A la une Cafouillage autour des vols de rapatriements : plus de...

Cafouillage autour des vols de rapatriements : plus de 27 mille algériens ont demandé de revenir en Algérie

-

Les nouveaux vols de rapatriements lancés par Air Algérie depuis plusieurs villes européennes comme Paris, Marseille, Bruxelles, Lyon ou Alicante ont provoqué un énorme cafouillage qui alimente des incohérences très dangereuses. En effet, plus de 27 mille ressortissants algériens ont demandé de revenir en Algérie en profitant de ce nouveau programme de vols de rapatriements qui doit commencer officiellement demain jeudi le 23 décembre. 

Cependant, il semble que l’intitulé « rapatriements’ imputé à ces vols n’a aucun fondement puisque ces vols ne concernent pas seulement les voyageurs algériens bloqués à l’étranger depuis le 18 mars dernier date de la fermeture des frontières algériennes en raison de la nécessité de se protéger contre l’épidémie de la COVID-19. En effet, mêmes des ressortissants algériens résidents en France, à savoir des personnes titulaires de la carte de résidence ou d’un titre de séjour de 10 ans, ainsi que des binationaux titulaires de la double nationalité peuvent s’inscrire sur la liste des bénéficiaires de ces vols qui devront s’étaler jusqu’au 23 janvier prochain.

Ces résidents algériens en France ou en Belgique ainsi qu’en Espagne ou les binationaux doivent commencer par contacter les consulats algériens pour s’inscrire sur la liste des futurs bénéficiaires de ces vols de rapatriements. Comme ils ne font pas partie proprement dit de la catégorie des « voyageurs bloqués » à l’étranger en raison de la fermeture des frontières, ces ressortissants algériens doivent fournir des « lettres de motivation » ainsi que des photocopies de leurs passeports algériens. Dans ces « lettres de motivation », les ressortissants algériens doivent expliquer les motifs pour lesquels ils doivent retourner dans leur propre… pays ! Ahurissant, c’est la première fois dans l’histoire qu’un pays impose indirectement un « entretien d’embauche » à ses propres ressortissants pour décider s’il doit ou non leur attribuer ensuite le droit de voyager vers leur propre pays natal.

Avec cette procédure, les autorités algériennes veulent permettre à Air Algérie de « remplir » un peu ses avions car il n’est pas possible de garantir la rentabilité de ces vols spéciaux si les places sont uniquement limitées aux voyageurs bloqués à l’étranger dont le nombre est insignifiant puisque plusieurs opérations de rapatriements ont été déjà organisées par le passé  à l’instar du programme des vols de la compagnie Air Algérie qui a commencé le 4 décembre jusqu’au 19 décembre dernier.

Mais comme les autorités algériennes refusent d’ouvrir les frontières ne serait-ce que partiellement, elles mettent en place des procédures qui « filtrent » les voyageurs pouvant entrer sur le territoire national. C’est un cas inédit dans le trafic aérien mondial. Jamais un pays n’a filtré ses propres ressortissants pour distinguer celles et ceux qui peuvent revenir au pays et celles et ceux qui n’ont pas le droit de fouler le territoire national.

Signalons enfin qu’à cause de la forte demande de retour en Algérie, les prix des billets d’avion proposés par Air Algérie à l’occasion de ces vols spéciaux ont atteint les 368 euros l’aller simple, à savoir un Paris-Alger. Une place à bord du vol spécial Marseille-Alger vaut en ce moment pas moins de 228 euros. A ce rythme, la destination algérienne est devenue pratiquement l’une des plus chères sur la planète. Merci qui ?

 

5 COMMENTS

  1. C’est un non-sens de parler rapatriement 9 mois après, l’Algérie est le seul pays au monde où ses citoyens n’ont pas pu rentrer chez eux. Ces passagers bloqués ont déjà payé leur retour car ils avaient forcement acheté des billets aller-retour depuis l’Algérie, c’est simplement du vol ! Sinon pour ce prix de 368 euros j’ai des amis Marocains et Tunisiens qui sont partis de Paris chez eux dans leurs compagnies nationales (Royal Air Maroc et Tunis Air) pour 2 semaines de vacances d’hiver… Ce régime a fait tomber l’Algérie au point le plus bas de son déclassement par rapport à ses voisins marocain et tunisien! Peuple Algérien réveille toi pour chasser ce régime avant qu’il soit trop tard !!

  2. Vous avez raison car aucun pays au monde n’as pu fermer ces frontières devant ces citoyens sous prétexte du covid19 on dirait que ce verus touche uniquement l’algerie. ça prouve que ce gouvernement et régime ne savent rien faire sauf fermer. 26milles personnes restent bloqués à l’étranger depuis mars en situation catastrophique alors que ce gouvernement ne fait rien pour permettre aux gens de rentrer chez eux. C’est une première dans l’histoire qu’un pays refuse à ces citoyens de rentrer chez eux. L’Algérie nouvelle de teboune qui reste que des slogans creux et des promesses.

  3. On nous demande de voter la constitution mais on ne la respecte pas au niveau du gouvernement notamment en matière de la libre circulation de ses concitoyens . Tous les pays ont établi des ponts aériens pour permettre à leurs citoyens de rencontrer sauf l’Algérie ?? Bizarre

  4. Depuis l’indépendance les citoyens Algérien ne sont que des locataires chez eux.
    Le pays appartient aux nouveaux Apparatchiks et leurs descendants (hier dans les arbres aujourd’hui dans des Ferrari).
    Ils décident qui est Algérien qui ne l’est pas, qui a le droit de rentrer et qui ne l’a pas, de qui est patriote qui ne l’est pas, enfin de tout.
    Ils sont pire que le système colonial.

  5. Si seulement, ce qu’ils prônent pour nous, ils pouvaient se l’appliquer …dans l’autre sens.
    On serait de loin le pays le plus riche du monde.
    Aucune fraude n’aurait été possible.
    Tfou nahel djed babahoum( hachakoum).

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

COVID-19. Une importante autorité sanitaire américaine classe l’Algérie dans une « zone inconnue »

L'Algérie a été classée par une importante autorité sanitaire américaine dans une "zone inconnue" concernant sa gestion de la...

« Notre liberté et un Président légitime » : le Hirak imperturbable malgré l’agressivité du régime algérien

Le Hirak confirme une nouvelle fois sa solidité ce vendredi 16 avril. Le premier vendredi du mois sacré du...

Vendredi 16 avril : les manifestants du Hirak lancent un appel au renforcement de la protestation citoyenne

De nombreux manifestants du Hirak ont lancé ce vendredi 16 avril des appels successifs à la nécessité de renforcer...

Tribune. Détenus politiques en Algérie : lettre à Michelle Bachelet, Présidente du HCDH

Permettez-nous de vous alerter encore une fois sur les exactions du régime en Algérie qui continue de maltraiter et...

Le soutien américain aux revendications du Hirak trouve un large écho auprès des manifestants algériens

Les manifestants algériens ont beaucoup apprécié le soutien affiché publiquement par les Etats-Unis d'Amérique aux revendications pacifiques et démocratiques...

Vnedredi 16 avril : Le malheureux sort des détenus politiques au coeur de la colère du Hirak

Ce vendredi 16 avril, la libération des détenus politiques a été au coeur des slogans et pancartes brandis par...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you