A la une 2020 : Les Algériens parmi les 30 premiers peuples...

2020 : Les Algériens parmi les 30 premiers peuples qui votent le moins au monde

-

Les Algériens sont un peuple qui ne croit pas du tout à la fiabilité du processus électoral organisé dans son propre pays. Preuve en est, en 2020, les Algériens ont été classés parmi les 30 premiers peuples qui votent le moins au monde. C’est un très sérieux rapport mondial qui dresse ce constat au monde : les Algériens sont parmi les peuples les plus abstentionnistes au monde. 

Et pour cause, sur 167 pays classés et examinés, l’Algérie arrive au 138e rang mondial concernant le taux de participation aux élections nationales ou locales organisées au cours de cette année 2020. Ce classement mondial confirme ainsi une idée largement enracinée dans les esprits des Algériens : les élections ne sont d’aucune solution en Algérie.

Rappelons-nous des résultats du référendum populaire organisée le 1er Novembre dernier pour l’adoption de la Nouvelle Constitution proposée par Abdelmadjid Tebboune. Le taux de participation à cette élection n’a pas dépassé  les 23,5 % de tout le corps électoral algérien estimé à 24,5 millions d’électeurs. A peine 5,5 millions d’Algériens ont participé au référendum constitutionnel voulu par le régime Tebboune.  Cette forte abstention a jeté un énorme discrédit sur la légitimité du nouveau pouvoir algérien en place depuis la chute du clan des Bouteflika.

Le classement de l’Algérie parmi les 30 peuples qui votent le moins au monde n’est donc pas une surprise pour cette année 2020. Ce classement a été dressé par les experts du prestigieux think tank britannique le Legatum Institute, un think-tank indépendant basé à Londres et financé par le fonds international d’investissement Legatum. Ce classement international a été intégré par le think tank britannique à son gros rapport intitulé le “Prosperity index report”. Ce gros classement global permet de comparer les performances relatives de chaque pays en termes de prospérité globale, qui se base sur 12 piliers tels que la santé, l’éducation et le capital social, ainsi que les 66 éléments au sein des piliers.

 

“L’indice de prospérité Legatum” classe ainsi 167 pays à travers le monde selon leur degré de prospérité. Mais la prospérité est définie sur la base de douze critères clés que sont la sécurité, les libertés individuelles, la gouvernance, le capital social, l’environnement de l’investissement, les conditions entrepreneuriales, l’accès au marché et la qualité des infrastructures, la qualité économique, les conditions de vie, la santé publique, l’éducation et l’environnement naturel. Malheureusement, l’Algérie se classe très mal dans chacun des douze critères déterminant le classement global.

Il s’agit d’un rapport prestigieux considéré comme une référence mondiale qui éclaire les évolutions de la majorité des pays de la planète en raison de sa méthodologie très savante. En effet, cet indice mondial est basé sur au moins 104 variables différentes analysées dans 167 pays à travers le monde. Les sources de ses données incluent des organismes mondiaux prestigieux comme Gallup World Poll , World Development Indicators , Union internationale des télécommunications, Fragile States Index , Worldwide Governance Indicators , Freedom House, Organisation mondiale de la santé , World Values ​​Survey , Amnesty International , Center for Systemic Peace, etc.. Les 104 variables sont regroupées en 9 sous-indices qui sont configurés harmonieusement selon des études analytiques.

Les 9 sous-index sont: Qualité économique, Environnement de travail, Gouvernance, Éducation, Santé, sûreté, Liberté individuelle, Capital social et Environnement naturel. Par exemple, la liberté personnelle comprend la liberté d’expression et de religion, la tolérance nationale à l’égard des immigrants et des minorités ethniques et raciales. Le sous-indice du capital social comprend le pourcentage de citoyens qui font du bénévolat, donnent à des œuvres de bienfaisance, aident des étrangers et pensent pouvoir compter sur leur famille et leurs amis.

Tout un chapitre est également réservé à la participation citoyenne à la vie sociale et politique dans les 167 pays concernés par ce classement. Il est question d’évaluer l’implication des citoyens dans le processus de prise de décision politique et le niveau de la  cohésion d’un pays déterminé.

Soulignons enfin que le Legatum Institute est une organisation internationale privée, indépendante et non partisane, dont la principale mission est de réfléchir notamment aux politiques publiques et au développement du bien-être des populations.

10 COMMENTS

  1. Et oui mon cher @only, à la différence de vous, l’algérien est éveillé politiquement parlant, il n’adhère pas aussi facilement aux mascarades que vous et surtout il n’est jamais résigné.
    C’est le propre d’un peuple qui s’est battu pour être libre et qui continuera jusqu’à gain de cause.
    Il y a les leaders et les suiveurs.
    Sans faire de mauvais jeux de mots, le Maroc n’a rien de Leader tout juste de Dealer.
    Bien à toi.

  2. @Toutoune, pas mal le jeu de mots…
    En ce qui concerne le leadership de l’algerie je veux bien de te croire mais je peine à trouver les exemples. Si tu peux m’aider en ce sens, ce serait cool genre 2 ou 3 exemple ou l’algerie a ete leader de wuoique ce soit, vraiment ca m’intéresse.
    Merci

  3. @Toutoune,
    Tu as raison, le Maroc deal bcp de chose au monde entier, phosphates, fertilisants/engrais, automobiles, composant electronique cablage et pieces détachés, aeraunautique et aussi textiles, fruits, legumes et poissons, et accessoirement du cannabis là où il y de la demande, mais toujours dans une configuration « win-win ». Car si le cannabis arrive en algerie alors que les frontières sont hermétiquement fermées, cela signifie qu’il y a des haut cadre algeriens de la police/douane/gendarmerie et aussi du polisario, qui facilitent le passage pour une commission… je pense que tu seras d’accord avec moi sur ce point.
    N’est-ce pas ?
    Cordialement,

  4. @onlythebrave
    Je suis entièrement d’accord avec toi.
    Le fils du président autoproclamé actuel en est l’illustration.
    Cela prouve aussi que la frontière n’est pas fermée pour le business avec ton pays.
    Cela prouve donc que nous sommes gouverné ( toi comme moi) par des chiens qui nous empoisonnent chaque jour un peu plus.
    La cocaïne n’est pas destinée aux recettes améliorées du couscous tagine.
    Ton «  ahmir El minimum «  et nos alcooliques Boukirchs » le savent parfaitement.
    Bien à toi.

  5. @Toutoune,
    Si je peux me permettre, personne n’est parfait ni le Roi M6, ne le president Algerien, ni toi, ni moi.
    Je comprends ton insatisfaction, et il y a des choses à améliorer chez nous comme chez vous. Apres je pense que nous n’avons pas tous les parametres pour etre aussi incisifs sur les personnes. Koulo bni Adam khatta’oun, wa khayri lkhatta’ine attawwaboun., (tous le monde commets des péchés, le meilleur des pecheur est celui qui se repent) que Dieu nous guide et eux aussi.
    Dans tes messages on sent vraiment beaucoup de sincérité, mais il faut prendre du recul, les dirigeants on des responsabilités enormes et les attentes des citoyens à gerer, mais ils restent des etre humains avec les defaut et limites que cela implique.
    Leur epreuve est bcp plus grande que la notre car enplus d’avoir toutes les limites liees au fait qu’ils soient humains, ils ont bcp plus de tentations l’argent et le pouvoir…
    Allaho lmousta3ane
    Bien a toi.

  6. Alors mon frère ne suit pas bêtement les idolâtres qui t’induisent en erreur et fait repentance ( comme la majorité de ton peuple victime) et désolidarise toi de tes oppresseurs.
    Le marocain est le frère intime de l’algérien et du sahraoui.
    Libérons nous comme des grands ( pas besoin d’organe neo coloniale) asseyons nous comme des adultes qui ne sont pas sous tutelles dictatoriales et réglons nos divergences et tu verras que dans peu de temps vous récupérez les terres qui vous reviennent de plein droit ( Ceuta et Mellila) .
    Fraternellement.

  7. @toutoune,
    Comment un frere peut-il vouloir a son frere la perte d’une partie de son territoire. C’est un peu de la mauvaise foi. C’est comme si je te disais, que les marocain les algeriens et les kabyles sont des freres, laissons les kabyles nationalistes devenir indépendant on vous aidera a devenir plus indépendant pour votre sécurité alimentaires… c’est pas top…
    C’est bien de voir que nos frères algeriens soient préoccupés par la situation de sebta et melilla, on compte sur votre soutien meme symbolique avec les slogans et discours, promis une fois qu’on aura réglé la questiondu sahara, ces 2 villes seront nos top priorites et nous esperons votre soutien en terme de slogan et libération… a l’heure qu’il est je suis sur qu’il y a deja des tractations en coulisse… wait and see.
    Mais j’apprécie votre preoccupation, apres tout nous sommes freres non ?

  8. Les Algériens ne votent pas parce qu’ils savent qu’on vote pour eux. Alors, ils profitent pour aller à la pêche ou faire la sieste puisque le résultat est garanti.
    Notre RADP nous cajole, que voulez-vous de plus ?

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

Une Anomalie algérienne : les salariés paient plus d’impôts que les entreprises, les importateurs ou les commerçants

C'est une anomalie 100 % made in Algérie. En effet, l'Algérie est l'un des rares pays au monde où...

Crise financière : l’Etat algérien prépare la fin progressive des subventions sociales à partir du deuxième semestre de 2021

Les prix soutenus du pain, de l'huile, du sucre, des carburants ou de l'électricité, c'est bientôt un souvenir en...

Révélations. L’affaire Petroceltic : comment le PDG de Sonatrach va causer à l’Algérie des pertes de plusieurs centaines millions de dollars

C'est un autre affaire qui va causer un énorme préjudice financier à l'Algérie au moment où elle traverse l'une...

La pandémie de la COVID-19 et la dévaluation du dinar provoquent de nouvelles dépenses de 2,6 milliards de dollars en Algérie

En 2021, l'Etat algérien sera obligé d'augmenter encore son budget de fonctionnement d'au moins 2,6 milliards de dollars en...

En 2021, les hydrocarbures ne rapporteront même pas l’équivalent de 15 milliards de dollars de recettes fiscales aux caisses de l’Etat algérien

L'année 2021 sera, comme l'année 2020, une année de disette financière pour l'Algérie. Et pour cause, les recettes fiscales...

En 2020, face à la crise, l’Etat algérien a sacrifié l’Education, la production nationale et l’Agriculture

En 2020, face à la crise financière qui s'est aggravée en Algérie à cause des effets désastreux de la...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you