A la une Arabi Fethi, la "boite noire" secrète du PDG de...

Arabi Fethi, la « boite noire » secrète du PDG de Sonatrach

-

Dans l’ombre du PDG de Sonatrach, Toufik Hakkar, nous retrouvons un certain Arabi Fethi, un haut responsable très discret, totalement inconnu du grand public, mais qui ne cesse de monter en puissance au plus haut sommet de Sonatrach devenant ainsi la pièce maîtresse du clan constitué par Toufik Hakkar au lendemain de son arrivée à la tête de la direction générale de Sonatrach au début du mois de février 2020. 

Confident et ami intime de Toufik Hakkar, Arabi Fethi est devenu « l’homme de main » qui détient tous les secrets des projets les plus controversés que le PDG de Sonatrach cachent soigneusement aux autorités suprêmes du pays. Officiellement  ARABI Fethi occupe depuis fin mars 2019 les fonctions de vice-Président responsable du Business Development & Marketing. Mais depuis la fin du mois de mars dernier, Toufik Hakkar lui a confié également les fonctions de secrétaire général par intérim de Sonatrach à la place de Rachid Si Mohamed avec lequel il s’est gravement embrouillé en raison d’une simple « dispute entre épouses », à savoir madame Hakkar et madame Si Mohamed. Cette histoire révélée récemment par Algérie Part avait défrayé la chronique suscitant un énorme malaise au sein de la direction générale de la compagnie nationale des hydrocarbures.

Pour calmer la situation et empêcher une nouvelle fronde contre son autorité, le PDG de Sonatrach place son ami intime dans le poste de SG du groupe. Désormais, Fethi Arabi et Toufik sont devenus inséparables. Le PDG de Sonatrach, soupçonneux, méfiant à la limite de la paranoïa, se réunit depuis plusieurs semaines uniquement avec Fethi Arabi. Les deux hommes s’enferment pendant plusieurs heures dans le bureau du PDG pour étudier plusieurs dossiers et passer en revue plusieurs décisions. Les deux hommes ont même pris le soin de mettre à l’écart plusieurs membres de leur entourage personnel ou familial pour éviter la moindre fuite d’informations sur les projets en cours que doit lancer Sonatrach.

Mais pourquoi une telle obsession pour la discrétion et la sécurité ? La réponse à cette question se trouve dans les projets occultes que veut lancer Toufik Hakkar. Il s’agit notamment du méga-projet de production de Polyéthylène en partenariat avec la compagnie Sud-Coréenne DAELIM d’un investissement de 5,4 milliards US$ à Skikda. Ce méga-projet n’a pas été validé par l’ex-ministère de l’Energie depuis l’arrivée d’Abdelmadjid Attar lequel a bien décelé les anomalies de ce projet qui repose sur la surfacturation de plusieurs prestations et réalisations d’infrastructures énergétiques. Et l’Algérie, frappée par la crise financière, ne peut pas se permettre un autre gâchis budgétaire. Mais Toufik Hakkar n’a jamais reculé ou abdiqué face à la résistance d’Abdelmadjid Attar et avec le soutien de Djerrad, son parrain, il a continué de se battre pour imposer la conclure de ce méga-projet avec les sud-coréens.

Selon nos investigations, Toufik Hakkar travaille sur ce méga-projet depuis 2015. A cette époque, il était uniquement directeur exécutif stratégie et planification et membre du comité Exécutif de Sonatrach. Toufik Hakkar avait effectué au moins 3 visites de 2015 jusqu’à 2019 en Corée du sud pour rencontrer les managers du groupe DAELIM. Ce méga-projet de 5,4 milliards de dollars est le seul bébé de Toufik Hakkar. Dés son arrivée au pouvoir à la tête de Sonatrach en février 2020, il va tout faire pour le mettre en oeuvre.

Cependant, le contexte financier défavorable né dans le sillage de la pandémie de la COVID-19 et la résistance de plusieurs cadres dirigeants à ce méga-projet jugé trop onéreux et dangereux pour les équilibres du groupe Sonatrach en raison de ses incertitudes financières ont fini par obliger Toufik Hakkar de se mettre en « mode pause ». Mais il n’a pas enterré son rêve et aujourd’hui, depuis janvier 2021, avec la complicité de son parrain le Premier-ministre, Abdelaziz Djerad, le PDG de Sonatrach veut forcer l’administration du groupe à organiser la signature officielle de ce méga-projet. La proximité troublante et inquiétante de Toufik Hakkar avec Daelim a soulevé de nombreux doutes alimentant ainsi un véritable malaise.

Pour ne pas éveiller les soupçons des autorités algériennes qui pourraient lui gâcher définitivement ce méga-projet, le rêve de l’aboutissement de sa carrière, Toufik Hakkar a confié à son bras-droit Fethi Arabi la délicate mission de préparer une stratégie commerciale et de marketing destinée à séduire le Président Abdelmadjid Tebboune pour le berner et le convaincre du bien-fondé d’un tel investissement onéreux dépassant les 5 milliards de dollars.

A 50 ans, cette mission va déterminer l’avenir de Fethi Arabi qui s’est embarqué dans une aventure qui pourrait lui coûter cher, très cher car si les anomalies et irrégularités de ce méga-projet éclatent au grand jour, la Sonatrach connaîtra l’un de ses scandales de dilapidation de deniers publics les plus désastreux pour son futur. Ensemble, Fethi Arabi et Toufik Hakkar tentent de trouver la bonne stratégie de marketing pour « commercialiser » ce méga-projet auprès des décideurs.

Agé aujourd’hui de 50 ans, Fethi Arabi dispose de 24 ans d’expérience au sein de la Sonatrach. Il a officiellement une licence en Sciences Economiques, option Sciences Financières de l’Université d’Alger. Il est titulaire d’un Magistère en Sciences Economiques (option Monnaie et Finances) de l’Université d’Alger et d’un Troisième Cycle en Finances Publiques de l’Institut Maghrébin d’Economie Douanière et Fiscale. Il a occupé auparavant les principaux postes de : Directeur Transformation /Direction Générale / SONATRACH ; Conseiller auprès du PDG de SONATRACH, Directeur de Cabinet / SONATRACH,  Directeur des Relations Internationales et Institutionnelles / /Direction Générale / SONATRACH, Directeur Stratégie & Prospective – Direction Corporate Stratégie Planification et Economie / SONATRACH.

Le clan Hakkar-Djerad tente même de le préparer pour devenir le prochain PDG de Sonatrach si Toufik Hakkar devra partir à cause de nombreuses casseroles qu’il traîne derrière lui depuis sa nomination au mois de février 2020. Mais à trop vouloir s’accrocher aux ailes de Toufik Hakkar, Fethi Arabi risque fort de se faire bruler par les flammes de ces divers incendies qui ravagent de l’intérieur la Sonatrach…

8 COMMENTS

  1. Un article puant de jalousie..hahahahaahah…On dirait un ex cadre de la sonatracht ( ces fameux cadres que Hakkar a éjecté après avoir découvert la gabegie sans nom et la dilapidation des ressources et des projets…) qui a dicté cet article à Semmar….

    Si la sonatracht n investissait pas et de surcroît si elle investissait avec un partenaire français….Semmar aurait reprocher à Hakkar de ne rien faire ou de travailler avec des sociétés françaises ULTRA connues pour leur tendance à corrompre et à faire tout un tas de trafics…La Sonatracht veut monter un projet avec un groupe Sud coreen…Semmar devrait s’en rejouir…

    Mais au fait….Toujours pas d’article sur l’arrestation de l’escroc multimillionnaire Ould Kaddour ( dont Hakkar a éjecté tous ses bras droits..)???
    Quelqu’un a une explication ?

    Et la pandémie en Algérie qui recule…quelles tristes nouvelles pour Semmar et la secte des porcs…

  2. Depuis 1962, les « décideurs » (entre guillemets) s’assurent toujours les services d’hommes de mains qui leurs permettent de faire le plein de rétro-commissions et autres surfacturations. Cette forme de richesse illicite ne se voit pas et se transfert incognito vers des contrées bénies et familiales que sont les Emiratis et l’Arabie Ihoudite, pendant que le pays est mis à genoux. En Algérie, cette faune antinationale s’appuie le plus souvent sur des cachiristes, baltagias à 2 neurones pour semer la confusion par l’insulte et la vulgarité pour couvrir leurs méfaits. Inutile de chercher à débattre avec ce genre de sinistres individus, tels des automates formatés uniquement pour insulter et répandre leurs déjections de vulgarité. On commence à sentir, malgré quelques agitations, le dernier chant du cygne du clan qui se rétrécie à mesure que les richesses s’épuisent. Et que le peuple commence à prendre conscience.
    Rira bien qui rira le dernier !

  3. Un jour ou l’autre, vous allez tous sans exception devoir rendre des comptes au peuple , car lui seul est souverain. Simon Bolivar a dit :Tous les peuples du monde qui ont combattu pour la liberté ont finalement éteint leurs tyrans.

  4. « ….Les deux hommes ont même pris le soin de mettre à l’écart plusieurs membres de leur entourage personnel ou familial pour éviter la moindre fuite d’informations sur les projets en cours que doit lancer Sonatrach.
    Mais pourquoi une telle obsession pour la discrétion et la sécurité ? … »…C’est ce que dit l’auteur de l’article !…eh bien OUI ! il fait se méfier même de son ombre car les franco-kabylistes pullulent encore chez Sonatrach !…et la moindre information concernant quoi que ce soi est vite rapportée à l’Ambassade de france à Ager !…Total a été éjectée de ce projet car elle a gelé le projet durant plus de 8 ans car elle voulait obtenir du gaz naturel presque gratuitement pour un produit destiné en grande partie à l’export ! donc elle gagnerait deux fois plus que si elle avait implanté ce complexe dans un autre pays !….les sud-coréens ont accepté de payer le gaz à sa juste valeur !….PASSONS : les attaques contre Hakar ne cesseront que si tous les kabyle seront éjectés de toutes les directions de Sonatrach et du Ministère de l’énergie car derrière tout kabyle peut se cacher un kabyliste-francophile !….

  5. À ya pat chiote enzyme digestive mangeuse de merde des majorettes, la haine des Kabyles te perdra, tu traites les Kabyles de francophiles, pendant ce temps-là tu vis et habites et tu écris en français, et tu crois que cela fait de toi un vrai arabe..? Finalement tu es comme tes maîtres, vous critiquer la France, mais l’aimer tellement fort que c’est fusionnel, vous tenez ça de votre cousin le colonel.

  6. Patriote, je ne pense pas que tu sois un ALGERIEN. Ta façon de parler une partie d’Algériens me donne la nausée tellement c’est nauséabond. Tu critiques la France, mais tu continues à appliquer sa politique que le système Algérien a toujours encouragée « diviser pour régner »
    je t’informe que je suis Algérien Arabophone mais je n’accepte pas d’insulter un autre Algérien parce qu’il ne parle pas le meme dialecte que moi

  7. @nacer,chapeau bas frère, c’est ensemble qu’on pourra changer la dictature en démocratie mais pas avec des harkas kachiristes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

Pourquoi l’Algérie doit créer un Conseil national de lutte contre la vie chère

Dés le premier jour de ce mois de Ramdhan 2021, les Algériennes et Algériens découvrent avec beaucoup de stupéfaction...

Pourquoi la seule solution qui reste à Algérie Poste est de devenir… Une véritable Banque !

En Algérie, plusieurs bureaux de la Poste sont paralysés pour la 3e journée successive par une grève anarchique que...

Rassemblement de la diaspora algérienne à Marseille pour rendre hommage aux victimes du « printemps noir »

La diaspora algérienne va organiser le 18 Avril prochain à Marseille un rassemblement pour commémorer le triste souvenir du...

Décryptage. Pour se nourrir dignement en Algérie pendant le Ramadhan, il faut prévoir au moins 3178 Da par jour

Le Ramadhan 2021 est parmi les Ramadhan les plus chers et les plus compliqués sur le plan économique et...

Enquête. Les aliments pour bétail, l’autre cause qui explique les prix inaccessibles des viandes en Algérie

C'est une réalité qui n'a jamais suffisamment bien expliquée et racontée aux Algériennes et Algériens. Les prix de toutes...

Confidentiel. Air Algérie : ses avions cloués au sol, mais elle continue de désigner et de payer des représentants à l’étranger

Alors que ses avions sont cloués au sol depuis plusieurs mois, Air Algérie a continué à désigner des nouveaux...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you