Accueil méprisant des athlètes paralympiques : des directeurs centraux sanctionnés, mais le ministre des Sports étrangement épargné

7
1711

L’accueil déplorable et méprisant des athlètes paralympiques algériens de retour des Jeux de Tokyo à l’aéroport international d’Alger a fini par provoquer un scandale national en Algérie. Les autorités algériennes ont fini par réagir en adoptant des mesures et des sanctions qui ont soulevé encore de nouvelles interrogations. 

Et pour cause, des directeurs centraux et cadres généraux du ministère des Sports et de la Jeunesse ont été limogés et sanctionnés ce dimanche  5 septembre. Mais le ministre lui-même, à savoir le premier responsable de ce secteur, a été étrangement épargné et protégé par la Présidence de la République et le Premier-ministère.

En effet, le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane a mis fin aux fonctions du Secrétaire général du ministère de la Jeunesse et des sports et du directeur général des Sports au même ministère, « pour négligence dans l’accomplissement de leurs missions et manquement à l’obligation de l’accueil des athlètes, après leur participation aux jeux paralympiques à Tokyo (Japon), a indiqué dimanche un communiqué des services du Premier ministère.

« Suite à la négligence dans l’accomplissement des missions, à l’absence du sens des responsabilités et au manquement à l’obligation de l’accueil des athlètes, après leur participation aux jeux paralympiques, et sur ordre du Président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, le Premier ministre, ministre des Finances, Aïmene Benabderrahmane a mis dimanche fin aux fonctions du Secrétaire général du ministère de la Jeunesse et des sports et du directeur général des Sports au même ministère, avec poursuite de l’enquête afin de demander des comptes à chaque responsable impliqué dans cet incident », précise le même communiqué.

Or, Abderezak Sebgag qui avait pris fonctions fonctions à la tête du ministère, en remplacement de Sid Ali Khaldi, depuis le 8 juillet dernier, n’a été nullement touché par ces sanctions alors qu’il est le responsable hiérarchique direct des directeurs et cadres limogés. Pis encore, il est l’homme qui est moralement et politiquement responsable de tous les dossiers clés de la gestion du secteur des sports en Algérie. Dans un pays qui se respecte, c’est le ministre lui-même qui aurait fait le déplacement à l’aéroport pour accueillir avec tous les honneurs ces athlètes paralympiques médaillés aux Jeux de Tokyo. Les cadres et les directeurs sanctionnés travaillent sous la coupe du ministre et ils ne peuvent en aucun cas prendre des décisions ou imposer des orientations dans leur secteur sans se référer à l’autorité de leur ministre. Sacrifier le Secrétaire général du ministère des Sports et de la Jeunesse pour épargner ensuite le ministre lui-même est une mesure totalement incompréhensible et illogique.

Soulignons enfin que le gouvernement algérien n’a pas interpellé également le Comité olympique et sportif algérien dirigé actuellement par Abderrahmane Hammad pour lui demander des comptes et des explications alors que cette instance est directement liée à ce scandale puisque la prise en charge convenable et respectueuse des athlètes de retour des Jeux paralympiques de Tokyo relèvent de sa principale mission.

 

7 COMMENTS

  1. Alors si vous désavouer un ministre car il n’a pas fait son travail.. sa risque d’éclabousser directement ses supérieurs hiérarchiques à condition que ça se passe dans une démocratie digne de ce nom.
    Dans le reste du monde.. les sportifs.. les intellectuels..les chercheurs.. les professeurs …les ingénieurs les médecins ..les citoyens etc…etc … c’est le dernier de leurs soucis….. du moment qu’à la fin du mois ils arrivent à avoir leurs solde pour payer la taxe foncière de leurs biens mal acquis et les différents frais des écoles et universités à leurs tchitchi qui font semblant d’étudier a l’étranger
    Tout le reste ils s’en tamponne le coquillart
    Terme souvent utilisé par la plus grosse mouche a KK et chef d’escadrille qui survole régulièrement le site.

  2. Loco/Balou Ouled el Khab infra-humains Esclaves appartenant au Grand Homosexuel du Maroc, au moins en Algerie il y a des responsables qui sont remplacés et que dire de l’homosexuel maitre des Esclaves appartenant à la caste des sous-animaux au Maroc !

  3. Limoger un ministre qui vient d’être nommé il y a à peine 3 mois????
    C’est du n’importe quoi. les rédacteur de ce pseudo journal voient le MAL dans tout ce qui est Algérien….. Le Hashish fait tourner la tète surtout si on l’accompagne avec quelques centaines de Dollars et …..
    Pauvre ZEMMAR tu mourra comme un SDF dans les rue de OUJDA