de pétrole ne veut pas dire être riche mais permet seulement d’avoir des revenus en devises pour payer ses importations.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

COVID-19. Hospitalisations et nouvelles contaminations : les wilayas les plus touchées en Algérie

Depuis la fin du mois d'avril dernier, l'épidémie de la COVID-19 repart vers la hausse dans de nombreuses régions...

Une Anomalie algérienne : les salariés paient plus d’impôts que les entreprises, les importateurs ou les commerçants

C'est une anomalie 100 % made in Algérie. En effet, l'Algérie est l'un des rares pays au monde où...

Crise financière : l’Etat algérien prépare la fin progressive des subventions sociales à partir du deuxième semestre de 2021

Les prix soutenus du pain, de l'huile, du sucre, des carburants ou de l'électricité, c'est bientôt un souvenir en...

Révélations. L’affaire Petroceltic : comment le PDG de Sonatrach va causer à l’Algérie des pertes de plusieurs centaines millions de dollars

C'est un autre affaire qui va causer un énorme préjudice financier à l'Algérie au moment où elle traverse l'une...

La pandémie de la COVID-19 et la dévaluation du dinar provoquent de nouvelles dépenses de 2,6 milliards de dollars en Algérie

En 2021, l'Etat algérien sera obligé d'augmenter encore son budget de fonctionnement d'au moins 2,6 milliards de dollars en...

En 2021, les hydrocarbures ne rapporteront même pas l’équivalent de 15 milliards de dollars de recettes fiscales aux caisses de l’Etat algérien

L'année 2021 sera, comme l'année 2020, une année de disette financière pour l'Algérie. Et pour cause, les recettes fiscales...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you