A la une 1857 milliards de centimes destinés pour les handicapés et...

1857 milliards de centimes destinés pour les handicapés et enfants pauvres détournés par les dirigeants algériens

-

C’est certainement le scandale le plus immoral de ces 20, voire 30 dernières années en Algérie. 1875 milliards de centimes, soit l’équivalent de 120 millions d’euros, ont été détournés par des hauts responsables du ministère de la Solidarité Nationale à l’époque de Djamel Ould Abbès et du ministre Said Barkat, à savoir de 2003 jusqu’à 2013. Cet argent était destiné préalablement aux personnes handicapées et les enfants des familles défavorisées.

Malheureusement, cet argent a fini dans les caisses noires du régime algérien comme il a été démontré par les juges du tribunal de Sidi M’hamed où sont jugés en ce moment les anciens ministres Djamel Ould Abbès et son successeur, Saïd Barkat, ainsi que plusieurs de leurs anciens collaborateurs.

« Sur les 1200 PC, destinés aux lauréats du bac session 2008, acquis pour un montant de 860 millions de dinars, 226 seulement ont été remis à l’Office du bac, une partie a été distribuée à des épouses d’ambassadeurs, des journalistes, des fils de cadres du ministère de la Solidarité, quant au reste, aucune traçabilité n’a été possible », a révélé dimanche le représentant du ministère de la Solidarité nationale lors de sa plaidoirie en tant que représentant de la partie civile qui s’est constituée dans ce dossier très sulfureux portant sur la gestion des fonds publics dédiés par l’Etat algérien à la solidarité nationale.

Le Procureur  de la République qui a sonné la charge contre les accusés lors de ce procès a révélé également que pas moins de  12 milliards de Da dédiés, soit prés de 80 millions d’euros, pour l’organisation des camps de vacances pour les enfants du sud ont été détournés et volés par les anciens ministres de la Solidarité nationale et leur proche entourage.

Malheureusement, cet argent a été dilapidé et a profité à d’autres personnes dont des enfants des hauts cadres du ministère de la Solidarité nationale qui ont bénéficié de voyages à l’étranger en Tunisie et en Turquie. Des voyages financés avec… l’argent qui était prévu pour les camps de vacances des enfants des wilayas du sud pays. Scandaleux et dégoûtant !

Il est à signaler enfin que plusieurs hauts responsables du ministère de la Solidarité nationale figurent sur le banc des accusés. Et si le parquet général av requis  une peine de 12 ans de prison ferme, un million de dinars d’amende et la confiscation de tous les biens a été requise contre Djamel Ould Abbès, une autre de 10 ans de prison ferme assortie de la même amende et la confiscation des biens a été réclamée contre Saïd Barkat, il a également demandé une peine de 8 ans de prison ferme et un million d’amende contre Kheladi Bouchenak, secrétaire général du ministère de la Solidarité, Djellouli Saadi, directeur du protocole, Ismail Benhabyles et Amer Sid Ahmed, des fonctionnaires au ministère, avec confiscation de tous leurs fonds illégaux.

Une peine de 10 ans de prison ferme et un million de dinars d’amende a été enfin requise contre Hamza Cherif, ancien directeur des études au ministère et président de l’Unea, et contre Wafi Ould Abbès, le deuxième fils de Djamel Ould Abbès en fuite en Espagne et pour lequel un mandat d’arrêt international a été réclamé pour avoir exploité honteusement en abusant des fonctions de son père les fonds du ministère de la solidarité nationale.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Dernières news

Le déclin des hydrocarbures illustré par la chute de l’activité de l’exploration et forage pétrolier en Algérie

L'activité de l'exploration de nouveaux gisements et du forage pétrolier pour améliorer le rendement des champs en activité est...

6,5 millions de travailleurs algériens ne peuvent pas se nourrir correctement et payer un loyer à chaque fin de mois

Récemment le président de la République,  Abdelmadjid Tebboune, a fait savoir que l'exonération des salaires inférieurs à 30.000 de...

Ghaleb Bencheikh est-il Crédible Pour Parler Au Nom de l’Islam?

Victor Ghaleb Bencheikh est un Franco-Saoudien qui s’annonce Islamologue réformiste et se dit attaché à la séparation du religieux...

Le dinar algérien recule face au dollar au moment où les prix des matières premières agricoles flambent

Le dinar algérien a reculé dangereusement face au dollar américain depuis le début de cette  semaine marquant une nouvelle...

Tribune. Le Hirak ne peut pas être un parti !

Dans le sens où on comprend qu’un parti est une organisation d’un courant politique et parfois idéologique plus ou...

Tribune. « La dernière sortie de notre Président suggère que les portes du dialogue sont définitivement closes en Algérie »

Est-il encore utile d’acculer le régime Algérien d’une quelconque forme que ce soit ? Et bien je ne le...

Les plus lus

- Advertisement -

You might also likeRELATED
Recommended to you