A la une Au moins 123 Harragas algériens morts au large des...

Au moins 123 Harragas algériens morts au large des côtes espagnoles en seulement 4 mois

-

Au moins 123 Harragas algériens ont péri au large des côtes espagnoles entre janvier et avril 2021. Les chiffres de cette véritable hécatombe ont été révélés et confirmés officiellement par Marie-Ange Colsa, directrice du Centre international pour l’identification des migrants disparus (CIPIMD), basé à Malaga, dans le sud de l’Espagne. 

A la demande des familles, organismes et autres institutions, cette organisation non gouvernementale s’occupe de la recherche et de l’identification des personnes disparues et de leurs proches. Ces chiffres n’incluent pas les mois de mai, juin et juillet, à savoir la période estivale durant laquelle les départs des Harragas algériens sont encore plus nombreux et massifs puisque la mer Méditerranée est beaucoup moins agitée. Ceci dit, les traversées demeurent dangereuses et de nombreux naufrages ont été recensés comme ce fut le cas le 5 juillet dernier lors d’une intervention qui a permis de sauver la vie à pas moins de 17 Harragas algériens repérés au large des îles Baléares. Ces harragas algériens ont été récupérés par les garde-côtes espagnols et ils ont été transférés au Port de l’ile de Majorque.

D’autres n’ont pas eu cette chance et ils ont péri comme ces malheureux 11 harragas qui ont fait naufrage au large des côtes de Cherchell dans la wilaya de Tipaza le 1er juillet dernier. C’est dire que le chiffre de 128 morts en seulement 4 mois est loin de refléter la véritable réalité amère de la tragédie de la Harga. Et pour cause, le bilan des victimes algériennes est certainement beaucoup plus élevé en raison des arrivées de plus en plus massives de ces jeunes harragas algériens sur les plages espagnoles.

A ce propos, le CIPIMD vient de révéler également qu’au cours des six derniers mois, près de 4 200 migrants ont débarqué en Andalousie depuis les côtes algériennes. À Almeria, la ville espagnole qui concentre la quasi-totalité des arrivées, la Guardia civil est débordée. Lors des deux premières semaines du mois de mai, le port a accueilli 57 embarcations, chargées de 750 migrants. Et entre le 31 juin et le 3 juillet, 489 « harragas » (nom donné aux Algériens désireux de rejoindre l’Europe) ont débarqué sur sa côte, à bord de 35 bateaux, selon les calculs du CIPIMD. D’après le Haut-commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR), entre le 1er janvier et le 14 juillet 2021, plus de 4 300 migrants sont arrivés en Andalousie.

Dans une déclaration faite au média spécialisé Info Migrants, un projet multiplateforme collaboratif piloté par trois grands médias européens : France Médias Monde (France 24, RFI, MCD), la chaîne allemande d’information internationale Deutsche Welle, et l’agence de presse italienne ANSA,Marie-Ange Colsa, directrice du Centre international pour l’identification des migrants disparus (CIPIMD), a qualifié cette situation « d’inédite ».  « Même s’il y a déjà eu beaucoup d’arrivées l’année dernière, elles sont en très forte augmentation ces derniers mois, tout comme les naufrages », signale-t-elle encore dans sa déclaration.

« La crise en Algérie pousse des milliers de ses jeunes à prendre la mer, en direction de l’Andalousie », commente en dernier lieu Info Migrants pour tenter d’expliquer l’augmentation préoccupante du nombre des Harragas algériens en Espagne.

1 COMMENT

  1. La junte au pouvoir est synonyme de l’effondrement de l’Algérie et sa disparition! Le phénomène Harragas qui prend de l’ampleur, le covid qui est en train de décimer des familles, le manque d’eau qui va engendrer des maladies, la famine qui pointe son nez,…
    Il est désormais clair et trivial pour constater qu’aujourdhui sur la planète terre que c’est le régime le plus pourri ….

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

COVID-19. Pas moins de 5500 patients gravement atteints en une journée : Alger et ses environs battent le record des hospitalisations

Les chiffres de la 3e vague de l'épidémie de la COVID-19 font froid dans le dos. Les hospitalisations ont...

Confidentiel. Les véritables raisons du limogeage du général-major Noureddine Gouasmia

Nouveau coup de théâtre au sein du sérail algérien.  Noureddine Gouasmia qui dirigeait   le commandement de la Gendarmerie Nationale...

COVID-19. Depuis le 23 juillet dernier, l’Algérie a dépassé le nombre d’hospitalisations record de novembre 2020

Depuis le 23 juillet dernier, l'Algérie a enregistré un alarmant pic des hospitalisations liées aux formes les plus graves...

Exclusif. Les images qui prouvent l’implication d’un haut responsable du renseignement algérien dans le financement occulte du 5e mandat de Bouteflika

Algérie Part a obtenu au cours de ses investigations une vidéo authentique exclusive qui démontre clairement l'implication d'un haut...

Algérie – Ces Militaires Devenus Propagandistes et leurs Relais Devenus Journalistes Complotistes !

Depuis que nous avons révélé au grand jour l’incompétence notoire et les graves dérives du Lieutenant-Colonel Tarik à la...

Révélations. 2e Partie : comment les officiers du général-major Mahfoud ont voulu récupérer le dossier médical de Tebboune pour lui faire du chantage

Algérie Part a entamé, le lundi 26 juillet 2021, la publication d’une enquête d’envergure dans laquelle il est fait...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you